Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Nouvelle distance, nouvelle vague

Autres informations / 01.06.2015

Nouvelle distance, nouvelle vague

New Bay (Dubawi) a offert dimanche son quatrième Prix du Jockey Club (Gr1) à André Fabre. L’entraîneur avait dû attendre Peintre Célèbre (Nureyev), en 1997, pour remporter son premier Derby français. Depuis le passage du Prix du Jockey Club sur 2.100m en 2005, André Fabre en a remporté trois, grâce à Lope de Vega (Shamardal), Intello (Galileo) et maintenant New Bay. L’homme faisait partie des professionnels les plus favorables à cette réforme, et ses trois gagnants sur 2.100m ont un point commun : ils sont passés par la Poule d’Essai des Poulains. Lope de Vega l’avait remportée. Intello et New Bay, tous les deux desservis par leurs numéros à la corde, étaient venus finir très fort à la deuxième place. Les deux ont trouvé leur victoire classique trois semaines plus tard, à Chantilly. Le prince Abdullah remporte quant à lui son deuxième Prix du Jockey Club. Sanglamore (Sharpen Up) lui avait offert un premier sacre en 1990, une dizaine d’années après avoir lancé son écurie de course. Il lui a donc fallu attendre vingt-cinq ans pour de nouveau voir un produit de son élevage franchir le poteau en tête. En début d’année, c’est Epicuris (Rail Link) qui s’annonçait comme son atout majeur pour la course. Les problèmes de comportement du gagnant du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) l’ont orienté vers d’autres objectifs (vraisemblablement le Derby d’Epsom, selon nos dernières informations datant de dimanche soir), et New Bay a commencé à monter en puissance, lui qui n’avait couru qu’une fois (pour une deuxième place) à 2ans. Sur son dos, pour sa rentrée à 3ans, un apprenti très confirmé, un certain Vincent Cheminaud, décidé à perdre sa décharge en plat cette année… André Fabre a fait confiance à ce prodige sur les obstacles. C’était le seul entraîneur à pouvoir se permettre d’imposer à un propriétaire classique de laisser un apprenti monter un de ses meilleurs chevaux de l’année. Le résultat : une victoire classique, associant des décennies de sélection du pur-sang au sein de Juddmonte Farms, autant d’années à façonner les champions sur les bords des Aigles…et la jeunesse d’un pilote dont on n’a pas fini de parler.