Qui contre golden horn ?

Autres informations / 24.07.2015

Qui contre golden horn ?

"GOSDEN"

CONTRE "GOSDEN"

John

Gosden est présent en force dans ces King George VI and Queen Elizabeth Stakes

puisque, outre Golden Horn, il aligne les 4ans Romsdal (Halling) et Eagle Top

(Pivotal). Tous deux ont été au départ de ce Gr1 l’an dernier, à 3ans. En ce

qui concerne Romsdal, il est compliqué de lui voir une chance. En 2014, il a

conclu septième (sur huit) de ces "King George", à vingt-trois

longueurs de Taghrooda. La meilleure performance de sa carrière est une

troisième place dans le Derby d’Epsom, devancé par les très bons Australia

(Galileo) et Kingston Hill (Mastercrafstman), mais il n’a jamais confirmé par

la suite, étant seulement gagnant au niveau Listed. Difficile de lui voir une chance.

Eagle Top a, lui, une carte à jouer. John Gosden l’avait supplémenté dans les

"King George" 2014, après sa très facile victoire dans les King

Edward VII Stakes (Gr2), à Royal Ascot. Eagle Top n’avait pas déçu, en se

classant deuxième de Taghrooda, qui était au-dessus. Golden Horn est meilleur

qu’Eagle Top, cela ne fait guère de doute. Mais ce dernier n’est pas à

négliger. Son aptitude aux 2.400m d’Ascot n’est plus à prouver. Il reste sur

une deuxième place dans les Hardwicke Stakes (Gr2) à Royal Ascot, bon tremplin

vers les "King George" pour les chevaux d’âge. Ce jour-là, il était

battu, mais avait joué de malheur, se retrouvant enfermé dans une course sans

train, gêné par un Telescope (Galileo) qui craquait complètement. Il avait bien

fini, pour prendre la deuxième place. Il peut monter sur le podium même si,

comme Golden Horn, il n’a aucune référence sur piste assouplie. Les pluies ne

sont probablement pas une bénédiction pour lui.

SNOW SKY

PASSE UN TEST

« C’est

une surprise », avait déclaré Sir Michael Stoute après la victoire de son

pensionnaire Snow Sky (Nayef) dans les Hardwicke Stakes (Gr2). Le 4ans n’était

en effet pas attendu à telle fête, mais il avait su tirer profit d’une course

où, visiblement, personne n’était motivé pour aller devant. D’ailleurs, on se

demande qui prendra le train à son compte dans ces King George. Golden Horn a

montré dans les Eclipse Stakes qu’il était capable d’aller devant, même s’il

est certainement mieux en attendant pour placer sa belle pointe de vitesse. En

tout cas, si personne ne veut aller devant, Snow Sky est capable de prendre le

train à son compte et il ne faudra pas le laisser faire. À Royal Ascot, Snow

Sky a "endormi" tout le monde dans les Hardwicke Stakes. Il a été

placé en tête par Pat Smullen, qui a "envoyé" de loin : dans le

tournant. Snow Sky a de la tenue, mais aussi une pointe de vitesse. Il a creusé

l’écart au bon moment et n’a jamais été rejoint. Cette victoire à Royal Ascot a

quelque peu chamboulé ses plans. En effet, nous aurions certainement dû le

revoir dans des courses de tenue, mais son entourage a finalement décidé de le

supplémenter dans ces "King George" et en attend une confirmation.

