Qualify remporte les oaks d’epsom  stupefaction !

Autres informations / 05.06.2015

Qualify remporte les oaks d’epsom stupefaction !

« Qualify ! Qualify ! », s’exclame-t-on dans le public à l’arrivée des Oaks d’Epsom. Pour beaucoup, c’est la stupéfaction. Pour d’autres, c’est un cri de bonheur, et pour cause : la pouliche était proposée à la cote de 50/1 dans ces Oaks d’Epsom ! C’est dire si on ne s’attendait pas à pareille fête. Qualify (Fastnet Rock) s’est imposée au passage du poteau après s’être fait oublier dans le parcours, venant à bout de la résistance de la favorite Legatissimo (Danehill Dancer), gagnante des 1.000 Guinées de Newmarket. Pour rappel, Qualify a aussi disputé les 1.000 Guinées : elle a conclu dernière de ce Classique, à 41 longueurs de Legatissimo! Et elle restait sur une dixième place dans les 1.000 Guinées irlandaises (Gr1). Pourtant, l’entourage de Qualify n’a jamais perdu foi en cette pouliche, et il a été récompensé ce vendredi. Legatissimo est deuxième, à une courte tête, Lady of Dubai (Dubawi) est troisième à deux longueurs et demie.

« ELLE A TOUJOURS EU DE LA CLASSE. »

Malgré les déceptions, Aidan O’Brien a toujours cru en sa pensionnaire. Il la connait d’autant mieux qu’il en est aussi l’éleveur. L’entraîneur a déclaré : « Elle a toujours eu de la classe, comme elle l’a montré en remportant un Gr3 au Curragh à 2ans. L’idée avec elle a toujours été d’aller à Newmarket et ensuite de venir à Epsom. À Newmarket, Joseph O’Brien a pris soin d’elle en ayant senti qu’elle n’avait plus de chance. Elle a très bien couru dans les Guinées irlandaises mais personne ne l’a vu. Elle avait très bien fini dans une course n’ayant pas eu de train. Nous étions ravis de sa performance ce jour-là. Nous sommes très heureux et nous savions qu’elle allait tenir les 2.000m si ce n’est même les 2.400m. Elle est par Fastnet Rock (Danehill) et sa mère est par Galileo, avec ces chevaux-là, "le ciel est la limite". » Le terrain était en effet bon à Epsom. Il avait plu dans la nuit de jeudi à vendredi ainsi que dans la matinée de vendredi,  mais il y avait beaucoup de vent et la piste a vite séché. Aidan O’Brien estimait Qualify au point de l’emmener disputer le Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1), où elle avait trouvé le terrain rapide qu’elle affectionne tant. Elle n’avait pas pu s’illustrer, mais avait eu un mauvais parcours.

AIDAN O’BRIEN… MAIS PAS COOLMORE

Qualify porte la casaque de Mme Regalado-Gonzalez, femme de John Murrell. Tous deux possèdent des chevaux depuis de nombreuses années. Leur représentant le plus connu est Gentilhombre (No Mercy), gagnant du Prix de l’Abbaye de Longchamp en 1976 et 1977. Il a aussi remporté le July Cup en 1977. Qualify n’a pas couru sous ces couleurs-là à 2ans, mais sous celles de Louis Ronan. Elle avait "tapé dans l’oeil" de John Murrell, qui l’a achetée avant sa tentative dans le Breeders’ Cup et l’a laissée à l’entraînement chez son éleveur, Aidan O’Brien. Pour Chantal Regalado-Gonzalez et John Murrell, c’est aujourd’hui une première victoire classique. John Murrell n’était pas surpris ce vendredi. Il a déclaré : «Nous pensions que nous avions notre chance dans cette épreuve. Elle avait été terriblement malheureuse lors de ses précédentes sorties. Elle avait tiré un numéro de corde effroyable pour le Breeders’ Cup et elle avait trop de chemin à refaire dans les Guinées anglaises et irlandaises. Elle a pourtant tracé une fin de course magnifique au Curragh. Elle a tout le temps bien travaillé. Nous ne sommes pas surpris, mais très, très heureux. Nous l’avions achetée avant le Breeders’ Cup. Nous avions entendu qu’elle était à vendre et un agent nous a contactés. » Le reste est connu et le coup de coeur récompensé.

UN PREMIER CLASSIQUE ANGLAIS POUR COLM O’DONOGHUE

Âgé de trente-quatre ans, l’Irlandais Colm O’Donoghue travaille pour Coolmore depuis 1998. Il avait déjà remporté des Classiques en Irlande et en France, mais encore jamais en Angleterre. C’est désormais chose faite. Le jockey découvrait Qualify en compétition, mais il a su s’en servir. Il a expliqué: « Elle a toujours montré beaucoup de vitesse et est très équilibrée. Le truc avec elle, c’est d’arriver à la détendre : elle a de la vitesse de base et nous voulions savoir si elle tiendrait la distance. Elle a bien voyagé et je souhaitais juste qu’elle se détende pour lui donner une bonne course. C’est le poteau qui importe. » Mission accomplie.

uNe BoNNe Course…mais pas pour toutes !

