Golden horn face à lui-même

Autres informations / 24.07.2015

Golden horn face à lui-même

Gagnant

du Derby d’Epsom et des Coral Eclipse (Grs1), Golden Horn (Cape Cross) se

présente invaincu au départ des King George VI and Queen Elizabeth Stakes

(Gr1), ce samedi. Il est le très grand favori du Gr1 et, clairement, la

question, à l’heure actuelle, d’un point de vue théorique, n’est pas de savoir

s’il va être battu, mais de combien de longueurs il va s’imposer. Golden Horn

est le seul 3ans au départ de ces King George et recevra cinq kilos de ses

aînés. Parmi ces derniers, aucun ne semble en mesure de le battre. Il n’y a pas

de chevaux d’âge de la trempe de Danedream (Lomitas) ou de St Nicholas Abbey

(Montjeu) au départ de "l’Arc d’été anglais" cette année. Ou plutôt,

il y avait bien Flintshire (Dansili), le plus titré des aînés. Mais ce dernier

a été déclaré non-partant vendredi, peu avant 18 heures, en raison des

précipitations importantes tombées dans la journée (22 mm de pluie ont été

enregistrés en fin d’après-midi). Et pour Golden Horn, les pluies ne sont pas

non plus un cadeau tombé du ciel.

DES

CHEVAUX ET DES CIEUX

Il y a

une semaine, John Gosden déclarait que Golden Horn serait au départ des King

George si les conditions étaient bonnes. Par conditions, il faut entendre le

terrain. La piste d’Ascot était jugée "bonne à légère" dans

l’après-midi de jeudi. Des précipitations quasi continues sont tombées dans

l’après-midi de vendredi et il devrait encore pleuvoir – mais moins fortement –

dans la nuit de vendredi à samedi. Samedi, le soleil devrait revenir, mais il

pourrait y avoir de très légères précipitations, avec une température annoncée

de 19 degrés. Il faut préciser que, à Ascot, la piste sèche rapidement, mais il

est compliqué de prévoir quel sera l’état du terrain samedi après-midi. Un

"bon" ou "bon, souple" conviendrait à Golden Horn. Un

terrain souple ne devrait pas l’empêcher de courir. Mais si le terrain venait à

être très souple, ce pourrait être une autre histoire. Chris Stickels, directeur

de l’hippodrome d’Ascot, a déclaré jeudi : « C’est juste une question de

quantité. Si nous avons 5 mm de pluie, le terrain devrait rester au niveau bon.

Si nous avons 10 mm ou plus, alors nous devrions aller vers le souple. » Il

faudra donc attendre samedi matin pour en savoir plus de ce côté-là. John

Gosden a expliqué : « Golden Horn a remporté son maiden dans un terrain

"bon, souple", mais, depuis, il n’a couru que sur des pistes rapides.

Il n’a jamais couru sur le "souple" et nous allons donc marcher sur

la piste [samedi, ndlr] et voir comment est le terrain pour lui. » Dans

l’ensemble, John Gosden a toujours affiché une immense confiance envers Golden

Horn. Les seuls doutes qu’il a eus sur le poulain concernaient son aptitude aux

2.400m avant le Derby d’Epsom – doutes balayés – et sa capacité à se sortir des

pistes assouplies. Le pire ennemi de Golden Horn dans ces "King

George" n’est pas un cheval. Ce sont les cieux et l’inconnue qui plane

autour de sa capacité à se sortir d’une piste assouplie… D’ailleurs, John

Gosden a clairement déclaré qu’il craignait plus la météo pour Golden Horn que

ses rivaux. Voilà qui est clair.

LES KING

GEORGE VI AND QUEEN ELIZABETH STAKES ET LES 3ANS DEPUIS 2000

Depuis

quelques années, les observateurs estiment que les King George VI and Queen

Elizabeth Stakes ont perdu leur ancienne aura. Les 3ans au départ de cette

épreuve se sont faits rares et cela a certainement joué. Voici les éditions des

"King George" depuis 2000, leurs gagnants et les résultats des 3ans :

Année             Gagnant (S/A)                                   Les 3ans au

départ (classement)

2000                Montjeu (M4)                                    Air Shower

(5e), Raypour (6e)

2001                Galileo (M3)                                      Anabaa Blue

(7e), Ice Dancer (11e)

2002                Golan (M4)                                        Aucun

2003                Alamshar (M3)                                   Kris Kin (3e),

Victory Moon (10e)

2004                Doyen (M4)                                       Tycoon

(6e)

2005                Azamour (M4)                                   Eswarah (3e)

2006                Hurricane Run (M4)                          Aucun 3ans

2007                Dylan Thomas (M4)                           Aucun 3ans

2008                Duke of Marmalade (M4)                  Aucun 3ans

2009                Conduit (M4)                                     Alwaary

(4e), Golden Sword (5e),                                                                                      Rockhampton

(8e)

2010                Harbinger (M4)                                  Cape Blanco

(2e), Workforce (5e)

2011                Nathaniel (M3)                                  Aucun autre

3ans

2012                Danedream (F4)                                 Deep Brillante

(8e)

2013                Novellist (M4)                                   Trading

Leather (2e), Hillstar (3e)

2014                Taghrooda (F3)                                  Eagle Top (4e),

Romsdal (7e)

 

Les

derniers 3ans à avoir remporté les "King George" ont tous pour

caractéristiques d’avoir été de très bons éléments de leur génération. Galileo

(Sadler’s Wells), gagnant du Derby d’Epsom auparavant, n’est plus à présenter.