Snow Sky a le profil des bons chevaux "à la Stoute". Il est plutôt

tardif et l’entraîneur n’a pas son pareil pour amener ses pensionnaires tout en

progression. Ce fut le cas, par exemple, avec Harbinger (Dansili), dernier

pensionnaire de Sir Michael Stoute à avoir remporté – en un temps record– les

"King George". Précisons que l’entraîneur est le codétenteur du

record de victoires dans ce Gr1 avec cinq succès… Et il est confiant : « Il a

bien accéléré dans les Hardwicke Stakes et les gens n’ont pas su apprécier

cela. Il a l’air en bonne forme et, même si nous respectons le gagnant du

Derby, il a le droit de tenter sa chance. Nous sommes contents de sa

préparation et ce sera une course fantastique. » Si on aborde la ligne des

Hardwicke Stakes via Snow Sky et Eagle Top, il faut aussi parler de Postponed

(Dubawi). Il a conclu troisième des deux concurrents précités. Il finissait

troisième, sans résister à la fin de course d’Eagle Top qu’il avait pourtant

bien gardé au chaud. Luca Cumani est plutôt confiant, mais craint un remake des

Hardwicke Stakes : « Il est en forme et je suis certain qu’il va très bien

courir. Les Hardwicke se sont avérés être une bagarre entre Frankie [Dettori,

sur Eagle Top, ndlr] et Adam [Kirby, jockey de Postponed, ndlr] et la

conséquence de cela est qu’aucun des deux n’a réussi à se poser et à trouver

son rythme. Il préférerait une course avec plus de rythme et j’espère qu’il y

en aura, mais je ne sais pas de qui il pourrait venir. Il a sa place dans les

Gr1, mais Golden Horn est le favori justifié et va très certainement gagner

avec son avantage au poids. » On notera que Adam Kirby n’a pas été appelé pour

monter Postponed. C’est Andrea Atzeni, qui le connaît, qui se mettra en selle.

Postponed possède des lignes solides. Il a déjà battu Snow Sky en 2014, mais ce

dernier a progressé, et il s’est classé troisième du Tattersalls Gold Cup

(Gr1), battu par Al Kazeem (Dubawi), mais devant un certain The Grey Gatsby

(Mastercrafstman), depuis battu par Golden Horn. Cependant, nous n’avons pas vu

le même The Grey Gatsby dans le Gold Cup irlandais et dans les Coral Eclipse.

SINGING

IN THE RAIN

S’il y

en a un pour qui la pluie est un cadeau tombé du ciel, c’est bien Clever Cookie

(Primo Valentino). Le pensionnaire de Peter Niven est très difficile à situer.

Dans ces "King George", il fait face à une opposition pour la

première fois aussi relevée. Il a débuté sa carrière dans les bumpers, avant

d’être aligné sur les claies (trois victoires et une tentative dans un Gr2). Il

est ensuite venu aux courses de plat. Formé aux handicaps, il a plutôt le

profil d’un stayer et sa présence ici est vraiment intrigante. Pour sa rentrée

en 2015, il a remporté un Gr3 en terrain souple, battant un certain Tac de

Boistron (Take Riks) sur les 2.700m de Chester. Clever Cookie reste sur un

succès sur 2.800m, à York. En bon terrain, il est difficile de lui voir une

chance. Mais si la piste venait à être très souple et s’il confirme ses récents

progrès, il peut créer une surprise et prendre une place. De là à gagner… c’est

un grand pas. La pluie sera aussi au goût de Madame Chiang (Archipenko), seule

pouliche au départ. La pensionnaire de David Simcock est difficile à situer.

Elle avait créé la surprise en remportant les Qipco British Champions Fillies

and Mares Stakes (Gr1), en terrain lourd, en 2014. Il s’agissait de sa

meilleure performance. En terrain très souple, face aux seules femelles, elle

vaut un Groupe. Mais cela s’annonce très compliqué ce samedi.

L’INTERROGATION

ITALIENNE

Stefano

Botti aura un premier partant dans un Gr1 anglais avec Dylan Mouth (Dylan

Thomas). En Italie, c’est un champion. Mais le niveau des courses a tout de

même baissé avec la crise et Dylan Mouth a montré ses limites en Angleterre

l’an dernier, concluant avant-dernier des King Edward VII Stakes d’Eagle Top.

Le poulain a été préservé en vue de ces "King George". Il est

invaincu en Italie et, en 2015, il a enlevé avec une grande facilité le Premio

Carlo d’Alessio (Gr3) puis le Gran Premio di Milano (Gr1). Sur ce qu’il a fait

en Angleterre l’an dernier, il n’a pas de chance. Mais il a le droit d’avoir

progressé à 4ans et arrive sur cette course sans durs combats cette année. De

plus, le terrain souple ne sera pas un problème. Dylan Mouth pourra-t-il

marcher dans les traces de Ribot ? Cela s’annonce compliqué, mais, si le

terrain est souple, une surprise est possible. Enfin, reste le cas de The

Corsican (Galileo). Le pensionnaire de David Simcock reste sur une quatrième

place dans les Prince of Wales’s Stakes (Gr1), finissant bien. Il devrait tenir

les 2.400m, mais son aptitude au souple reste à prouver. Ce sera très

compliqué.

LES

GAGNANTS DU DERBY D’EPSOM ET LES KING GEORGE DEPUIS 2000

Les King

George VI and Queen Elizabeth Stakes n’ont plus vraiment la cote auprès des

gagnants du Derby d’Epsom. La tentative Derby – Eclipse Stakes – King George

est encore plus rare. Seuls trois chevaux l’ont réussie : Tulyar (1952), Mill

Reef (1971) et Nashwan (1989). Golden Horn relève donc un sacré défi.

