Premier jour de la vente de sélection japonaise : deep impact encore et toujours au top

Autres informations / 13.07.2015

Premier jour de la vente de sélection japonaise : deep impact encore et toujours au top

Ce lundi

13 juillet signait le coup d’envoi de la vente de sélection japonaise. Le

premier jour est dédié aux yearlings, un marché en plein développement mais

traditionnellement moins puissant que les ventes de foals au Japon. Ce premier

jour a été un vrai succès. En tout, cinq lots ont passé la barre symbolique du

million de dollars : quatre d’entre eux sont des produits de Deep Impact

(Sunday Silence). Tous sont des fils ou filles de juments importées au Japon,

que ce soit de France, d’Irlande, de Grande-Bretagne, de Nouvelle-Zélande ou

des États-Unis. L’ensemble des grands indicateurs est en hausse : le chiffre

d’affaire est de 7.104.500.000 yens (environ 52.116.268 euros), soit une hausse

de 17,9 %. Le prix moyen, à 28.037.209 yens (environ 203.228 euros), progresse

de 20,7 %, tandis que le prix médian enregistre une hausse de 25 % à 25

millions de yens (environ 183.410 euros). Le taux de vendus atteint aussi un

nouveau record, à 88,20 %.

LE TOP A

1.723.891 EUROS POUR UN FILS DE DEEP IMPACTET DE JIOCONDA

Le top

price de ce jour 1 est de 235 millions de yens, soit 1.723.891 euros, pour un

fils de Deep Impact et de Jioconda (Rossini) consigné par Northern Farm (lot

107). Il a été acheté par Hajime Satomi. Ce dernier possède déjà le frère de ce

yearling : Satono Crown (Marju). Ce dernier reste sur une troisième place dans

le Tokyo Yushun – Derby Japonais (Gr1), finissant en trombe sous la selle de

Christophe Lemaire. Jioconda, qui portait les couleurs de Lady O’Reilly en

compétition et a commencé sa carrière de poulinière à Castlemartin Stud, est

une gagnante de Listed. Au haras, elle a donné Lightening Pearl (Marju),

gagnante des Cheveley Park Stakes (Gr1), et donc Satono Crown. Hajime Satomi a

commenté : « Satono Crown a conclu troisième du Derby, et Deep Impact est un

meilleur étalon que Marju, non ? Satono Crown a un changement de vitesse

brillant et Deep Impact avait une très belle pointe de vitesse finale. J’espère

donc que ce poulain finira bien ses courses ! Et Noriyuki Hori, qui entraîne

Satano Crown, aime aussi beaucoup ce poulain. Le prix est plus élevé que ce à

quoi je m’attendais, mais je le voulais absolument. »

LE

PROPRIETAIRE DE DEEP IMPACT CROIT EN TAPIT ET LUSH LASHES

Le

deuxième top price – ex aequo – est pour un fils de Tapit et de Champagne d’Oro

(Medaglia d’Oro). Le lot 108 était consigné par Shadai Farm et a été acheté 230

millions de yens (environ 1.686.924 euros) par Kaneko Makoto. Le propriétaire

est connu pour avoir eu sous ses couleurs le champion Deep Impact. Il a par

ailleurs très bien conclu la saison japonaise, signant le jumelé gagnant de

l’important Takarazuka Kinen (Gr1) avec Lovely Day (King Kamehameha) et Denim

and Ruby (Deep Impact). Champagne d’Oro est une double gagnante de Gr1 aux

États-Unis et a pris plusieurs places à ce niveau de compétition. Champagne

d’Oro avait été achetée 2,7 millions de dollars, pleine de Tapit, par Teruya

Yoshida à Keeneland en 2013. Un deuxième lot a atteint les 230 millions de yens

: il s’agit du lot 50, un yearling par Deep Impact et Lush Lashes (Galileo). Et

c’est à nouveau Kaneko Makoto qui s’est porté acquéreur de ce poulain présenté

par Northern Farm. Il s’agit du troisième produit de Lush Lashes, qui a une

3ans par Lawman n’ayant pas encore couru, et un 2ans par Oasis Dream n’ayant

pas encore débuté. Lush Lashes avait été achetée 80.000 euros par son

entraîneur, Jim Bolger, à Goffs en 2006. Elle a remporté les Coronation Stakes,

les Yorkshire Oaks et les Matron Stakes (Grs1), se classant aussi deuxième des

Nassau Stakes et du Tattersalls Gold Cup 

(Grs1). En décembre 2009, Lush Lashes était passée sur le ring de

Tattersalls, où elle avait été rachetée 1.800.000 guinées par Jim Bolger.

