Roero defend son titre

Autres informations / 23.07.2015

Roero defend son titre

Roero (Acclamation) retrouve Vichy à l’occasion de ce Prix Jacques de Brémond (L), épreuve qu’il a remportée en 2014 et dont il s’est classé deuxième –derrière le guerrier Sommerabend (Shamardal) – en 2013. Son aptitude à Vichy ne fait donc aucun doute et il peut se racheter dans cette Listed. Pour sa rentrée, en mai dernier après huit mois d’absence, Roero s’était imposé à la lutte à Chantilly. Il a ensuite déçu dans le Prix du Palais Royal (Gr3). Peut-être s’agit-il là de la fameuse deuxième course après une rentrée – où il a tout de même bataillé –, ou peut-être Roero n'apprécie-t-il pas le parcours du "toboggan" de Longchamp, qui est aussi une affaire de spécialistes ? Depuis sa tentative à Longchamp, il a eu le temps de reprendre un peu de fraîcheur et il peut bien faire ce vendredi, alors que le meeting de Deauville approche à grands pas. S’il fait sa vraie valeur, Roero sera difficile à battre. La course reste cependant ouverte. Revenu au mieux depuis qu’il n’a plus les oeillères, High Spirit (Danehill Dancer) a une belle carte à jouer ce vendredi. Le pensionnaire de Pia Brandt est en progrès, mais il monte de catégorie. Il passe un test intéressant dans cette Listed et, s’il se plaît à Vichy, il peut bien faire. En dernier lieu, à Longchamp, il battait Plaisancière (Astronomer Royal), laquelle se comportait très bien. La pensionnaire de François Rohaut a des moyens et une piste bonne sera à son avantage, mais il lui faudra avoir encore progressé pour espérer s’imposer.  Boomshackerlacker (Dark Angel) reste sur plusieurs échecs. Cependant, le pensionnaire de George Baker a plusieurs excuses. Il a tenté sa chance sur le dirt de Meydan cet hiver, une surface particulière. De retour outre-Manche, il a échoué dans deux gros handicaps, au Curragh puis à Ascot. Il s’agissait en Angleterre du très relevé Royal Hunt Cup, dans lequel il concluait douzième… sur trente ! Boomshackerlacker trouve une mission plus facile dans ce Prix Jacques de Brémond dont il avait conclu deuxième en 2014. Attention à lui, il peut remontrer le bout de son nez. Du côté des pouliches, Sea Front (Le Havre) ne trouve pas un engagement facile puisqu’elle sera top weight de l’épreuve. Elle vise moins haut après avoir déçu dans le Prix du Chemin de Fer du Nord (Gr3), mais cela s’annonce compliqué. Alain de Royer Dupré a supplémenté Brioniya (Pivotal), qui revient sur le mile après une tentative infructueuse sur 2.000m dans le Prix Urban Sea (L). Caointiorn (Stormy River) vient de signer une rentrée victorieuse dans une "D" à Lyon-Parilly. Elle a des moyens et, si elle a bien récupéré, elle aura son mot à dire. Cela s’annonce compliqué pour les pouliches espagnoles.