Voici

les gagnants du Derby d’Epsom depuis 2000 et leurs sorties suivantes.

Année Gagnant du Derby d’Epsom             Sorties suivantes

2000    Sinndar                                              Irish

Derby, Prix Niel, Prix de l’Arc de Triomphe

2001    Galileo                                               King

George VI and Queen Elizabeth Stakes                                                                     (1er)

2002    High Chaparral                                  Irish Derby et Prix de l’Arc de

Triomphe

2003    Kris Kin                                             King

George VI and Queen Elizabeth Stakes (3e)

2004    North Light                                        Irish

Derby et Prix de l’Arc de Triomphe

2005    Motivator                                           Eclipse

Stakes et Irish Champion Stakes

2006    Sir Percy                                            Champion

Stakes

2007    Authorized                                         Eclipse

Stakes, International Stakes et Prix de                                                                   l’Arc de

Triomphe

2008    New Approach                                  International

Stakes, Irish Champion Stakes et                                                                   Champion

Stakes

2009    Sea The Stars                                     Eclipse Stakes, International

Stakes et Prix de                                                                   l’Arc de

Triomphe

2010    Workforce                                          King

George VI and Queen Elizabeth Stakes (5e)

2011    Pour Moi                                            N’a

pas recouru

2012    Camelot                                             Irish

Derby et St Leger

2013    Ruler of the World                            Irish Derby, Qatar Prix Niel et Qatar Prix

de                                                                      l’Arc de

Triomphe

2014    Australia                                            Irish

Derby, International Stakes et Irish                                                                            Champion

Stakes

Depuis

Galileo, aucun 3ans n’a réussi à remporter le "Derby" et les

"King George". Dans l’ensemble, les entraîneurs n’alignent plus les

gagnants de Derby dans le Gr1 d’Ascot. Dans les années 2000, seul Michael

Stoute a tenté le défi avec Kris Kin (Kris S.) et Workforce (King’s Best).

Cependant, l’entraîneur a une relation assez particulière avec le Gr1 d’Ascot,

épreuve dont il est un grand fidèle. La plupart des gagnants de Derby d’Epsom

sont restés dans les courses réservées aux 3ans, en visant l’Irish Derby, puis

ont fait un break l’été pour revenir à l’automne. Pour d’autres, le choix a été

de revenir, temporairement ou non, sur 2.000m avec les Eclipse Stakes et/ou les

Juddmonte International Stakes, avec ensuite les Grs1 de l’automne sur 2.000m

outre-Manche ou 2.400m en France. Comme dit dans notre précédent encadré, les

King George restent une course difficile sur 2.400m et une piste très rapide

et, souvent, les meilleurs 3ans l’évitent. Le cas d’Aidan O’Brien est

intéressant : il a réussi le doublé avec Galileo, qui a ensuite échoué dans les

Irish Champion Stakes. Depuis, l’entraîneur de Ballydoyle a fait le choix

d’aligner ses meilleurs chevaux d’âge dans les "King George", tandis

que les 3ans restaient à la maison pour l’Irish Derby, avant de viser soit

l’automne,  soit de revenir sur les

2.000m des International Stakes. Y a-t-il eu un effet Galileo ?

LE CIEL

EST TOMBÉ SUR LA TÊTE DE FLINTSHIRE… POUR LA DEUXIÈME FOIS

Avant sa

défection, vendredi, Flinsthire (Dansili) était celui qui avait le plus de titres

chez les chevaux d’âge : gagnant du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1),

gagnant du Longines Hong Kong Vase (Gr1), deuxième du Qatar Prix de l’Arc de

Triomphe (Gr1), deuxième du Breeders’ Cup Turf (Gr1), et encore d’autres places

au niveau Gr1… Il reste sur une deuxième place dans le Grand Prix de

Saint-Cloud (Gr1) de Trêve, après avoir déçu dans le Coronation Cup (Gr1), sur

le tracé particulier d’Epsom. Cependant, un mauvais sort s’acharne sur

Flintshire dans les "King George". L’an dernier, alors que la piste

était légère, il avait dû être déclaré non-partant la veille de la course, en

raison d’un accès de fièvre. Et cette année, voilà que la pluie s’invite

soudainement à la fête ! En bon fils de Dansili, Flintshire déteste la pluie :

il ne peut pas aller sur un terrain "plus souple que bon". En bon

terrain, il aurait été, sur ses titres, le principal rival de Golden Horn…

Mais, pour la deuxième année, il restera sur la touche.