Nathaniel (Galileo) n’a pas eu le parcours le plus typique, mais c’était un

très bon élément. Quant à Taghrooda (Sea the Stars), elle avait remporté les

Oaks d’Epsom (Gr1) en championne auparavant. Une chose est certaine : on ne

remporte pas les King George VI and Queen Elizabeth Stakes avec un "3ans

moyen". Si l’édition manque de bons chevaux d’âge, ils peuvent profiter de

leur avantage au poids pour prendre une place, mais la victoire reste

compliquée. Les années 2006, 2007 et 2008 sont aussi intéressantes : il n’y

avait aucun 3ans au départ avec la présence de chevaux d’âge annoncés comme des

"épouvantails" : Hurricane Run (Montjeu), Dylan Thomas (Danehill) et

Duke of Marmalade (Danehill). Il faut aussi considérer le cas de l’édition 2012

remportée par la championne Danedream (Lomitas). Un seul 3ans était présent,

mais il venait… du Japon ! Les Européens ont, eux, – sagement – évité cette

course qui réunissait la gagnante du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, un

Nathaniel n’ayant pas perdu de ses moyens, 

et St Nicholas Abbey (Montjeu). Le problème des "King George"

est aussi la date : en juillet à Ascot, le terrain est souvent très rapide et

cela peut laisser des traces sur les organismes, alors que les 3ans ont encore

un beau programme à l’automne, avec toujours un avantage au poids – certes

moindre, mais important – par rapport à leurs aînés. Galileo était arrivé

invaincu sur les "King George", où il a balayé Fantastic Light

(Rahy). Ce fut son dernier succès, puisque le "Godolphin" a pris sa

revanche dans les Irish Champion Stakes (Gr1). Galileo a ensuite conclu sixième

du Breeders’ Cup Classic (Gr1), mais, sur le dirt, on relativisera cette

défaite. Après sa victoire dans les "King George", Nathaniel n’a,

quant à lui, pas été revu avant l’automne où il a conclu cinquième des Champion

Stakes (Gr1) derrière – excusez du peu – Cirrus des Aigles (Even Top), So You

Think (High Chaparral), Snow Fairy (Intikhab) et Midday (Oasis Dream). Reste

qu’il était nettement battu. Quant à Taghrooda, elle s’annonçait imbattable

dans les Yorkshire Oaks (Gr1) où elle s’est finalement inclinée devant une

Tapestry (Galileo) très momentanément retrouvée. Taghrooda a ensuite conclu

troisième de l’"Arc" après avoir dû faire les extérieurs. Mais la

question se pose : les King George VI and Queen Elizabeth Stakes ne sont-ils

pas une course trop dure pour les 3ans ? On peut aussi se demander si, en plus

de cela, ce Gr1 n’a pas souffert de la concurrence avec le Qatar Prix de l’Arc

de Triomphe (Gr1), à l’automne, et son allocation exceptionnelle, avec plusieurs

Groupes pouvant mener vers Longchamp…

TERRAIN

OFFICIELLEMENT SOUPLE À ASCOT

À 17

heures, heure française, 22 mm de précipitations étaient tombés sur

l’hippodrome d’Ascot durant la journée de vendredi. La pluie devrait continuer

dans la soirée et dans la nuit. De très légères précipitations sont possibles

dans la journée de samedi, mais pas confirmées. Le terrain était officiellement

souple sur l’hippodrome. La participation de Golden Horn (Cape Cross) aux King

George VI and Queen Elizabeth Stakes n’est pas assurée. John Gosden n’était pas

présent à Ascot ce vendredi et devrait marcher sur la piste dans la matinée de

samedi et prendre une décision.

JOHN

GOSDEN ET LES "KING GEORGE", UNE HISTOIRE DE 3ANS

Dans les

récentes années, beaucoup ont critiqué l’absence des "top" 3ans dans

les King George VI and Queen Elizabeth Stakes. Dans ce contexte, John Gosden

détonne. Il a remporté ce Gr1 à deux reprises et, à chaque occasion, avec des

3ans. La première fois, c’était en 2011 avec l’excellent Nathaniel (Galileo),

qui battait les 4ans Workforce (King’s Best), gagnant à 3ans du Derby d’Epsom

et du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), et le regretté St Nicholas Abbey

(Montjeu). En 2014, John Gosden avait aligné trois 3ans dans les King George,

dont Taghrooda (Sea the Stars), qui avait balayé l’opposition après une

magnifique ligne droite. Aucune pouliche de 3ans n’avait remporté ces King

George depuis Pawneese, en 1976. Mais il faut reconnaître que le lot opposé à

Taghrooda n’avait rien de sensationnel il y a douze mois.