C’est parti pour trois jours de grand sport

Autres informations / 09.07.2015

C’est parti pour trois jours de grand sport

Un peu

moins de trois semaines après Royal Ascot, et avant les meetings de Glorious

Goodwood, fin juillet, et de York, fin août, Newmarket occupe le devant de la

scène avec son July Festival. Moët et Chandon sponsorise cette année cet

événement créé en 1975 et se déroulant sur trois jours. Les courses se

disputent sur le célèbre July Course, le non moins célèbre Rowley Mile prenant

quelques "vacances" entre la saison printanière et l’automne. En 2015,

le July Festival s’annonce passionnant avec la présence de trois françaises sur

le mile des Falmouth Stakes : Avenir Certain (Le Havre), Bawina (Dubawi) et

Fintry (Shamardal), ainsi qu’un duel attendu dans le July Cup (Gr1), considéré

par certains comme le plus beau sprint du monde.

JEUDI 9

JUILLET : LADIES DAY

Le

jeudi, c’est le traditionnel Ladies Day ! Pour le coup d’envoi de Newmarket

July, plusieurs Groupes sont au programme: le Bahrain Trophy (Gr3), les Arqana

July Stakes et les Princess of Wales’s Arqana Racing Club Stakes (Grs2), ainsi

que les Sir Henry Cecil Stakes (L).

 

BAHRAIN

TROPHY (GR3) : JOHN GOSDEN ET FRANKIE DETTORI, IMBATTABLES ?

C’est le

duo du premier semestre ! L’entraîneur John Gosden et Frankie Dettori ont

remporté cette année le Derby d’Epsom et les Eclipse Stakes (Grs1) avec Golden

Horn (Cape Cross) et le Prix de Diane Longines (Gr1) avec Star of Seville (Duke

of Marmalade). John Gosden a aussi enlevé le Derby d’Irlande (Gr1) avec Jack

Hobbs (Halling). Dans ce Bahrain Trophy, le duo est présent avec Mr Singh (High

Chaparral), un poulain en plein progrès restant sur une deuxième place à Royal

Ascot dans les King Edward VII Stakes (Gr2) derrière Balios (Shamardal), un

pensionnaire de David Simcock encore engagé dans le Juddmonte Grand Prix de Paris

(Gr1). Signalons que John Gosden est corecordman des victoires dans ce Bahrain

Trophy, avec le regretté Sir Henry Cecil – quatre victoires. Quant à Frankie

Dettori, il est le jockey recordman de succès dans ce Gr3, avec six victoires.

Tout pour plaire…Face à eux, il y a Horseshoe Bay (Arch), un pensionnaire de

Sir Michael Stoute confié au héros de Royal Ascot 2015, Ryan Moore. Le poulain

vient d’ouvrir son palmarès par sept longueurs à Newmarket. Le gagnant de ce

Bahrain Trophy marquerait des points en vue du dernier classique de la saison

anglaise, le St Leger de Doncaster (Gr1).

LE

PALMARÈS

Année Lauréat                       Entraîneur

2014    Hartnell                      M.

Johnston

2013    Feel Like Dancing      J. Gosden

2012    Shantaram                  J.

Gosden

2011    Masked Marvel          J. Gosden

 

ARQANA

JULY STAKES (GR2) : APRES ROYAL ASCOT

Les

Arqana July Stakes vont permettre de voir s’affronter deux des battus de Royal

Ascot : Eltezam (Kodiac), troisième des Coventry Stakes (Gr2) de Buratino

(Exceed and Excel), et Orvar (Dandy Man), sixième des Windsor Castle Stakes (L)

de washington DC (Zoffany). Les deux poulains sont entraînés par Richard Hannon

et, s’ils ont bien récupéré de leurs courses respectives à Royal Ascot, ils ont

les moyens de bien faire dans ces Arqana July Stakes. Orvar a cependant retrouvé

Areen (Kodiac), un pensionnaire de Kevin Ryan, deuxième tout près des Windsor

Castles Stakes. Charles Hills aligne Elronaq (Invincible Spirit), un poulain

qui vient d’ouvrir son palmarès avec la manière à Newmarket.

LE

PALMARÈS

Année Lauréat                       Entraîneur

2014    Ivawood                     R.

Hannon Jr

2013    Anjaal                         R.

Hannon Sr

2012    Alhebayeb                  R.

Hannon Sr

2011    Frederik Engels          D. Brown

 

PRINCESS

OF WALES’S ARQANA RACING CLUB STAKES (GR2) : STOUTE OU STOUTE

Sir

Michael Stoute s’annonce à nouveau difficile à battre dans ces Princess of

Wales’s Arqana Racing Cub Stakes (Gr2). À nouveau, car l’entraîneur compte déjà

pas moins de neuf succès dans cette épreuve, ce qui est un record. Cette année,

il pourra compter sur Gospel Choir (Galileo), gagnant à la lutte pour sa rentrée

d’une Listed, les Fred Archer Stakes. Le cheval aura certainement progressé sur

cette sortie et sera redoutable. Hillstar (Danehill Dancer) a conclu deuxième

de cette épreuve en 2014 et tentera de faire mieux cette année. Il reste sur

une cinquième place, nettement battu, dans les Hardwicke Stakes (Gr2) de Royal

Ascot, mais la course s’était jouée sur un déboulé et le gagnant, Snow Sky

(Nayef), avait joué un drôle de tour à ses adversaires. Hillstar peut se

racheter. Face à Sir Michael Stoute, il y a… John Gosden ! L’entraîneur aligne

l’invaincu Mahsoob (Dansili) : quatre sorties, quatre victoires. Le poulain

reste sur un succès dans un handicap Listed et monte de catégorie ce jeudi. Il

a de la qualité, mais pourrait manquer d’expérience face à des adversaires très

aguerris.

