Le début de l’âge d’or de golden horn

Autres informations / 06.06.2015

Le début de l’âge d’or de golden horn

C’est sous la ferveur d’un public acquis à sa cause que Frankie Dettori a remporté le Derby d’Epsom  (Gr1), en selle sur Golden Horn (Cape Cross). Une ferveur ressentie dans la ligne droite, au passage du poteau, mais aussi au retour dans le rond des vainqueurs, où une immense clameur a accueilli le saut de l’ange du jockey. Favori du Derby d’Epsom, Golden Horn n’a pas déçu ses nombreux supporters.  La course a eu du rythme, sous l’impulsion d’Elm Park (Phoenix Reach) et de Hans Holbein (Montjeu) en début de parcours, puis seulement de Hans Holbein. Vu parmi les derniers et un peu brillant en début de parcours, Golden Horn a tracé une ligne droite magnifique, laissant sur place ses adversaires. Son compagnon d’entraînement, Jack Hobbs (Halling), vu plus près, n’a rien pu faire contre lui dans la phase finale. Golden Horn a déployé de magnifiques foulées et a rejoint le poteau détaché de trois longueurs et demie. Jack Hobbs, dont la participation a été incertaine jusqu’au début de l’après-midi, est deuxième, offrant le jumelé gagnant à John Gosden. Storm the Stars, en tête du peloton de chasse, a conservé la troisième place. Giovanni Canaletto (Galileo) est venu prendre la quatrième place à Epicuris (Rail Link). Le pensionnaire de Christiane Head Maarek n’a pas démérité. Il a eu un bon parcours parmi les premiers et est venu à un moment comme pour prendre la tête, mais il a ensuite un peu coincé. Il est cinquième. ENGAGE DANS LE JOCKEY CLUB, SUPPLEMENTE DANS LE DERBY

Anthony Oppenheimer, propriétaire de Golden Horn, a dû supplémenter le poulain dans le Derby d’Epsom, moyennant 75.000 £. En effet, avant sa victoire impressionnante dans les Dante Stakes (Gr2), il n’était pas question de Derby anglais pour Golden Horn, mais du Prix du Jockey Club (Gr1). L’entourage du poulain avait des doutes sur la capacité du poulain à tenir les 2.400m et préférait donc tenter sa chance sur les 2.100m du Derby français. Après la victoire de Golden Horn dans les "Dante", tout a changé. Le poulain avait impressionné dans le Gr2, déposant Jack Hobbs, futur deuxième du Gr2 et deuxième du Derby ce samedi. Il y avait une réelle pression et une demande pour que le poulain soit supplémenté dans le Derby d’Epsom. William Buick, qui l’avait piloté dans les "Dante", était prêt à payer la somme s’il pouvait conserver la monte dans le Derby. Un voeu qui ne devait pas se réaliser, puisque Godolphin a, depuis,  acheté Jack Hobbs et que le jockey est en contrat avec les boys in blue. Résultat des courses : le projet Jockey Club a vite été abandonné pour Golden Horn et Frankie Dettori a finalement hérité de la monte. John Gosden a expliqué : « Après York, j’ai parlé à Anthony Oppenheimer pour le supplémenter et il avait déjà fait son choix. Je n’ai pas eu à dire "s’il vous plaît" ou "pouvons-nous ?". Je crois qu’il voulait juste savoir comment le poulain était rentré de sa course, ce qui est normal quand vous devez payer 75.000 £ pour une supplémentation! » La suite est connue : Golden Horn démontre tout son talent dans le Derby d’Epsom, signant le troisième meilleur temps de l’épreuve en 2’32’’32, derrière Workforce et Lammtarra.

