Grand critérium des anglo-arabes à 37,5 % : fifty du pecos fait parler la classe

Autres informations / 15.07.2015

Grand critérium des anglo-arabes à 37,5 % : fifty du pecos fait parler la classe

Fifty du

Pecos (Carghèse des Landes) s’est imposée facilement dans le Grand Critérium

des Anglo-Arabes à 37,5 %, mercredi à Mont-de-Marsan. L’élève du haras du Pecos

restait sur une victoire par dix longueurs et elle a confirmé pour sa troisième

sortie, en décrochant un deuxième succès. Mickaël Forest a placé la pouliche en

tête dès le début de l’épreuve. À mi-parcours, Cristal de Tanues (Gnome) l’a

relayée aux avant-postes. Dans la ligne droite, Fifty du Pecos a très nettement

fait la différence, tout en penchant énormément vers l’extérieur. Elle s’impose

finalement de trois longueurs. Thierry de Laurière, l’entraîneur de la lauréate,

a expliqué au micro d’Equidia : « Douée, elle est également un peu coquine, un

peu maline. Elle avait déjà fait cela en course. Pour l’instant c’est la

meilleure. À présent elle devrait courir le 11 août à La Teste [la Poule

d’Essai à 37,5 % (A), ndlr] avant d’aller vers le Grand Prix des Pouliches (A).

»

UN

ESPOIR DE LA CASAQUE MONTAUBAN

Francis

Montauban, propriétaire de Fifty du Pécos, nous a confié au sujet de sa

représentante : « La pouliche nous a fait un peu peur mais elle s’impose

plaisamment. Le jockey a bien monté en faisant preuve de sang froid. Il

l’estime. On peut penser que si elle n’avait pas penché, elle aurait gagné

encore plus facilement. Ce qui est sympathique, c’est qu’elle me donne

l’impression d’avoir eu raison ! C’est une pouliche que j’ai achetée à 2ans

chez ses éleveurs, Patrick Davezac et Sophie de Courval. Lorsque j’étais allé

la voir au pré, elle m’avait plu. J’avais vu courir sa mère et son père qui

dominaient largement leur catégorie. J’avais donc le sentiment d’acheter le produit

de deux cracks, toutes proportions gardées. J’ai d’ailleurs acquis son propre

frère qui devrait aller à l’entraînement chez Thierry de Laurière. Si elle

continue sur sa lancée, nous devrions nous faire plaisir. » La catégorie des

“50 %” a besoin de sang neuf Francis Montauban, qui préside aussi la Société

des courses de Toulouse, est un observateur avisé du sport hippique dans le Sud

Ouest. Au sujet des courses pour anglo-arabes, il nous a expliqué : « J’ai déjà

deux poulinières anglo-arabes et si Fifty du Pecos continue à confirmer en

piste, elle devrait rejoindre mon élevage. Même si je suis attaché à cette

catégorie, il n’est pas simple de produire des "50 %" car nous

manquons d’étalons avec de nouveaux courants de sang. Si Fifty du Pecos rentre

un jour à l’élevage, je crains de devoir la croiser et donc de produire un

"25 %". Même si ce n’est pas une chose facile, je pense que pour

pérenniser l’avenir de l’anglo-arabe, il serait utile d’aider à produire des

"50 %" à partir de bonnes juments pur-sang, en croisement avec des

étalons arabes. »

CRISTAL

DE TANUES ET SISSI DE L'ABBAYE EN PROGRESSION

Brillant

en début d’épreuve, Cristal de Tanues a beaucoup tiré. Le pensionnaire de

Daniel Lutz a galopé en deuxième épaisseur, non loin de la future lauréate, avant

de prendre l’avantage à mi-parcours. Le poulain ne démérite pas, il a poursuivi

son effort jusqu’au bout et décroche une bonne deuxième place. Face à plusieurs

concurrents de ce Grand Critérium, il se classait cinquième lors de sa dernière

sortie.  Sissi de l'Abbaye (Ragtime

Pontadour) décroche la troisième place à un peu plus d’une longueur. La

pouliche de William Bates confirme les bonnes valeurs qu’elle a fournies lors

de ses deux précédentes sorties.

UNE

FILLE DE FAMILY

Family

(Donald Duck), la mère de Fifty du Pecos, fut la meilleure jument anglo-arabe

des années 2002 et 2003 chez les "50 %". La pensionnaire de Denis

Etchebest s’était imposée dans les meilleures épreuves de la catégorie,

enchaînant sept victoires successives. À ce jour, Family a produit trois

gagnants, dont First du Pecos (Nombre Premier), lauréat de l’Omnium et du Prix

Pierre de Castelbajac devant Illusion Sauvage (Solid Illusion). Ferdelia

(Perdalian), la mère de Family, était une soeur du chef de race Fast

(Valdrague). Au haras, Ferdelia est une jument de référence du stud-book

français. Elle est à l’origine de grands gagnants dans le circuit des courses

pour anglo-arabes, comme Frisson du Pecos (Hasa), Fax du Pecos (Kadounor),

Fracassée (Loudeac), Furie (Donald Duck)…