Politikar, sur sa classe

Autres informations / 23.06.2015

Politikar, sur sa classe

Trois fois troisième, Politikar (Poliglote) a enfin ouvert son palmarès, à l’occasion du Prix Frascati. Le pensionnaire de Guillaume Macaire n’est pas encore arrivé à son zénith, ce qui laisse supposer qu’il s’est imposé sur sa classe. Il sera encore meilleur à l’automne. Installé dans la seconde moitié du peloton, Politikar n’a fait mouvement qu’au passage en face, regagnant du terrain sur les animateurs. Entre les deux dernières haies, il a pris sûrement l’avantage et s’est détaché sur le plat pour décrocher une victoire nette et sans bavure. « Il a pris du métier, nous a dit Guillaume Macaire. Il n’est pas du tout venu, c’est ce que m’ont dit ses jockeys à chaque fois. Il avait toujours bien couru, répétant ses courses. Lors de sa dernière sortie, il avait fait un bon bout pour finir. Comme il avait débuté à Auteuil, nous l’avons laissé à Auteuil. C’est plus difficile pour des chevaux qui découvrent l’hippodrome et peuvent être surpris par la nature du sol. » Politikar avait effectué ses premiers pas dans le Prix Grandak, une épreuve dans laquelle Guillaume Macaire débute souvent des poulains de qualité. Bon finisseur le long du rail, Roi Mage (Poliglote) a accroché le premier accessit devant Valzan (Zanzibari) et Nabuco Has (Martaline), lequel avait pris la tête au bout de la ligne d’en face, avant de plafonner sur le plat.

LE FRERE DE BLACK KIT

Élevé par la famille Gabeur, Politikar est un fils de Poliglote, qui a signé le jumelé dans cette épreuve, et de Kitara (Camp David), une jument exportée en Irlande. Il est le frère de Black Kit (Black Sam Bellamy), quatrième du Prix Général de Saint-Didier (Gr3). Au total, Black Kit a enlevé sept courses.