DEEP

IMPACT ET UNE FILLE DE REDOUTE’S CHOICE : UN CROISEMENT QUI SEDUIT

Acquéreur

du top price de ce jour 1, Hajime Satomi s’est aussi illustré en acquérant,

moyennant 195.000.000 de yens (environ 1.430.218 euros), le lot 19, un fils de

Deep Impact et de King’s Rose (Redoute’s Choice), présenté par Northern Farm.

Il s’agit du premier produit de cette championne en Nouvelle-Zélande issue du

chef de race australien Redoute’s Choice. King’s Rose est gagnante de Gr1 en

Nouvelle-Zélande et de Gr2 en Australie.

SARAFINA

ET COQUERELLE, AVEC LE QATAR PRIX DE L’ARC DE TRIOMPHE EN VUE

Un

nouvel investisseur japonais s’est manifesté lors de cette Select Sale, sous le

nom de Kieffers Co. Ltd. La société a acheté le premier produit de Sarafina

(Refuse to Bend), par Deep Impact (lot 71), moyennant 160 millions de yens,

soit 1.173.562 euros environ. Mais Kieffers a aussi investi dans le lot 78,

cinquième top price de ce jour 1 et top price chez les pouliches : il s’agit

d’une femelle par Deep Impact et Coquerelle (Zamindar), achetée 135 millions de

yens, soit 990.321 euros environ. Un représentant de Kieffers a tout simplement

expliqué que ces deux yearlings avaient été achetés en rêvant, dans le futur,

pouvoir aller en France avec eux afin de courir le Qatar Prix de l’Arc de

Triomphe (Gr1). Élève et représentante des Aga Khan Studs, Sarafina a

remportéle Prix de Diane et le Grand Prix de Saint-Cloud à 4ans (Grs1). Elle

s’est aussi classée troisième, à 3ans, d’un Qatar Prix de l’Arc de Triomphe

très mouvementé où elle avait failli tomber… Ce qui lui avait permis de

respirer ! Sarafina avait été achetée en privé par Teruya Yoshida à Son Altesse

l’Aga Khan, en janvier 2012. Coquerelle est quant à elle une élève du haras du

Mézeray. Présentée yearling à Arqana en 2005, elle avait été achetée 70.000

euros par Meridian International et a couru sous les couleurs de l’écurie des

Monceaux. Coquerelle a remporté le Prix Saint-Alary (Gr1). Ses premiers

produits n’ont pas brillé en compétition en France. Coquerelle a ensuite été

achetée par la famille Yoshida et a un 2ans par Deep Impact à l’entraînement au

Japon. Nommé La Vie est Belle, il n’a pas encore débuté.

 

JOUR

2 : LES FOALS ENTRENT EN SCÈNE

Le jour

2 de la Select Sale, dédié aux foals, est traditionnellement le plus

actif.  En 2015, certains étalons verront

leurs premiers poulains passer sur le ring. C’est le cas d’Orfèvre (Stay Gold),

deux fois deuxième du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), de Lord Kanaloa

(King Kamehameha), champion japonais sur le sprint, ou encore de l’allemand

Novellist (Monsun), acheté par la famille Yoshida suite à l’arrêt de sa

carrière pour blessure en 2013, alors qu’il visait le Qatar Prix de l’Arc de

Triomphe. Parmi les produits de juments élevées en France et/ou ayant été

entraînées en France, on notera les lots :

- 350 :

un foal mâle par Deep Impact et Silverskaya (Silver Hawk), gagnante des Prix de

Royaumont et Minerve (Grs3). Silverskaya a déjà donné Seville (Galileo), ,

deuxième de l’Irish Derby, du Racing Post Trophy et du Juddmonte Grand Prix de

Paris (Grs1).

- 358 :

un mâle par le regretté Stay Gold et Lady of Chad (Last Tycoon), gagnante du

Prix Marcel Boussac (Gr1) et du Prix d’Astarté (Gr2, à l’époque).

- 365 :

un mâle par Heart’s Cry et Très Rapide (Anabaa Blue), achetée 420.000 euros à

Arqana par Shadai où elle était présentée par le haras d’Etreham. Très Rapide

est deuxième du Prix de Royallieu (Gr2) et du Prix Allez France (Gr3). C’est

aussi la propre soeur de Très Blue (Anabaa Blue), gagnant du Grand Prix de

Deauville (Gr2) et deuxième du Derby allemand (Gr1).

