Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le temps n’a pas de prise sur ameretto

Autres informations / 05.06.2015

Le temps n’a pas de prise sur ameretto

Dans la foulée de la Conférence du cheval arabe de course, Varsovie accueillait une réunion de course sous le patronage de Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan. L’inoxydable Ameretto (Amer) s’est imposé dans l’épreuve phare du jour, le Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan International Cup. À 9ans, l’étalon de famille Daverio est encore compétitif. Ameretto est l’un des plus concurrents les plus sérieux du Festival du cheikh Mansour, dont il a remporté plusieurs étapes. Dimanche en Pologne, il est venu à bout de Westim (Nougatin), qui était jusqu’alors invaincu en six sorties. Les deux premiers ont lutté sur toute la ligne droite et la victoire semblait acquise au cadet. Mais Ameretto a su trouver les ressources pour venir décrocher la victoire au courage. Il retrouve la première place, après avoir été battu par Gazel T (Prince d´Orient), le 12 mai en Suède. Paul Daviero, le propriétaire d’Ameretto, a expliqué : « Le cheval avait besoin de sa course en Suède. Aujourd’hui il décroche sa douzième victoire sous la selle de Mauro Manueddu.  Il va à présent se diriger vers Duindigt, en Hollande, pour l’étape du Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan International Cup. »

LA REMARQUABLE LONGEVITE D’AMERETTO

Ameretto a débuté sa carrière en 2009 à Chilivani. Tout au long de ces six saisons en compétition, il a décroché 12 victoires et 10 places en 24 courses. Il s’est notamment imposé dans la Triple couronne européenne du cheikh Mansour bin Zayed.

UN DESCENDANT DE NEFTA

Ameretto est issu de la famille de Nefta (Saint Laurent), jument ayant produit au haras du Berlais et à la jumenterie de Pompadour. Dans la descendance de Nefta, on trouve de nombreux gagnants comme Al Kesbe (Kesberoy), lauréat du Liwa Oasis (Gr1 PA). Win Taouy (Drug 40), la mère d’Ameretto, a également produit Djet Taouy (Dahess), gagnant de l’UK Arabian Derby (Gr1 PA). Cette famille a donné les étalons Njewman (Djourman), père de gagnant de Gr1 PA, et Nougatin (Dormane), exporté et géniteur du deuxième de cette épreuve polonaise.