« J’AI DIT : "N’APPUIE PAS SUR L’ACCELERATEUR AVANT LES QUATRE CENTS DERNIERS METRES." »

Vainqueur des Oaks (Gr1) l’an dernier avec Taghrooda (Sea the Stars), John Gosden devient le second entraîneur à signer le jumelé gagnant dans le Derby d’Epsom, après Aidan O’Brien en 2002. Golden Horn offre aussi une deuxième victoire à son père, Cape Cross, dans l’épreuve, après Sea the Stars. Au rond, Golden Horn attirait les regards. En plus d’être bon, le poulain est tout simplement très beau. En piste, il a réalisé une démonstration et reste invaincu en quatre sorties. John Gosden a expliqué : « Il a été brillant pendant les deux cents premiers mètres et je me suis dit : "Woah !". Mais Frankie Dettori a été génial et lui a dit : " Non, non, tu restes là et tu te caches". Il a fait du beau travail, le faisant dormir et gardant son sang-froid quand les autres accéléraient. Il n’a pas paniqué. Je lui ai dit : "N’appuie pas sur l’accélérateur avant les quatre cents derniers mètres" et il s’en est souvenu. C’était une très belle monte. Tout a l’air simple,  mais cela aurait pu être un vrai désastre s’il était venu trop tôt ou avait tenté de suivre le rythme en tête. (…) William Buick a dit après les "Dante" qu’il accélérait encore en passant le poteau. Cela a été un facteur. L’autre est qu’il est comme son père, Cape Cross, très détendu… Sauf pendant les deux cents premiers mètres. »

LES ECLIPSE STAKES POUR LA SUITE

Sur ce qu’il a montré ce samedi, Golden Horn tient les 2.400m. Mais il lui faut cependant attendre au maximum pour placer sa pointe de vitesse. L’entourage du poulain devrait d’ailleurs raccourcir le poulain pour sa prochaine sortie, puisque l’objectif est les 2.000m des Eclipse Stakes, face aux vieux. La course pourrait dès lors avoir un profil très intéressant, d’autant plus qu’il n’est pas impossible que le gagnant du Prix du Jockey Club (Gr1), New Bay (Dubawi), soit au départ de l’épreuve. C’est en effet l’une des options qu’avait soulignées Teddy Grimthorpe, manager de Juddmonte Farms, après la victoire du poulain à Chantilly.

NOUVEAU DERBY POUR FRANKIE

Frankie Dettori remporte quant à lui son deuxième Derby d’Epsom, le premier remontant à 2007 avec Authorized. Le jockey a expliqué que, comme prévu, la présence de la foule a galvanisé le poulain. Golden Horn n’avait en effet pas impressionné lors du Breakfast with the Stars et John Gosden avait expliqué que le poulain avait besoin de la foule. Avec cette victoire de Derby, nul doute que la foule le suivra ! Frankie Dettori a expliqué : « Il s’est un peu énervé avec la foule, c’est pour cela qu’il a été brillant en début de parcours. Nous nous sommes un peu battus et c’est pour cela que je l’ai caché. J’étais convaincu qu’il allait tenir, mais tout ce que j’entendais me mettait le doute. J’ai pris Giovanni Canaletto en point de mire et Jack Hobbs était juste devant lui. Pour moi, ils étaient les deux chevaux à battre. Je savais que je pouvais battre les autres. Tout a été parfait. Il a fait une petite faute à un moment, mais quand je lui ai demandé d’accélérer, il s’est envolé et lorsque j’ai passé Jack Hobbs, je savais que j’avais gagné. J’étais comme un fou durant les derniers mètres, sous le choc et n’arrivant pas à croire que j’avais gagné un nouveau Derby!»

JACK HOBBS VERS LE DERBY D’IRLANDE

Jack Hobbs est à nouveau dominé par Golden Horn, mais ne démérite pas. Le représentant Godolphin a eu un bon parcours, pas loin de la tête du peloton, mais n’a rien pu faire contre la pointe de vitesse de Golden Horn. Il devrait rester sur 2.400m et aller sur l’Irish Derby (Gr1). John Gosden a déclaré : « Je suis vraiment très heureux de Jack Hobbs. William Buick lui a donné un parcours parfait. Il l’a maintenu caché, l’a fait changer de jambes à la descente de la colline, ce qui est essentiel, et l’a laissé s’équilibrer. Jack Hobbs n’a pas eu un parcours conventionnel, mais je l’ai supplémenté dans l’Irish Derby. S’il récupère bien, j’aimerais aller là-bas avec lui. » John Gosden a par ailleurs raconté une anecdote amusante sur Golden Horn et Jack Hobbs : « J’ai aimé ces deux chevaux depuis le début. À l’automne de leurs 2ans, ils ont fait un travail ensemble et, lorsqu’un travail se passe mal, cela se passe vraiment mal. Ce fut le cas. Les deux chevaux en ont trop fait alors qu’ils n’en étaient qu’au tout début de leur développement, en pleine croissance. Je n’étais pas très content ce jour-là et je les ai mis au repos pour un mois. Je les ai laissés seuls et c’est pour cela qu’ils n’ont pas débuté très tôt. »