- 378 :

une pouliche par Harbinger et Belle Allure (Numerous), une élève de Paul Nataf

gagnante du Prix Vanteaux (Gr3) et soeur de Jukebox Jury (Montjeu), gagnant de

l’Irish St Leger (Gr1).

- 380 :

un mâle par Stay Gold et Nova Hawk (Hawk Wing). Il s’agit du deuxième produit

de Nova Hawk, gagnante du Prix La Camargo (L), troisième du Premio Lydia Tesio

(Gr1), quatrième de la Poule d’Essai des Pouliches et des 1.000 Guinées (Grs1).

- 394 :

une pouliche par Stay Gold et Leto (Diesis), une jument appartenant à une famille

Niarchos et soeur de Limnos (Hector Protector).

- 432 :

un poulain par Heart’s Cry et Miss Lago (Encosta de Lago), deuxième du Prix

Royal Oak (Gr1) et du Prix Chaudenay (Gr2). C’est son deuxième produit.

- 436 :

une pouliche par Orfèvre et Camélia Rose (Oratorio), placée de Listed et de

Groupe en France. Il s’agit de son premier produit.

- 540 :

une pouliche par Daiwa Major et Nadeaud (Soave), gagnante du Prix Zedaan (L).

c’est son deuxième produit.

 

LES

GRANDS INDICATEURS JOUR 1

                                   2014                           2015

Présentés

                   255                             238

Vendus

(%)                215                             210 (88,2 %)

Prix

moyen (évol.)      28.037.209 yens         33.830.952 yens

                                   203.228 €                   248.184 € (+ 20,7 %)

Prix

médian (évol.)     20.000.000 yens         25.000.000 yens

                                   144.970 €                   183.410 € (+ 25 %)

C. A.                           4.028.000.000 yens    7.104.500.000 yens

                                   43.697.024 €              52.116.268 €

DE

NOUVEAUX INVESTISSEURS SE MANIFESTENT

Lors de

cette Select Sale 2015, l’absent le plus notable est le cheikh Fahad Al Thani,

qui était présent à cette vente lors des deux dernières années comme acheteur,

et en 2014 également comme vendeur (top price chez les foals pour les

pouliches, avec un produit de Frankel). Cependant, une nouvelle règle a été

établie en 2015 pour cette Select Sale, spécifiant que seuls les propriétaires

de yearlings résidant au Japon pouvaient présenter des sujets. De nouveaux

investisseurs se sont cependant manifestés : WinStar Farm, via l’agent John

McCormack, a acheté trois yearlings, devenant les premiers investisseurs américains

à acheter lors d’une vente publique au Japon. WinStar a investi dans deux

produits d’Empire Maker, ancien étalon de Juddmonte Farms basé aux États-Unis

et désormais stationné au Japon, ainsi qu’un produit d’Heart’s Cry, père, entre

autres, de Just a Way, élu meilleur cheval du monde aux ratings internationaux

en 2015. L’Australie, quant à elle, investit depuis plusieurs années à cette

Select Sale. Cependant, pour la première fois en 2015, le top-entraîneur Gai

Waterhouse avait effectué le déplacement. Elle a acheté un yearling par Bago,

moyennant 10 millions de yens (73.529 euros), espérant trouver un futur cheval

pour le Melbourne Cup (Gr1).

 

LES TOPS

LOTS JOUR 1

# Sexe

Origines Prix (yens - euros)

107 M

DEEP IMPACT & JIOCONDA, PAR ROSSINI 235.000.000 - 1.723.891

Acheteur

: Hajime Satomi

Vendeur

: Nothern Farm

108 M

TAPIT & CHAMPAGNE D’ORO, PAR MEDAGLIA D’ORO 230.000.000 - 1.686.924

Acheteur

: Kaneko Makoto Holdings

Vendeur

: Shadai Farm

50 M

DEEP IMPACT & LUSH LASHES, PAR GALILEO 230.000.000 - 1.686.924

Acheteur

: Kaneko Makoko Holdings

Vendeur

: Northern Farm

19 M

DEEP IMPACT & KING’S ROSE, PAR REDOUTE’S CHOICE 195.000.000 - 1.430.218

Acheteur

: Hajime Satomi

Vendeur

: Northern Farm

71 M

DEEP IMPACT & SARAFINA, PAR REFUSE TO BEND 160.000.000 - 1.173.562

Acheteur

: Kieffers Co. Ltd

Vendeur

: Shadai Farm

78 F

DEEP IMPACT & COQUERELLE, PAR ZAMINDAR 135.000.000 – 990.321

Acheteur

: Kieffers Co. Ltd

Vendeur

: Northern Farm