Prix du bassin parisien (a) : marasquin sort victorieux d’une belle lutte

Autres informations / 12.06.2015

Prix du bassin parisien (a) : marasquin sort victorieux d’une belle lutte

Il y a

eu lutte entre un poulain et une pouliche d’avenir sur les 1.300m de la ligne

droite du Prix du Bassin Parisien (A). Marasquin (Zanzibari) en est sorti

victorieux et laisse la courageuse et talentueuse Amisha (Naaqoos) à une courte

encolure. Le pensionnaire de Yohann Gourraud a galopé le long du rail, dans le

dos du britannique Repeat Offender (Thewayyouare). Amisha venait ensuite. À

trois cents mètres du but, les trois chevaux qui allaient finir sur le podium

étaient déjà sur la même ligne. Marasquin et Amisha se sont alors détachés du

reste des concurrents et se sont bien allongés dans la phase finale. Amisha a

pris un court moment l’avantage, mais Marasquin, en poulain dur, a su faire la

différence sur le poteau d’arrivée. Le pensionnaire de James Moore conserve une

courageuse troisième place pour sa deuxième sortie seulement, sa première sur

le sol français.

MARASQUIN

SE DIRIGE VERS LES LISTEDS

Yohann

Gourraud pensait gagner le Prix Riverman (B), mais il était tombé sur Fanfaron

(Falco), un poulain estimé par son entraîneur, Didier Prod’homme, et qui vise

plutôt les belles épreuves outre-Rhin. Marasquin confirme donc ses bons débuts

victorieux qui avaient eu lieu sur ce même hippodrome dans le Prix Épinard (F).

Il nous a expliqué : « Il confirme ce qu’il est, c’est-à-dire un bon poulain !

Mais cela n’a pas été facile face à une pouliche qui doit avoir de la qualité.

Maintenant, nous allons nous diriger sur le Prix Roland de Chambure (L), le 14

juillet prochain. Il devrait encore être mieux sur plus long. »

AMISHA :

UNE RECLAMATION JUDICIEUSE

Amisha

avait été réclamée après sa brillante victoire dans une course E à Maisons-Laffitte.

Pour sa première sortie pour Élie Lellouche, son nouvel entraîneur, elle

terminait deuxième d’une des leaders (actuelle) de sa génération, Goona Chope

(Namid), dans le Prix Pawnesse (B). Cette performance la projetait favorite de

la course ce jeudi. Son entraîneur nous a dit : « Elle est battue par un bon

2ans. Il s’agit de ma première réclamation chez les 2ans cette année et c’est

le premier 2ans que je fais courir. Elle répète ce qu’elle me fait voir le

matin. C’est une pouliche qui, j’espère, va pouvoir bien vieillir. Elle devrait

recourir une course de niveau similaire, vu qu’elle en a encore le droit, avant

de penser à plus haut. »

LA

FAMILLE DE TOBIRA CELESTE

Présenté

yearling par le haras de la Gisloterie, animé par Patrice Boureau, aux ventes

Osarus, Marasquin a été acheté par Yohann Gourraud pour la somme de 16.000

euros. Marola, la mère de Marasquin, a donné naissance à un premier produit par

Linda’s Lad, Marlinda, qui est gagnante à 2ans. La souche de la famille remonte

à Tobira Céleste (Ribot). Cette soeur de A Thousand Stars (Hoist the Flag),

gagnante du Prix Perth (Gr3) et troisième de la Pouliche d’Essai des Pouliches

(Gr1), est à l’origine de chevaux comme Thawakib (Sadler's Wells), la mère de

Sakhee, ou Celestial Storm (Roberto). La mère de Marasquin est par le très bon

père de mères Kendor.