Le prix de diane longines, un reve italien

Autres informations / 13.06.2015

Le prix de diane longines, un reve italien

Remporter le Prix de Diane Longines (Gr1) est un rêve pour les Italiens. La dernière pouliche italienne à avoir couru cette course était Val d’Erica (Ashmore) en 1981. Entraînée par Alduino Botti, elle avait fini deuxième de Madam Gay (Star Appeal). Cette année, son fils, Stefano Botti, sellera Sound of Freedom (Duke of Marmalade), une pouliche élevée par la famille Botti. Elle portera les couleurs de l’Écurie Effevi, deux fois tête de liste des propriétaires et en route pour un troisième titre. Sound of Freedom a gagné le Prix Regina Elena (Gr3). C’est l’équivalent de la Poule d’Essai des Pouliches en France. Elle a récemment terminé deuxième du Derby italien (Gr2). Elle avait été battue par Goldstream (Martino Alonso), un autre poulain de l’Écurie Effevi. Alduino Botti avait acheté Paint in Green (Invincible Spirit), la mère de Sound of Freedom, pour 13.500 € à Tattersalls Irlande. La pouliche, issue de la première production du jeune étalon, a remporté neuf courses, l’équivalent de 101.000 € de gains et une place au niveau Listed.  Ses deux premiers produits, Drive to Hell (Manduro) et Collateral Risk (Duke of Marmalade) ont remporté chacun une Listed. « La pouliche était belle et elle avait attiré beaucoup d’attention et d’enchères. J’ai dit à M. Felice Villa qu’il ne fallait pas la laisser partir. Il m’a fait confiance et il l’a achetée pour 55.000 euros », a précisé Alduino Botti à propos du passage à la vente SGA de Sound of Freedom. Sound of Freedom, facile lauréate lors de ses débuts au mois de septembre dernier, était très attendue dans le Prix Coolmore (L). Malheureusement, elle s’est blessée avant d’arriver au rond de présentation. Son entourage avait alors décidé d’attendre ses 3ans pour la suite de sa carrière. Pour sa rentrée en mars, la pouliche a dominé le Prix Seregno (L), à Milan. Ensuite, elle a écrasé l’opposition dans le Prix Regina Elena (Gr3). Fabio Branca, premier jockey de l’Écurie Effevi, lui avait préféré Reset In Blue (Fastnet Rock), mais il a eu tort. Alors que Sound of Freedom a passé le poteau en toute facilité avec quatre grandes longueurs d’avance sur Anchise, Reset in Blue avait terminé à la quatrième place. La pouliche a gagné en expérience après sa deuxième place dans le Derby italien (Gr2). La dernière femelle en date qui avait réussi à battre les mâles dans cette course était Archidamia en 1936…Le propriétaire de Sound of Freedom, Felice Villa, a expliqué au journal italien Trotto & Turf sa décision de courir la pouliche dans le Derby : « Nous avions deux bonnes raisons de la courir dans le Derby. D’abord, je rêve de gagner le Derby avec une pouliche et Sound of Freedom pouvait y arriver. Ensuite, nous avons tenu compte du “timing” par rapport au Prix de Diane, notre autre grand objectif. Sound of Freedom aurait pu gagner les Oaks italiennes, mais la course a lieu seulement deux semaines avant le rendez-vous cantilien. C’est beaucoup trop proche et il faut prendre en compte le voyage en plus. Je n’ai pas de regrets, même si une quatrième victoire consécutive dans les Oaks nous aurait permis de remporter tous les classiques italiens de la saison. »Fabio Branca, surnommé Harry Potter par ses fans, est prêt pour ce rendez-vous : « Je me sens comme un fusil chargé de chevrotines. Je gagne le Diane et après je pars à la retraite ! » Mais avec tous les bons chevaux qui composent l'écurie, ce jeune homme de trente ans sera encore obligé de combiner son premier travail de jockey à sa deuxième occupation, celle de disc-jockey.