LE

PALMARÈS

Année Lauréat                       Entraîneur

2014    Cavalryman                S.

bin Suroor

2013    Universal                    M.

Johnston

2012    Fiorente                      Sir

M. Stoute

2011    Crystal Capella           Sir M. Stoute

 

VENDREDI

10 JUILLET : GENTLEMEN’S DAY

Le

vendredi 10 juillet, c’est le Gentlemen’s Day. Pourtant, cette journée a comme

un air de Ladies Day car la gent féminine est à l’honneur, avec les Qipco

Falmouth Stakes (Gr1) et les Duchess of Cambridge Stakes (Gr2).

 

QIPCO

FALMOUTH STAKES (GR1) : BAWINA, FINTRY ET AVENIR CERTAIN VOUS DONNENT

RENDEZ-VOUS

Ervedya

(Siyouni) leur a montré le chemin : la pensionnaire de Jean-Claude Rouget a

battu les anglaises à domicile dans les Coronation Stakes (Gr1), se voyant

sacrée meilleure pouliche de 3ans sur le mile. Jeudi, les petites françaises

ont encore les moyens de frapper fort en Angleterre : Avenir Certain (Le

Havre), Fintry (Shamardal) et Bawina (Dubawi) sont au départ des Falmouth

Stakes. Avenir Certain sera cette fois confiée à Christophe Soumillon. La pouliche

a montré son vrai visage en dernier lieu, dans le Prix Bertrand du Breuil

Longines (Gr3). La pensionnaire de Jean-Claude Rouget a tracé une très belle

fin de course, prouvant qu’elle n’avait rien perdu de ses moyens. Elle n’a pas

pu rattraper Fintry mais cette dernière, lorsqu’elle est tête et corde sur le

mile de Chantilly, est difficilement rattrapable. Avenir Certain peut prendre

sa revanche, d’autant qu’elle appréciera le terrain en Angleterre. Fintry n’est

pas à sous-estimer.  Elle n’a pas de bonnes

références à Newmarket, mais sur le Rowley Mile. Quant à Bawina, gagnante du

Prix du Muguet (Gr2) pour sa rentrée, elle arrive à pleine maturité et peut

mettre tout le monde d’accord pour son premier grand objectif de l’année. La

principale menace pour les françaises se nomme Lucida  (Shamardal). Deuxième des 1.000 Guinées de

Newmarket (Gr1) pour sa rentrée, elle a très bien couru dans les Coronation

Stakes (Gr1), dont elle a conclu troisième, pas loin d’Ervedya et de Found

(Galileo). Avec un meilleur parcours, elle aurait pu être plus près.

 

DUCHESS

OF CAMBRIDGE STAKES (GR2) : UNE DEMOISELLE D’AVENIR

L’attraction

des Duchess of Cambridge Stakes (Gr2), pendant pour les pouliches des Arqana

July Stakes (Gr2), est Illuminate (Zoffany). Invaincue en deux sorties, elle a

fait un "truc" dans les Albany Stakes (Gr3) à Royal Ascot, revenant

de l’arrière-garde finir fort. Elle s’annonce comme une 2ans de tout premier

plan et sera à suivre dans ce Gr2 avec la plus grande attention.

 

SAMEDI

11 JUILLET : DARLEY JULY CUP DAY

Le

samedi, les sprinters sont à l’honneur dans un Darley July Cup qui s’annonce

particulièrement intéressant cette année, suite à Royal Ascot. Un Gr2 est aussi

au programme: les Superlative Stakes, 

pour 2ans et disputés sur 1.400m.

 

DARLEY

JULY CUP (GR1) : LE MEILLEUR 3ANS FACE A SES AINES

En 2015,

Royal Ascot proposait pour la toute première édition du Comonwealth Cup (Gr1),

un Gr1 réservé aux sprinters de 3ans. Cette édition a été remportée par le beau

Muhaarar (Oasis Dream), qui a laissé une très bonne impression, s’imposant de

toute une classe. Dès lors, le duel entre le gagnant du Commonwealth Cup et les

vieux briscards du sprint vus dans les Diamond Jubilee Stakes et les King’s

Stand Stakes (Grs1) donne une toute nouvelle saveur à ce July Cup. Muhaarar

pourra-t-il confirmer face, par exemple, 

à l’australien Brazen Beau (I Am Invincible), deuxième des Diamond

Jubilee après avoir évolué beaucoup trop isolé côté extérieur ? Il sera cette

fois confié à James Doyle et peut offrir une nouvelle victoire de prestige à

l’Australie dans un sprint anglais. Muharaar pourra-t-il défier le champion

sprinter Sole Power (Kyllachy) ? Seulement cinquième des King’s Stand, le

pensionnaire d’Edward Lynam a déçu depuis son retour de Dubaï. Mais s’il y a

bien une chose que nous savons avec Sole Power, c’est qu’il est toujours

capable de refaire surface alors qu’il semble en grande difficulté. Entre la

jeune garde ambitieuse, un australien aux dents longues et un vétéran qui ne

s’en laissera pas compter, le July Cup 2015 sera tout simplement passionnant et

pourrait redéfinir la hiérarchie du sprint européen… et d’au-delà.