Le grand pedigree : après kingman, voici new bay…

Autres informations / 01.06.2015

Le grand pedigree : après kingman, voici new bay…

PAR THIERRY GRANDSIR (DNA PEDIGREE)

Déterminé à l'extrême, New Bay s'est imposé sans coup férir à la faveur d'une fin de course spectaculaire dans le Prix du Jockey Club (Gr1). Un style qui rappelle celui du champion miler Kingman, quadruple gagnant de Gr1 l'an passé sous les mêmes couleurs, et dont la mère n'est autre qu'une trois quarts soeur de celle de son cadet...

À Juddmonte, les années se suivent et se ressemblent. L'excellence est de règle, au sein d'un élevage considéré par beaucoup comme l'un des plus performants au monde. La jumenterie est hypersélectionnée, et le parc étalon a de quoi faire rêver le commun des éleveurs, dont nous sommes. Aux Dansili, Frankel et autre Oasis Dream s'est ajouté en 2015 le jeune Kingman (Invincible Spirit) avant, sans doute, d'être rejoints par New Bay (Dubawi). Or, ces deux derniers ont au moins trois points communs : leurs pères respectifs ne sont pas stationnés à Juddmonte ; leur père de mère est l'étalon maison Zamindar ; et leur troisième mère est la vénérable Bahamian, une des principales juments bases de cet élevage.

DUBAWI TOUS AZIMUTS...

L'un des étalons européens ayant véritablement crevé l'écran cette année est sans nul doute Dubawi, à l'honneur sur tous les continents et dans tous les registres : outre New Bay en France, on mentionnera le "vieux" Al Kazeem, gagnant de la Tattersalls Gold Cup (Gr1) sur 2.100m en Irlande; Night of Thunder, lauréat des Lockinge Stakes (Gr1) sur 1.600m en Angleterre ; les hongres Hunter's Light et Prince Bishop, qui se sont adjugé respectivement le Jebel Hatta (Gr1) sur 1.800m et la Dubai World Cup (Gr1) sur 2.000m à Dubaï ; la jument Shamal Wind, lauréate de l'Oakleigh Plate (Gr1) sur 1.100m en Australie ; et le sauteur Dodging Bullets, vainqueur du Clarence House Chase et du Queen Mother Champion Chase (Grs1) en steeple. On pourrait même ajouter Dubday, gagnant d'un Gr1 local sur 2.400m au Qatar cette saison. Cette avalanche de vainqueurs au plus haut niveau porte désormais les scores de la production de Dubawi à 94 gagnants de Stakes sur 959 foals (10 %), dont 18 gagnants de Gr1 en plat, ce pour seulement 6 générations en âge de courir. Faites le compte, cela fait environ 16 gagnants de Stakes dont 3 gagnants de Gr1 sur 137 foals par saison. À titre indicatif, notons que Galileo, père du dauphin de New Bay dimanche (Highland Reel), produit en moyenne 196 foals par saison pour 18 gagnants de Stakes (8,4%), dont 5 gagnants de Gr1. Dubawi a donc engendré à ce jour 4 vainqueurs classiques : deux sont encore à l'entraînement (Night of Thunder et New Bay) et les deux autres sont des étalons stationnés en France, à savoir Makfi (haras de Bonneval), père du vainqueur de l'édition 2015 de la Poule d'Essai des Poulains (Gr1), Make Believe (devant New Bay), et Waldpark (haras du Thenney), gagnant du Deutsches Derby (Gr1). Les deux autres seraient évidemment les bienvenus s'ils recherchaient un hébergement dans l'un de nos haras, abondance de biens ne nuit jamais !

UN INBREEDING EN 4X4 SUR MR PROSPECTOR

Même si le sang de Green Desert fait partie des options de croisement les plus efficaces avec Dubawi, ce dernier sait aussi s'accommoder d'autres courants de sang, dont ceux présents dans le pedigree de New Bay : Mr Prospector (aïeul direct des mères de Prince Bishop, Secret Admirer et Shamal Wind), The Minstrel (père de la deuxième mère d'Al Kazeem), Sadler's Wells (présent chez Akeed Mofeed, Hunter's Light, Monterosso et Night of Thunder) ou encore Mill Reef (présent chez Al Kazeem et Hunter's Light). Le pedigree de New Bay présente par ailleurs un excellent taux de consanguinité (3 %), conséquence d'un triple inbreeding: en 5x5x4 sur le chef de race Northern Dancer, en 5x4 sur le champion Mill Reef, et surtout en 4x4 sur Mr Prospector, ce dernier étant désormais dupliqué chez 98 gagnants de Gr1 en 4x4 ou inférieur dans notre hémisphère. Une réussite que l'on est tenté d'attribuer au gène mutant qu'il véhicule (le fameux SNP Mr. P), et qui semble devoir marquer désormais les vainqueurs de notre Derby (sur 2.100m) : The Grey Gatsby, lauréat l'an passé, est inbred en 5x4 sur Mr Prospector via Miswaki et Kingmambo, et Lope de Vega, gagnant de l'édition 2010, est pour sa part inbred en 3x3 sur Machiavellian, un fils de Mr Prospector. Notons que le Derby anglais (2.400m) ne compte pour l'instant qu'un seul vainqueur inbred sur Mr Prospector (à savoir Ruler of the World, en 4x3).