Si Qualify a réussi à éviter les embouteillages, ce ne fut pas le cas de toutes les concurrentes. Il y a eu beaucoup de vagues dans la ligne droite. Legatissimo, deuxième, a penché sur Lady of Dubai, troisième. Ryan Moore, jockey de Legatissimo, a d’ailleurs hérité d’un jour de mise à pied pour ce mouvement. Cependant, le véritable cauchemar a été vécu par Diamondsandrubies, quatrième. La pouliche s’est retrouvée prise en sandwich entre Together Forever et Star of Seville, étant totalement coupée dans son action. Together Forever avait, avant cela, penché sur sa droite, heurtant Jack Naylor qui a penché sur sa gauche. À la suite de ce frottement, elle a fait un écart sur sa gauche, heurtant violemment Diamondsandrubbies qui n’a pas pu éviter le contact avec Star of Seville. Le résultat a été maintenu. En France, rien n’aurait été moins sûr…

L’ENTOURAGE DE LEGATISSIMO SATISFAIT

Deuxième, Legatissimo n’a pas démérité, ayant longtemps fait illusion pour la victoire. David Wachman était satisfait de la prestation de la pouliche, qui s’est montrée assez tendue au défilé et en se rendant au départ. L’entraîneur nous a déclaré : « Je suis très heureux. Elle n’a aucune excuse. Je suis très heureux pour Colm O’Donoghue, qui mérite plus de succès à ce niveau de compétition. Je pense que, suite à cette performance, Legatissimo va être raccourcie. Elle pourrait retourner sur le mile ou aller sur 2.000m. »

LADY OF DUBAI BONNE TROISIEME

Lady of Dubai a connu une ligne droite mouvementée, mais s’est bien comportée pour prendre la troisième place. Gagnante facile d’une Listed en dernier lieu, elle avait précédemment été battue par une certaine Irish Rookie (Azamour), deuxième de notre Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Luca Cumani, entraîneur de Lady of Dubai, était satisfait…et surpris ! Il a déclaré : « Son jockey m’a expliqué que la course avait été lancée très tôt et il avait dû suivre le mouvement, ce qui n’était pas idéal. La deuxième est de façon évidente une très bonne pouliche, mais nous ne savons pas grand-chose de la gagnante. D’où est-elle venue ? Est-ce qu’elle a en fait rejoint la course au Tattenham Corner? De toute façon, ce sont les courses et bonne chance à elle ! » Lady of Dubai pourrait désormais aller vers les Nassau Stakes ou se diriger vers les Irish Oaks.

UNE DESCENDANTE D’UNE PLACEE DES OAKS

Par Fastnet Rock et une mère par Galileo, Qualify véhicule donc le célèbre croisement Danehill/Sadler’s Wells. Élevée par Aidan et Anne-Marie O’Brien, elle est à ce jour le meilleur produit de sa mère. Elle a un propre frère âgé de 2ans, entraîné par Aidan O’Brien et portant les couleurs de Coolmore. Anne-Marie O’Brien a aussi une part dans ce poulain qui ne devrait pas tarder à débuter. Perihelion, la mère de Qualify, est placée de Stakes. La troisième mère, Media Luna, s’est classée deuxième des Oaks d’Epsom et troisième du Prix Maurice de Nieuil (Gr3). Il s’agit de la famille de Brian Boru, gagnant du Racing Post Trophy et du St Leger de Doncaster (Grs1), de Moon Search, gagnante du Prix de Royallieu (Gr2). Il s’agit de la même souche que Workforce (King’s Best), gagnant du Derby d’Epsom et du Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1).

DECEPTION DANS LE CLAN D’AL NAAMAH

Huitième à distance, Al Naamah (Galileo) déçoit. Elle était très chuchotée sur l’hippodrome, notamment à la suite de sa bonne prestation dans le Breakfast with the Stars. Al Naamah était très belle au rond de présentation. Bien partie, puis vue en deuxième position durant le parcours, elle est restée là dans la ligne droite, ne pouvant accélérer. Harry Herbert, racing advisor d’Al Shaqab Racing, nous a déclaré : « Nous sommes vraiment très déçus. Nous ne savons pas ce qu’il s’est passé. Peut-être que, avec sa grande action, elle n’arrive pas à faire ce tracé finalement ? Elle allait très bien, mais à la sortie de la ligne droite, Grégory Benoist nous a dit qu’elle n’était pas équilibrée. C’est une déception, d’autant plus que la pouliche était vraiment magnifique au rond, bien plus belle que lors du Breakfast with the Stars. Pour la suite, nous ne savons pas encore. Je pense qu’André Fabre va lui trouver une course de Groupe lui convenant totalement.»

 

INVESTEC OAKS

Gr1 - Plat - 614.574€ - 2.400m, femelles de 3ans.

 1re QUALIFY (57) F3

Fastnet Rock & Perihelion

Pr/Mme C. Regalado-Gonzalez - El/Whisperview Trading Ltd

Ent/A. P. O'Brien - J/C. O'Donoghue

 2e LEGATISSIMO (57) F3

Danehill Dancer & Yummy Mummy

Pr/Assoc. M. Tabor/D. Smith/Mrs John Magnier

El/Newsells Park Stud

Ent/D. Wachman - J/R. Moore

 3e LADY OF DUBAÏ (57) F3

Dubawi & Lady Of Everest

Pr/Sheikh Mohammed Obaid Al Maktoum - El/Fittocks Stud

Ent/L. Cumani - J/A. Kirby

Autre(s) partant(s) dans l'ordre d'arrivée : Diamondsandrubies. Tous couru (11). (Turf). TNC. Ecarts : Cte tête – 2L1/2 – 3L1/2.