Galop rassurant de karaktar

Autres informations / 01.07.2015

Galop rassurant de karaktar

Karaktar

(High Chaparral) a réalisé un travail d’entretien, mercredi matin à Longchamp,

laissant à distance son leader. Christophe Soumillon, qui était initialement

prévu pour lui être associé lors de cette séance, n’a pu se rendre à Longchamp

à temps en raison du trafic parisien chargé. C’est donc Norbert Jeanpierre qui

a piloté le lauréat cette année des Prix François Mathet (L) et Noailles (Gr3).

Il s’agissait avant tout de redonner confiance au représentant de Son Altesse

l'Aga Khan, victime d’une glissade dans le Prix du Jockey Club (Gr1). Son

entraîneur, Alain de Royer Dupré, est d’ailleurs revenu sur le seul échec de la

carrière de ce fils d’High Chaparral : « À l’arrivée du "Jockey

Club", Christophe Soumillon nous a dit que le poulain avait glissé dans le

tournant et qu’il avait failli tomber ! Le lendemain, le cheval a vu

l’ostéopathe qui a remarqué que son bassin avait bougé et qu’il avait deux

lombaires déplacées. Dans ces conditions, un cheval ne peut plus accélérer, ce

qui explique qu’il n’ait pas fini sa course. Mais Karaktar a eu besoin de temps

pour oublier le mal. C’est pour ça que je ne l’ai pas couru trop vite. Il est

longtemps resté prudent dans son geste. Quand on voit comment il s’emploie

aujourd’hui, cela prouve qu’il a repris confiance en lui. C’est pour cette

raison aussi que je suis venu le travailler à Longchamp et non sur l’hippodrome

de Chantilly, sur lequel il s’était fait mal. Cela lui permet aussi de préparer

au mieux le Grand Prix de Paris (Gr1), son prochain objectif. » En raison du

changement de dernière minute dans l’organisation de ce galop, l’entraîneur

s’est voulu prudent : « Sans le deuxième leader prévu, qui représentait la

principale base pour moi, on ne peut pas tirer de conclusion trop hâtive sur ce

galop. Mais, comme vous avez pu le constater par vous-même, l’effet visuel est

très bon. Karaktar était souple et a eu un beau changement de vitesse. Nous

verrons dans quelle forme il sera demain et les jours suivants. »Son pilote du

jour, l’expérimenté Norbert Jeanpierre, a ajouté pour sa part : « Quand je lui

ai demandé d’avancer dans la ligne droite, il a déployé de belles foulées. Je ne

l’ai pas lâché pour finir, afin qu’il n'en fasse pas trop. Il soufflait

normalement après son travail et a vite récupéré. Il me laisse une très belle

impression. »

OBJECTIF

GRAND PRIX DE PARIS

Avant

le Grand Prix de Paris, Karaktar devra encore effectuer un test, nous a

expliqué Alain de Royer Dupré : « Il avait déjà travaillé la semaine dernière

sur les "Réservoirs" et devrait retravailler une ultime fois à

Chantilly. S’il confirme l’impression favorable d’aujourd’hui, il ira sur le

Grand Prix de Paris. Il découvrira les 2.400m sur le parcours assez coulant de

Longchamp et cela ne devrait donc pas lui poser de problème. »