San sebastian tiendra bien son 99e meeting estival

Autres informations / 16.07.2015

San sebastian tiendra bien son 99e meeting estival

La

Société des courses de San Sebastian nous a fait suivre ce communiqué pour

annoncer la reprise des épreuves en Espagne et son 99e meeting

estival : « Sans revenir sur les origines et les péripéties de la situation

ubuesque vécue en Espagne au cours des sept mois qui viennent de s’écouler,

situation parfaitement relatée dans ces colonnes il y a quelques semaines, la

Société des courses de San Sebastian a le plaisir d’annoncer le début de sa

temporada 2015 le 26 juillet prochain. S’ensuivront les réunions du 3 août

(premium), des 9, 15 et 23 août, du 31 août et du 7 septembre, toutes deux

premium, pour s’achever le 11 septembre avec le Gran Premio de San Sebastian.

La Copa de Oro (L), 8e étape du Défi du Galop, bénéficiant également du statut

premium, se déroulera comme habituellement le 15 août. Un grand merci à

monsieur Inigo Mendez Vigo, nouveau ministre de l’Éducation, de la Culture et

des Sports, grand sportsman et propriétaire de pur-sang, probablement lecteur

assidu de JDG, qui a su en quelques semaines dénouer une situation bien

confuse. »

UNE

REPRISE DES COURSES INESPEREE ET TRES ATTENDUE

Après

sept mois sans courses, les professionnels espagnols ont enfin obtenu ce qu’ils

voulaient : la reprise des courses dans la péninsule. C’est un premier pas

important pour le retour définitif des courses en Espagne. D’autant que la

Loterie d’État souhaite que l’Association des hippodromes signe un accord selon

lequel les sociétés de courses garantiront une réunion par semaine pour les

parieurs espagnols. Ainsi, la situation que l’Espagne hippique a vécue ne

pourrait pas se reproduire. Ce dernier point ajouté à la reprise des courses en

Espagne est très positif. Les hippodromes de San Sebastian et Séville, qui sont

gérés par des sociétés privées, vont reprendre leur activité. En revanche, les

dirigeants madrilènes ont fait la sourde oreille à l’annonce de la reprise des

courses. Pas un communiqué, rien. L’hippodrome de Madrid est, lui, géré par la

Sepi, une société d’État, qui ne peut (désormais) travailler avec une société

en liquidation comme la Fomento… mais qui l’a fait pendant plusieurs années…

Car la Fomento sera bien le régulateur qui officiera pour les réunions à venir,

en attendant qu’un nouveau Jockey Club voit le jour. La Fomento a d’ailleurs

validé le programme de San Sebastian ce mercredi et les engagements pour la

réunion d’ouverture du 26 juillet ont été enregistrés ce jeudi. D’ailleurs, pas

moins de 101 chevaux ont été engagés dans les cinq courses de cette première

réunion, soit vingt partants par épreuve… Jusqu’au 11 septembre, les

professionnels espagnols sont donc sûrs d’avoir des courses à San Sebastian. Il

y aura huit réunions, quarante-trois courses et 450.500 euros d’allocations.

Les allocations des plus belles courses, susceptibles d’attirer des chevaux

français, ne changeront pas. En septembre, Séville pourrait prendre le relais

de San Sebastian avec des réunions en semi-nocturne. En revanche, l’incertitude

plane toujours sur Madrid. Une incertitude qu’il faudra rapidement lever si

l’association des éleveurs espagnols souhaite organiser sa vente de yearlings.

Les acheteurs auront besoin de confiance pour lever la main lors des enchères

et remplir de nouveau les boxes des entraîneurs ibériques.