Prix daphnis (gr3) : le "jean prat" d’almanaar

Autres informations / 28.06.2015

Prix daphnis (gr3) : le "jean prat" d’almanaar

Almanaar

(Dubawi), gagnant du Prix Paul de Moussac (Gr3), revient à la compétition dans

ce Prix Daphnis (Gr3). Le pensionnaire de Freddy Head est donc légèrement

rallongé puisqu’il va évoluer sur 1.800m. Ce ne devrait pas être un problème

pour lui, puisqu’il a déjà montré qu’il pouvait bien faire sur 1.900m. Almanaar

est en pleine forme et ses limites actuelles sont difficiles à cerner. Hongre,

il n’a pas le droit de courir le Prix Jean Prat (Gr1), disputé dans quinze

jours, et tentera de trouver une consolation dans ce Prix Daphnis. Il devra

cependant rendre du poids à tous ses adversaires mais il a la classe nécessaire

pour s’imposer. Sixième du Prix du Jockey Club (Gr1) après avoir beaucoup tiré

en tête de course, Mostaneer (Dutch Art) redescend de catégorie et est

raccourci. Distance comme terrain seront dans ses cordes. Il peut se réhabiliter.

Deuxième du Prix Matchem (L) pour sa deuxième sortie de l’année, Inordinate

(Harlan’s Holiday) courait en progrès, n’étant battu que de très peu par le

tout bon Ashlan (Dansili). Il se montrait encore un peu vert et il a encore une

marge de progression. Le bon terrain ne pourra que l’avantager. Bon poulain,

mais très tardif, Duke of Dundee (Duke of Marmalade) a laissé une très belle

impression en dernier lieu à Saint-Cloud. Il monte de catégorie mais ses

limites sont inconnues. Le pensionnaire de Jean-Claude Rouget peut bien faire

d’emblée au niveau Groupe. Ajalo (King’s Best), deuxième d’une Listed en

Allemagne en dernier lieu, ne se déplace pas sans ambition.