Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les statistiques de la filière hippique irlandaise au premier semestre 2015

Autres informations / 26.07.2015

Les statistiques de la filière hippique irlandaise au premier semestre 2015

Horse

Racing Ireland a dévoilé samedi les grands indicateurs de la filière hippique

irlandaise au premier semestre 2015. Comme dans les autres grandes nations

hippiques européennes, ces chiffres reflètent une situation contrastée.

LES

VENTES EN HAUSSE, LE PROPRIETARIAT EN BERNE

Sur les

six premiers mois de l’année, les ventes aux enchères de chevaux de course ont

progressé de 7,4 % en Irlande, passant de 36,3 à 39 millions d’euros. Dans le

même temps, le nombre propriétaires actifs régresse de 5,5 % (de 3.035 à 2.867)

et le nombre de nouveaux propriétaires baisse de 6,5 % (369 à 345).

Mécaniquement, le nombre de chevaux à l’entraînement en Irlande baisse de 6,8 %

(7.209 à 6.720). Brian Kavanagh, de Horse Racing Ireland, a expliqué : « Bien

que la plupart des indicateurs soient positifs, nous sommes préoccupés par le

nombre de chevaux à l’entraînement et les chiffres du propriétariat, ces deux

aspects étant fondamentaux dans notre secteur. Il y a des signes positifs dans

l’économie irlandaise, ce qui devrait restaurer la confiance des acheteurs et,

ainsi, augmenter les ressources de Irish Thoroughbred Marketing. Cette entité

travaille à la facilitation et à l’encouragement de l’accès à la

propriété,  pendant que l’économie

irlandaise poursuit son redressement. » Horse Racing Ireland a mis en place un

plan de réduction des charges administratives des entraîneurs et des

propriétaires. Ces économies devraient représenter une baisse de 17,5 % (soit

500.000 €) pour la filière, alors qu’en 2014 la réduction était de 10 %. Dans

le même temps, les allocations ont augmenté de 9,6 % en Irlande.

AUGMENTATION

DE LA FREQUENTATION ET DU NOMBRE DE REUNIONS

Au

premier semestre, la fréquentation totale sur les hippodromes irlandais a

progressé de 3.9 % (de 524.185 à 544.775) tout comme la fréquentation moyenne

(3.339 à 3.470). Ces augmentations accompagnent une augmentation du nombre

réunions sur la période qui passent de 157 à 162. Le bon niveau de

préréservation des entrées pour les réunions estivales laisse entrevoir une

poursuite de l’augmentation de la fréquentation.