Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Marunouchi devoile un joli potentiel

Autres informations / 19.06.2015

Marunouchi devoile un joli potentiel

C’est en pouliche douée et perfectible que Marunouchi (Peintre Célèbre) a remporté le Prix de la Cerisaie (F). Après que l’épreuve s’est vue privée, juste avant son départ, d’une de ses candidates les plus en vue, Burning Bridge (Lope de Vega), qui a refusé de pénétrer dans sa stalle, elles n’étaient plus que dix à s’élancer. Christophe Soumillon a monté en confiance la future lauréate, une fille de Peintre Célèbre (Nureyev), la laissant évoluer en troisième épaisseur dans le groupe de tête. Marunouchi est venue ensuite en progression dans la phase finale. Elle s’est montrée à cet instant assez "verte" et, par exemple, a changé de jambes régulièrement. Elle a néanmoins résisté au très bon retour de l’autre "Wildenstein" (sous l’étiquette Thouroughbred Ballymore Ltd pour celle-ci) Pacific Angel (Dalakhani). L’entraîneur de la lauréate, Alain de Royer Dupré, a expliqué : « C’est une grande pouliche, qui a beaucoup d’os et est dotée d’un très beau modèle. Elle montrait de belles capacités à l’entraînement. Elle a été très regardante aujourd’hui et a même penché un peu pour finir. Christophe [Soumillon, ndlr] l’a écartée aussi des autres volontairement, car la piste n’est pas en très bon état à l’intérieur. Ce que nous voulions aujourd’hui, c’était surtout ne pas l’abîmer, car c’est une pouliche qui a un vrai potentiel et nous allons faire attention d’ailleurs à ne pas courir sur des pistes trop légères. » Alors que la lauréate a été montée en tête de peloton, sa dauphine, Pacific Angel, a évolué, elle, à l’arrière-garde. Après avoir rencontré des problèmes de trafic, la représentante de Mikel Delzangles a produit une très belle accélération la propulsant en quelques foulées à la deuxième place. Il y a fort à parier que cette pouliche n’en restera pas là et qu’elle devrait vite ouvrir son palmarès. À deux longueurs de Pacific Angel, Bomba Nova (Whipper) a eu un beau passage à quatre cents mètres du but et a été respectée pour sa première sortie pour prendre une confortable troisième place.

LA FAMILLE "VAN ZUYLEN" DE LEARIVA

Marunouchi (Peintre Célèbre) est le premier produit de Morning Line (Anabaa). Inédite, cette dernière a eu ensuite un yearling dénommé Mocambo (High Chaparral). La deuxième mère de la lauréate, Leariva (Irish River), a remporté sa Listed sur 2.000m à 3ans. La saison suivante, elle a gagné le Prix Exbury (Gr3) et le Prix d’Astarté (Gr2) dans l’Hexagone, avant de signer un succès de prestige dans l’International Handicap (Gr1) aux États-Unis. Au haras, elle a donné Athanor (Ashkalani), un bon élément qui s’est classé deuxième de Kocab (Unfuwain) dans le Prix Matchem (L) à 3ans, avant de remporter la saison suivante le Prix du Ranelagh (L) et, à 5ans, le Prix Jacques de Bremond (L) à Vichy. Nous sommes là au coeur d’une des plus belles familles du baron Thierry van Zuylen de Nyevelt. La mère suivante est en effet la très bonne Leandra (Luthier), deuxième du Prix Vermeille (Gr1) en 1981.