La revelation khezerabad

Autres informations / 03.06.2015

La revelation khezerabad

Il n’y a pas que l’écart qui compte, mais aussi la manière dont on le construit. Khezerabad (Dalakhani) a fait les deux ! Pour faire court, le représentant de Son Altesse l’Aga Khan a remporté le Prix Mississipian (F) par huit longueurs, en toute décontraction. De retour aux balances, le pensionnaire d’Alain de Royer Dupré n’aurait pas éteint une bougie. Autant dire qu’il ne semblait pas éprouvé par sa prestation. « C’est un cheval très froid, qui vient simplement de faire un galop », commentait son entraîneur après la performance de son poulain. Dans ce lot d’inédits logiquement tardifs – sauf s’ils peuvent se prévaloir de problèmes de santé lors de leur préparation – il y a eu du mouvement en début de parcours. Le futur lauréat, un fils de Dalakhani, a laissé passer ce premier orage avant de se rapprocher progressivement, pour prendre le commandement à mi-parcours. Les oreilles pointées en avant, Khezerabad s’est alors montré un peu regardant en tête de course. Puis, sur une simple accélération, il a laissé tous ses rivaux sur place. Le lauréat de "l’autre course", Bubble King (King’s Best), a réussi à prendre l’ascendant sur Artificier (Lemon Drop Kid) au terme d’une belle lutte.

UN POULAIN QUI DEMANDE ENCORE A SE CONSTRUIRE

Très bon marcheur au rond de présentation, Khezerabad a visiblement beaucoup plu à Alain de Royer Dupré, qui nous a expliqué : « Il s’est bien "baissé" pour finir. C’est un poulain qui a beaucoup d’amplitude et il a couvert les derniers deux cents mètres de très belle manière. C’est un cheval en devenir. Il va falloir malgré tout ne pas monter trop vite les échelons. Si on le construit patiemment, il pourra aller loin.  Il devrait pour l’heure recourir une course similaire pour lui donner du temps. »

LA FAMILLE DE KHALKEVI

Il faut remonter à la troisième mère de Khezerabad, Khalisa (Persian Bold), pour retrouver un élément de tout premier plan avec Khalkevi (Kahyasi), qu'elle a produit. Ce dernier a remporté quatre de ses cinq sorties. Il s’est imposé dans le Grand Prix de Paris (Gr1) – formule sur 2.000m – et dans le Prix Hocquart (Gr2). Dans ce dernier, il battait Black Sam Bellamy (Sadler’s Wells), le propre frère de Galileo (et donc fils d’Urban Sea).