Prix maurice de nieuil (gr2) : walzertakt, la surprise allemande

Autres informations / 14.07.2015

Prix maurice de nieuil (gr2) : walzertakt, la surprise allemande

Cheval

le plus abandonné au betting de ce Prix Maurice de Nieuil (Gr2), Walzertakt

(Montjeu) a créé la surprise en s’imposant presque de bout en bout dans le Gr2.

Presque, car, parti tout à l’extérieur, le pensionnaire de Jean-Pierre Carvalho

a accéléré en début de parcours pour prendre la tête de l’épreuve. Son jockey,

le Brésilien Francisco Franco Da Silva, l’a ensuite repris, menant à un rythme

très peu soutenu. Dans la fausse ligne droite, Bathyrhon (Monsun), vu en troisième

position, a accéléré, prenant la tête de la course, et la lançant

véritablement. À l’entrée de la ligne droite, Walzertakt semblait complètement

débordé mais il s’est ensuite relancé pour prendre une courte tête sur le

poteau à Bathyrhon, tandis que Friné (High Chaparral), vue en dernière position

et assez brillante, finissait très vite pour prendre la troisième place, tout

près. Les surprises ne se sont pas arrêtées là : une enquête a été ouverte

d’office par les commissaires, suivie d’une réclamation, Friné ayant contrarié

Spiritjim (Galileo) en penchant vers la droite lors de son accélération. Friné

a finalement été – sévèrement – rétrogradée de la troisième à la cinquième

place. Glaring (Champs Élysées) est donc troisième, Spiritjim est quatrième.

UN «

GROS BEBE » DE 6ANS

Walzertakt

a un parcours pour le moins atypique. Le cheval n’a en effet débuté qu’à l’âge

de 5ans et va depuis de progrès en progrès. Son propriétaire, le docteur von

Kurten, était ravi, mais finalement pas si surpris de cette performance. Il

nous a expliqué : « C’est mon premier Groupe en France et je suis vraiment très

content. J’ai des chevaux de course depuis plus de trente ans. J’étais assez

confiant car il avait très bien travaillé à la maison. C’est un cheval assez

étonnant : il n’a débuté qu’à l’âge de 5ans et c’est peut-être le seul dans ce

cas en Europe ! Il ne cesse de progresser. Il pourrait aller vers l’Irish St

Leger, le 13 septembre, ou le Qatar Prix du Cadran (Grs1). » Jean-Pierre

Carvalho, installé en Allemagne où il entraîne les représentants du Gestu¨t

Schlenderhan – éleveur de Walzertakt – n’était lui aussi pas si surpris que

cela de la performance de son pensionnaire. Il nous a déclaré : « Nous y

croyions pour la simple raison que c’est un cheval qui s’améliore tout le

temps. Nous sommes venus à Longchamp aujourd’hui dans l’idée de participer à

l’arrivée, pas dans l’esprit olympique ! J’avais cependant précisé à son

propriétaire que ce n’était pas une course facile. C’est un cheval qui a un

très beau papier, mais qui est vraiment très tardif. Il a eu besoin de

beaucoup, beaucoup de temps. Aujourd’hui, à la lutte, il a même penché, un coup

à droite, un coup à gauche, comme s’il était encore un gros bébé ! En dernier

lieu, à Chantilly, il avait dû faire les extérieurs. Nous l’avions engagé il y

a un mois dans l’Irish St Leger, avec une idée derrière la tête et nous allons

certainement nous diriger vers cette course. »

BATHYRHON

AIME LONGCHAMP

Bathyrhon

ne trouvait pas forcément une tâche facile ce mardi. Le pensionnaire de Pia

Brandt restait sur une cinquième place à Royal Ascot, dans le Gold Cup (Gr1),

en terrain rapide. Il devait de plus rendre du poids à ses adversaires.

Bathyrhon s’est très bien comporté mais a envoyé de très loin, ce qui a pu

jouer en sa défaveur dans les derniers mètres de course. Il répond en tout cas

à nouveau présent, a su se détendre en patientant dans une course ayant eu peu

de train, et confirme ses progrès. Bathyrhon pourrait faire l’impasse sur le

Darley Prix Kergorlay (Gr2) pour se concentrer sur les belles épreuves pour

stayers de l’automne à Longchamp. Pia Brandt, son entraîneur, était très

contente de sa performance. Elle nous a déclaré : « Le cheval court très bien.