LE BOUT DU MONDE POUR EPICURIS

À mi-ligne droite, Epicuris est venu comme pour prendre la tête et accroître son avance, mais ce ne fut pas le cas. Le pensionnaire de Christiane Head-Maarek n’a pas pu réaccélérer et a conclu cinquième, sans démériter. Il s’est montré assez tendu au défilé, avec le bruit de la foule. Son entraîneur nous a expliqué qu’elle n’avait pas voulu lui mettre de bouchons dans les oreilles pour ne pas changer ses habitudes. Avec l’as à la corde, il a été le premier à entrer dans sa stalle et s’est un peu tendu à la fin. Nicolas Blondeau a expliqué que le poulain était facilement entré dans les boîtes. Dans le parcours, avec le rythme, il était bien détendu. La distance était juste trop longue. C’est ce que nous a expliqué son entraîneur : « Il court très bien. Il a eu une course en or et n’a juste pas tenu les 2.400m. C’est ce que je craignais, c’est le bout du monde pour lui. À mi-ligne droite, il vient pour prendre l’avantage et il craque un petit peu à la fin. Je pense que s’il avait couru le Prix du Jockey Club, il n’aurait pas été loin… » Même son de cloche du côté de Thierry Thulliez, son jockey. Il nous a déclaré : « J’y ai cru un petit peu. Nous avons eu un bon parcours, avec du rythme, mais il a coincé à la fin. C’est un vrai regret que de ne pas avoir pu courir le "Jockey Club" avec lui. » La suite du programme d’Epicuris est une inconnue. Christiane Head-Maarek a expliqué : « Je ne suis sûre de rien. Tant qu’il n’est pas autorisé, en France, de laisser Nicolas Blondeau faire entrer le poulain, il est difficile de prévoir quoi que ce soit. Le poulain va rentrer à Chantilly et nous allons essayer de voir s’il n’est pas possible de faire changer cette loi, qui n’en est pas une. Je ne suis pas la seule à avoir des chevaux qui font des difficultés derrière les stalles. »

LE MEILLEUR PRODUIT DE SA MERE

Golden Horn a été racheté 190.000 Gns yearling à Tattersalls. Sa mère, Flèche d’Or (Dubai Destination), est restée inédite. Golden Horn est son meilleur produit. La deuxième mère, Nuryana (Nureyev), est gagnante de Listed. Elle a donné Rebecca Sharp (Machiavellian), gagnante des Coronation Stakes (Gr1) et Mystic Night (Caerleon), gagnant de Gr3, ainsi qu’Hidden Hope (Daylami), gagnante des Cheshire Oaks (Gr1).

 

INVESTEC DERBY

Gr1, 3ans, 2.400m, 1.500.000 £

1ER GOLDEN HORN (M3) FRANKIE DETTORI

 (Cape Cross & Flèche d’Or, par Dubai Destination)

Pr. : A. Oppenheimer

Él. : Hascombe & Valiant Studs

2E JACK HOBBS (M3) WILLIAM BUICK

 (Halling & Swain’s Gold, par Swain)

Pr. : Godolphin

Él. : Minster Stud

Entr. : John Gosden

3E STORM THE STARS (M3) PAT COSGRAVE

 (Sea the Stars & Love me Only, par Sadler’s Wells)

Pr. : Cheikh Juma Dalmook Al Maktoum

Él. : Summer Wind Farm

Entr. : William Haggas

Écarts : 3 L 1/2, 4 L 1/2 (12 partants) Temps : 2’32’’32