Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Moonlight in paris se balade à deauville

Autres informations / 27.06.2015

Moonlight in paris se balade à deauville

PRIX DE

BOURGEAUVILLE (B)

C’est avec facilité

que Moonlight in Paris K (Literato) a conservé son invincibilité en

remportant un troisième succès, vendredi, à Deauville, dans le Prix de

Bourgeauville (B). Remontant les lettres de l’alphabet une à une, la

pensionnaire de Jean-Claude Rouget s’illustre cette fois-ci dans une course B.

Comme son entraîneur nous l’avait confié il y a quelques jours, la pouliche

doit maintenant se diriger vers le Prix Lieurey (Gr3), le 15 août prochain à

Deauville. Très allante au début de l’épreuve, la fille de Literato s’est

rapidement posée sur la main de son jockey, Ioritz Mendizabal. Ce dernier a

placé la future lauréate en avant-dernière position. Moonlight in Paris a

ensuite été décalée dès la sortie du tournant final et a commencé sa

progression en pleine piste. L’élève et représentante de Jean-Louis Tepper a

alors montré de quoi elle était capable en développant une très belle action et

en remontant le peloton, pour franchir le poteau d’arrivée avec presque deux

longueurs d’avance. Jean Claude Rouget est revenu au micro d’Equidia sur la

performance de sa pouliche : « C’est une pouliche très racée, élégante et qui a

montré qu’elle possédait un vrai changement de vitesse. Sur ces terrains-là,

refaire des longueurs n’est pas une chose facile et il faut avoir de la classe

pour le faire. Elle reste encore "bébé". Ce sont des chevaux à qui il

faut apprendre à courir. Sans être une pouliche compliquée, c’est une pouliche

qui a du tempérament. Elle devait courir le Prix Chloé (Gr3) directement et

puis je me suis ravisé, en disant à Jean-Louis Tepper qu’on allait plutôt

courir cette course-là pour lui faire voir Deauville et courir le Prix Lieurey

(Gr3) par la suite. » L’animatrice Whippa d’Or (Whipper), qui a mené à

un bon rythme la course, est repartie dans le sprint final, comptant pendant un

moment plusieurs longueurs d’avance sur la favorite, Moonlight in Paris. Malgré

cette avance, elle n’a rien pu faire face au bon retour de la lauréate. Elle

doit se contenter du premier accessit. Toujours maiden, Iromea (Dansili),

la dauphine de Moonlight in Paris dans le Prix André Belinguier (D), a été

largement dominée cette foisci. Elle conserve néanmoins le deuxième accessit et

prouve qu’elle a la qualité pour s’imposer dans un lot de ce niveau.

 

Une descendante

de Lady’s secret

Moonlight in Paris (Literato) est une fille d’Isalou (Unfuwain).

Cette dernière était aussi sous la responsabilité de Jean-Claude Rouget qui lui

a fait remporter une course à 3ans. Au haras, Isalou a déjà donné une pouliche

et un poulain qui se sont produits sur un hippodrome. Né en 2007, stranger

in Paris (Oasis Dream) a couru soixante-cinq fois, pour onze succès et

trente places. Il est toujours à l’entraînement et a remporté une course en ce

début de sa septième saison de course ! L’autre produit d’Isalou est Two

Days in Paris (Authorized). Toujours sous l’entraînement

"Rouget", cette pouliche a décroché du caractère gras en prenant le

deuxième accessit dans le Grand Prix de la Ville de Craon-Mayenne (L).

Moonlight in Paris a des origines américaines puisque sa quatrième mère, la

championne Lady’s secret (Secretariat), a remporté le Breeders’ Cup

Distaff (Gr1) à 4ans, après avoir remporté des courses black type à deux et

trois ans.