NEW BAY ET KINGMAN: DES MERES TROIS QUARTS SOEURS...

New Bay et Kingman sont les deux premiers gagnants de Gr1 engendrés par des filles de Zamindar, lesquelles sont d'ailleurs trois quarts soeurs puisque petites-filles de Bahamian (1985). Fille de Mill Reef et petite-fille de Busted, cette dernière était née pour tenir la distance, ce qu'elle fit sans peine en s'octroyant une Listed préparatoire aux Oaks d'Epsom et en se plaçant dans le Prix de Pomone, les Park Hill Stakes et le Prix de l'Espérance (3.000m). Son pedigree présente la particularité d'allier les sangs de Milan Mill (mère de Mill Reef) et de Prince John (père de sa deuxième mère), deux produits de Princequillo issus de filles de Count Fleet. Une équivalence génétique ayant eu pour effet de concentrer en elle des caractères qu'elle sut transmettre avec succès à sa descendance, riche aujourd'hui de sept gagnants de Gr1 dans tous les registres de distance : le sprinter Oasis Dream (Green Desert), les milers Zenda (Zamindar) et son fils Kingman (Invincible Spirit), les intermédiaires Beat Hollow (Sadler's Wells) et New Bay (Dubawi), la classique Wemyss Bight (Dancing Brave) et le stayer Reefscape (Linamix). Rappelons que ce dernier est un propre frère de Martaline (haras de la Reboursière et de Montaigu) et un frère utérin de Coastal Path (haras de Cercy), deux étalons français à l'honneur cette année !

QUATRE PREMIERES MERES BLACK TYPES...

New Bay est le troisième produit et deuxième vainqueur issu de Cinnamon Bay, une pouliche inbred en 3x4 sur Northern Dancer qui se fit une spécialité du parcours des 1.600m de Chantilly : trois tentatives, pour trois victoires dont le Prix d'Angerville (L) par trois longueurs. Après un échec dans le Prix de Diane (Gr1) de West Wind, vaincue par la distance, elle fut envoyée aux USA pour rencontrer l'étalon "maison" Mizzen Mast, d'où une pouliche nommée Margate, née en Grande-Bretagne, qui débuta par une place de troisième sur 1.700m P.S.F. avant de remporter facilement son maiden sur les 1.600m turf de Lingfield au printemps de ses 3ans. Margate ne fut pas revue ensuite et entra au haras aux USA : son premier foal, un mâle bai de City Zip né en 2014, fit afficher 35.000 dollars aux dernières vente de novembre à Keeneland. UN BEAU PINHOOKING EN PERSPECTIVE...

Cinnamon Bay eut ensuite une pouliche par Dansili nommée Iowa Falls, quatrième lors de chacune de ses trois sorties (à 3ans), avant d'engendrer New Bay puis Spice Trail, une pouliche de 2 ans par Champs Élysées à l'entraînement chez André Fabre, et un poulain yearling par Dansili. Rappelons que Cinnamon Bay est une soeur utérine du hongre Bellamy Cay, un fils du miler Kris qui remporta le Prix Maurice de Nieul (Gr2) et le Prix d'Hédouville (Gr3), et qui se classa deuxième du Prix Royal Oak (Gr1) de Montare sur 3.100m.

TIENDRA, TIENDRA PAS ?

D'où l'interrogation concernant la tenue de New Bay : un père limité en tenue mais capable d'engendrer des chevaux de distance classique, une mère encore plus limitée mais soeur utérine d'un stayer, une famille maternelle où se côtoient des sprinters et des chevaux de grand fond, difficile de se prononcer. Pourtant, les dosages du pedigree de New Bay sont assez clairs : 3 - 2 - 9 - 3 - 1 (18), soit un excellent profil (18 mentions), parfaitement équilibré (9 mentions classiques, soit la moitié du total), une brillance majoritaire du côté de la vitesse et 4 mentions de tenue. En théorie, la distance idéale serait de ... 2.400m !