Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Louis romanet reelu a la tete de la federation internationale

Autres informations / 04.06.2015

Louis romanet reelu a la tete de la federation internationale

Mercredi, à New York, le Conseil exécutif de la Fédération internationale des autorités hippiques (Fiah) a réélu Louis Romanet, président sortant, et les vice-présidents actuels : Winfried Engelbrecht-Bresges (Asie), Jim Gagliano (Amériques) et Brian Kavanagh (Europe). Leur mandat de trois ans couvrira la période octobre 2015 - octobre 2018.

Cette réunion avait lieu dans le cadre de la Conférence panaméricaine 2015. À la suite de l’élection, Louis Romanet nous a fait part de ses objectifs prioritaires pour son huitième mandat comme président de la Fiah: « Dans un contexte de plus en plus mondialisé, la Fédération internationale doit se recentrer sur sa mission prioritaire, à savoir encourager la mise en place, au niveau international, des meilleures réglementations et pratiques. Avec les vice-présidents nouvellement réélus, nous allons proposer un plan d’actions qui précisera les priorités de la Fédération pour les trois prochaines années. »

HUIT OBJECTIFS PRINCIPAUX…POUR UN HUITIEME MANDAT !

Louis Romanet a indiqué quels étaient les principaux objectifs de la Fédération :

• Mettre en place une politique mondiale de contrôle antidopage avec la certification de laboratoires,  l’harmonisation des règles de contrôle et des tests pratiqués de la naissance à la fin de la carrière de courses. Les fondements de cette politique ont d’ores et déjà été établis avec l’Article 6 de l’Accord international qui a été profondément remodelé, et la sélection de cinq laboratoires dans le monde choisis en raison de leur niveau d’équipement et de savoir-faire correspondant à la certification à mettre en place.

• Mettre en oeuvre l'interdiction de la médication dans les courses de tous les pays membres de la Fiah.

• Proposer des mesures pour assurer le bien-être et la sécurité des jockeys et des chevaux en dressant,  avec tous les acteurs des courses, un état des lieux sur la situation actuelle dans chaque pays et région du monde.

• Unifier le plus possible les règles des pays-membres de la Fédération, applicables le jour des courses, notamment pour le jugement des incidents en courses, afin de favoriser l’intérêt des turfistes pour les courses internationales, de réduire le risque de contestations et de développer le simulcasting et la prise de paris en masse commune pour augmenter les revenus du secteur économique des courses.

• faciliter le déplacement des chevaux pour les compétitions internationales grâce à des règlements et des dispositions adaptées tout en contrôlant l’état sanitaire. L’accord de collaboration pour cinq ans avec l’Oie (Organisation internationale des épizooties) et le partenariat avec la Fei (Fédération équestre internationale) au sein de la Confédération internationale des sports équestres favoriseront les progrès dans ce domaine.

• Prévoir des dispositions juridiques pour protéger les droits à la propriété intellectuelle des courses contre les opérateurs de prise de paris illégaux. Les premiers principes énoncés dans l’Article 28 de l’Accord international serviront de base à un nouveau droit des courses. La Fédération en fera la promotion ainsi que celle des autres dispositions juridiques déjà existantes dans ce domaine.

• définir et développer une stratégie de communication auprès de ses membres, pour promouvoir les courses au niveau mondial à travers les médias traditionnels et modernes.

• renforcer le contrôle de la qualité des courses de Groupe et des courses black types par l’International Grading and Race Planning Advisory Committee et les Comités régionaux des courses principales.

LA BIO EXPRESS DE LOUIS ROMANET

La famille Romanet est étroitement liée aux courses de pur-sang en France depuis 1907, année qui a vu le premier membre de la famille entrer au service de la Société d’encouragement. Après son grand-oncle, son grand-père et son père, Louis Romanet est le quatrième membre de sa famille sur trois générations à travailler pour l’Institution française. Lui-même a rejoint la Société d’encouragement en 1968 et en a été nommé Directeur général en 1986. À la création de France Galop en mai 1995, Louis Romanet a été nommé directeur de l’organisation et des affaires internationales, puis directeur général de 1998 à 2007, année de son départ en retraite. Il est président de la Fédération internationale depuis sa création en 1994.

PLUSIEURS OPERATIONS MAJEURES CREEES AVEC LONGINES

Le mandat actuel de Louis Romanet aura été marqué par la signature d’un accord important avec Longines, en tant que partenaire officiel de la Fiah. Des opérations majeures ont été créées par la Fiah et Longines avec l’ambition de faire rayonner les plus grands acteurs des courses au niveau international : Longines World’s Best Racehorse Rankings, Longines World’s Best Jockey et Longines and Fiah International Award of Merit. Louis Romanet nous a dit que cette nouvelle mandature devrait aussi s’attacher à renforcer la notoriété de ces événements et à développer les actions de communication sur les réseaux sociaux.