L’eclair de classe de saryshagann

Autres informations / 14.06.2015

L’eclair de classe de saryshagann

C’est à trois cents mètres du but que le pensionnaire de Jean-Claude Rouget, Saryshagann (Iffraaj) s’est mis à accélérer et à s’allonger pour remporter le Prix de la Piste Rodosto Longines (F) par plus de trois longueurs. L’effet visuel a été saisissant face à un lot composé de beaux poulains. Il reste une vraie marge de progression à ce sujet, raison pour laquelle nous lui décernons une JDG Rising Star. Monté au sein du peloton, le favori a voyagé dans son action. À mi-ligne droite, il est venu très facilement à la hauteur des animateurs, pour finalement se détacher dans les cent derniers mètres, seulement accompagné aux bras par son jockey, Christophe Soumillon. Le poulain devrait beaucoup évoluer et monter en puissance au fil des sorties. Son entraîneur l’estime beaucoup. Il a expliqué: « J’attendais une telle performance, j’adore ce cheval-là ! On a été gentil avec lui en débutant, alors qu’on aurait pu gagner, mais ce n’était pas l’objectif. Pour cette dernière performance, on lui a appris à courir et aujourd’hui aussi. On l’a monté sagement à l’arrière, c’est un bon cheval! Les objectifs pour ce poulain se situent plutôt à l’automne, avec les bonnes courses à Longchamp. Pour la suite, il va sûrement aller à Deauville. Mais c’est un cheval mature, qu’il faut aussi exploiter à 2ans. Mentalement et physiquement c’est un cheval très fait, on dirait un vieux cheval. C’est même lui qui a emmené les pouliches hier sur les Lyons [Mojo Risin et Stay the Night, Ndlr]. C’est un poulain qui a un très bon comportement. » Elombo (Elusive City), contrairement au lauréat, était inédit. Malgré ce manque d’expérience, c’est lui qui s’est porté aux avant-postes pour prendre les commandes de l’épreuve, en ayant sauté le passage de route. Les oreilles pointées en avant, le fils d’Elusive City a vite été dominé dans la ligne droite par le lauréat, mais à largement su résister aux attaques de ses adversaires. Rajkumar (Lope de Vega) semblait avoir beaucoup de ressources dans le tournant. Dans le sprint final, ce dernier n’a pas eu toutes ses aises et a dû à plusieurs reprises changer de ligne. Il termine néanmoins bon troisième. Cette performance pour ses débuts est de bon augure pour la future carrière de ce fils de Lope de Vega.

LA SOUCHE DE SENDAWAR

La mère du lauréat, Serasana (Red Ransom), a remporté une course à 3ans, avant de rentrer au haras. Elle a déjà donné Souriyan (Alhaarth) qui est lauréat (en 2014) de deux courses à 3ans et quatrième du 158e Derby du Midi (L). Elle a aussi produit Sehrish (High Chaparral), lauréat cette année de deux épreuves à Strasbourg. Au niveau de la deuxième mère de Saryshagann, Serasia (Linamix) on retrouve Serabad (Priolo) qui a gagné pour Jean-Claude Rouget le Prix Maurice Caillault (L). Il a plus tard évolué sur les obstacles, en Angleterre, où il s’est classé à plusieurs reprises au niveau Groupe. Sous la troisième mère, on retrouve Sendawar (Priolo) qui s’est placé deux fois à 2ans et a remporté quatre courses en cinq sorties à 3ans. Ses principaux succès sont : La Poule d’Essai des Poulains, Le Prix du Moulin de Longchamp, les St. James's Palace Stakes et le Prix d’Ispahan (Grs1).