Il portait un kilos et demi de plus que le lauréat, qui a été poussé par la

jument venue à l'extérieur. Il a très bien récupéré d'Ascot, il était gai avant

la course. Il s'est aussi beaucoup amélioré dans son comportement et se montre

beaucoup plus professionnel. Nous allons réfléchir à la suite de son programme.

Le terrain à la fin du meeting de Deauville peut être haché, ce qu'il n'aime

pas. En revanche, il adore Longchamp... Toutes les options restent ouvertes. »

SPIRITJIM

PLAIT A SON NOUVEL ENTRAINEUR

Quatrième

sur tapis vert, Spiritjim effectuait sa première sortie pour son nouvel

entraîneur. Le fils de Galileo a en effet rejoint les boxes d’Alain Couétil et

effectuait ses premiers pas pour son nouveau metteur au point dans ce Prix

Maurice de Nieuil. Alain Couétil nous a déclaré : « Je suis content de sa

performance. Nous avons réussi à le détendre, et bien qu’il soit gêné, il finit

très bien. »

FRINE,

L’AUTOMNE EN VUE

Cinquième

après rétrogradation, Friné laisse cependant une très belle impression ce mardi.

La pensionnaire de Carlos Laffon-Parias n’avait pas couru depuis sa sixième

place dans le Prix Royal Oak (Gr1), en octobre dernier. Elle avait auparavant

remporté le Qatar Prix de Royallieu (Gr2). Friné a très bien conclu alors que

plusieurs éléments jouaient en sa défaveur. C’est une jument qui est meilleure

sur les pistes assouplies et cette attentiste est mieux dans des courses

rythmées, où elle peut vraiment utiliser sa belle pointe de vitesse finale. Sa

rentrée est donc pleine de promesses, notamment en vue de l’automne prochain.

Carlos-Laffon Parias nous a expliqué : « La course a manqué de rythme, elle

effectuait sa rentrée, mais elle finit bien. L'année commence pour elle. Elle

devrait aller à Deauville pour participer au Prix de Pomone (Gr2). »

LE FRERE

DE WIENER WALZER

Élevé

par le Gestu¨t Schlenderhan, Walzertakt est un fils de Montjeu et de

Walzerkoenigin (Kingmambo). Cette dernière était une très bonne jument,

gagnante du Premio E. Turti (Gr2), de l’Euro Cup (Gr2) et du Prix Chloé (Gr3).

Elle s’est aussi classée deuxième des Flower Bowl Invitational Stakes (Gr1). Au

haras, elle a notamment donné Wiener Walzer (Dynaformer), gagnant du Derby

allemand et du Rheinland-Pokal (Grs1), et Walzertraum (Rahy), gagnant du

Bavarian Classic (Gr3). Il s’agit de la famille de Play it Safe, gagnante du

Prix Marcel Boussac (Gr1).

 

PRIX

MAURICE DE NIEUIL

Gr2 -

Plat - 130.000€ - 2.800m

Pour

chevaux entiers, hongres et juments de 4 ans et au-dessus. Poids : 56 kg 1/2 .

Le gagnant, cette année, d'une course du Groupe II portera 1 kg 1/2, d'une

course du Groupe I, 2 kg 1/2.

 1er WALZERTAKT (56,5) M6

(Montjeu

& Walzerkoenigin)

Pr/Gestu¨t

Aesculap - El/Gestu¨t Schlenderhan

Ent/J.-P.

Carvalho - J/F. Da Silva

 2e BATHYRHON (58) M5

(Monsun

& Be My Lady)

Pr/A.

Ismoilov - El/Mme Irmgard Meinke

Ent/Mme

P. Brandt - J/M. Guyon

Arqana,

Deauville, août 2011, yearling, 100.000 €, vendu par Coulonces Consignment à

Meridian International Sarl

 3e GLARING (56,5) M4

(Champs

Elysées & Brightest)

Pr/K.

Abdullah - El/Millsec Limited

Ent/A.

Fabre - J/V. Cheminaud

Autre(s)

partant(s) dans l'ordre d'arrivée : Spiritjim, Frine, Spirit's Revench.

Non-partant : Mille Et Mille. (Turf) Bon. 3'05"94. Ecarts : CTETE - CTETE

- 2.