La filière hippique française signe un accord-cadre important avec la russie

Autres informations / 18.06.2015

La filière hippique française signe un accord-cadre important avec la russie

Le 18 juin 2015, dans le cadre du Forum Économique de Saint-Pétersbourg (Russie), les acteurs majeurs de la filière hippique française (LeTrot, France Galop et PMU), complétés de la société PMC (Pari Mutuel Computing, filiale du groupe Carrus), ont signé avec les autorités hippiques russes plusieurs accords pour le développement des courses et paris en Russie. L’ensemble s’inscrit dans un protocole qui a pour objectif le développement de la filière hippique russe. Dans un premier temps, ces accords permettront de soutenir le développement des filières de courses au trot et au galop en Fédération de Russie pour porter l’organisation des courses hippiques nationales au niveau des standards internationaux. Ils permettront de faire croître les paris sur les courses en Russie et de mettre en place un financement de la filière hippique russe. Dans ce cadre, le PMU donnera la possibilité aux parieurs russes de jouer sur les courses françaises.  Un "Comité de pilotage franco-russe pour le développement des courses hippiques en Russie"veillera à la mise en œuvre opérationnelle de l’ensemble de la démarche. Le tout se déroulera en plusieurs phases, sur plusieurs années, dans le cadre d’un plan gouvernemental russe d’une durée sept ans, axé sur le développement de sa filière hippique. Cofinancé par le consortium national Gazprom, ce plan prévoit une restructuration complète de l’organisation des courses hippiques et de la prise de paris. Des investissements massifs permettront la modernisation des hippodromes ainsi que la construction de nouveaux sites, mais aussi la création de centres d’entraînement et de haras d’élevage. Des programmes de promotion seront développés pour encourager l’achat de chevaux, notamment à l’international. La création de deux chaînes de télévision, inspirées du modèle français d’Equidia, et le développement d’un important réseau de points de vente de paris interconnectés, avec l’expertise du PMU, seront les principaux outils permettant de générer rapidement des ressources. Pour sélectionner les partenaires pouvant l’accompagner dans la mise en oeuvre de son plan de développement, la Russie a fait le tour du monde. Elle a choisi la France, non seulement pour son savoir-faire, son modèle économique, sa capacité à répondre à toutes les demandes, mais aussi en raison des bonnes relations entretenues depuis plusieurs années avec LeTrot. Du côté français, les signataires sont Dominique de Bellaigue, président de LeTrot, Thierry Delègue, directeur général de France Galop, Xavier Hu¨rstel, président-directeur général du PMU, et Pierre-Antoine Carrus, directeur général de PMC. Côté russe, pas moins de quatre associations d’organisation et de prise de collecte des paris ont signé les accords. Dominique de Bellaigue a salué cet accord en ces termes : « Je suis personnellement très satisfait de voir concrétisées par ces accords les discussions que je n’ai cessé d’avoir avec les autorités hippiques russes pour assurer le développement de la filière hippique de ce pays. La Russie est un grand pays de cheval et, sans aucun doute, le déploiement d’un système sur notre modèle est le meilleur atout pour le développement des courses hippiques russes, ainsi que d’un élevage de qualité, à un niveau comparable à celui des plus grands pays. Je n’oublie pas que le trotteur Orlov a été par le passé l’un des meilleurs trotteurs au monde. J’ai confiance en ces accords qui seront bénéfiques pour nos deux pays. »Quant à Thierry Delègue, il a souligné : « Les relations sportives avec les courses russes sont anciennes et certains ont encore en mémoire la participation d’Anilin au Prix de l’Arc de Triomphe. Nous comptons déjà plusieurs intervenants russes parmi nos propriétaires et éleveurs et le renouveau de la filière russe permettra d’intensifier encore les échanges commerciaux entre nos deux pays. Nous serons ravis de mettre notre expertise à disposition de nos partenaires pour les accompagner dans la mise en oeuvre de leur ambitieux plan de développement. »