Ella diva reste invaincue

Autres informations / 19.07.2015

Ella diva reste invaincue

C’est en toute fin de course qu’Ella Diva (Heliostatic) est venue placer un nez au passage du poteau dans ce Prix Ombrette (D), portant ainsi à trois succès en autant de sorties son palmarès. Pour sa première tentative sous l’entraînement de Gina Rarick – qui remporte une toute première victoire lors de ce Festival du galop de Vichy – la fille d’Heliostatic n’a pas déçu son entourage qui avait dû débourser 43.511 euros pour s’en porter acquéreur, à l’occasion de sa dernière victoire dans un "réclamer", le 25 juin dernier à Clairefontaine. Ce dimanche, la représentante de Derek Ronald Lodge a évolué dans le sillage des animatrices, côté corde. Elle a pris l’avantage à cent mètres du but et a repoussé l’attaque tardive que lui a porté Pâques Island (Slickly Royal) dans les ultimes mètres de l’épreuve. Son entraîneur nous a expliqué : « Je suis très contente d’elle, je félicite aussi M. Sogorb [le premier entraîneur d’Ella Diva, ndlr]. La pouliche est très belle, très facile à entraîner et a un bon mental. Aujourd’hui elle a bien lutté. En revanche, elle ne soufflait pas trop après sa course, confirmant qu’elle est très relax… voire un peu trop ! C’est une pouliche précoce, qui vient de faire trois belles performances,  mais qui est encore en croissance. Nous allons réfléchir à la suite que nous donnerons à son programme. » La bonne finisseuse Paques Island est venue en pleine piste produire son effort final et n’échoue que d’un nez pour la victoire. Spanish Caress (Rock of Gibraltar) a été vue aux avant-postes. La représente Wertheimer & Frère s’est bien allongée dans le sprint final, faisant un moment illusion pour la victoire. Elle ne peut résister néanmoins aux bonnes fins de course d’Ella Diva et Paques Island, et doit se contenter de la troisième place.

LA PETITE-FILLE D’ELLA NICO

La mère d’Ella Diva, Ellary (Equerry) s’est produite à trois reprises à 2ans pour une victoire et deux premiers accessits. Ella Diva est son premier produit. La deuxième mère de la lauréate, Ella Nico (Archway), a couru plusieurs fois "à réclamer"avant de remporter par quatre longueurs le Prix d’Arenberg (Gr3) à Chantilly.