All hail the pharoah

Autres informations / 28.08.2015

All hail the pharoah

TRAVERS STAKES (GR1)

ALL HAIL THE PHAROAH

Qui pourra faire tomber american Pharoah (Pioneerof the Nile) de son piédestal ? Le champion de Bob Baffert règne en maître sur les courses américaines et s'annonce tout simplement imbattable dans les Travers Stakes (Gr1), samedi à Saratoga. American Pharoah a désormais réussi l'exploit de remporter la Triple Couronne américaine et reste sur une véritable balade dans les Haskell Invitational Stakes (Gr1). Il retrouve les seuls 3ans dans ces Travers Stakes. American Pharoah a tellement survolé sa génération qu'on ne voit pas qui, parmi eux, pourrait le battre. On ne peut pas dire que la course n'ait aucun intérêt, mais, désormais, voir American Pharoah se balader parmi sa génération ne suffit presque plus. On attend plutôt avec impatience de le voir défier ses aînés à l'automne, de savoir ce qu'il pourra réaliser face à des Bayern (Offlee Wild), Tonalist (Tapit) ou encore Shared Belief (Candy Ride)... Et, logiquement, il ne devrait même pas y avoir bataille puisque Bayern peine à retrouver son meilleur niveau, Shared Belief est sur la touche depuis cet hiver, Tonalist est un ton en dessous des meilleurs... Soulignons aussi que quelques-uns des autres prétendants au Breeders' Cup Classic (Gr1) sont sur la touche, comme California Chrome (Lucky Pulpit), Toast of New York (Thewayyouare), ainsi que Palace Malice (Curlin) dont la retraite a été annoncée cette semaine...

La malédiction de Saratoga

Revenons à ces Travers Stakes. L'hippodrome de Saratoga est surnommé "Graveyard of champions", soit le tombeau des champions. L'hippodrome porte bien son nom, car plusieurs gagnants de Triple Couronne s'y sont "cassé les dents". Ce fut le cas en 1930, avec Gallant Fox, battu dans les Travers Stakes. Ce fut aussi le cas en 1973, lorsque Secrétariat, après avoir survolé les Belmont Stakes, a été battu par un certain Onion dans les Whitney Stakes. La malédiction a continué en 1978 avec affirmed qui, après avoir passé le poteau en tête dans les Travers Stakes, a finalement été rétrogradé de la première à la deuxième place pour avoir gêné alydar... American Pharoah va-t-il défier la malédiction de Saratoga ? À priori, sans aucun problème.

Texas Red retrouve american Pharoah

Texas Red (Afleet Alex) et American Pharoah se sont déjà affrontés. C'était en septembre 2014, avant que le pensionnaire de Bob Baffert ne se retrouve sur la touche à la suite d'un problème à un pied. American Pharoah laissait alors Texas Red à quatre longueurs et demie dans les FrontRunner Stakes (Gr1). Texas Red a ensuite enlevé le Breeders' Cup Juvenile (Gr1), où il réalisait vraiment une performance peu commune, passant le peloton en revue dans la ligne droite. Cette performance n'a cependant pas empêché le convalescent American Pharoah d'être élu meilleur 2ans de 2014 aux Eclipse Awards, loin devant Texas Red... Texas Red a ensuite dû faire l'impasse sur les différentes épreuves de la Triple Couronne à la suite d'une blessure. Deuxième pour sa rentrée en juillet d'un Gr3, il vient de montrer sa forme en remportant les Jim Dandy Stakes (Gr2), à Saratoga, devant Frosted (Tapit), qu'il retrouvera ce samedi. Texas Red devrait encore avoir progressé sur cette course, mais cela ne s'annonce pas suffisant face à American Pharoah. D'ailleurs, il y a une ligne entre les deux poulains via Frosted. American Pharoah battait Frosted (bon finisseur) de plus de trois longueurs dans le Kentucky Derby, après un parcours désastreux. Dans les Belmont Stakes (Gr1), il l'a laissé à cinq longueurs et demie sans avoir à forcer son talent. Texas Red, lui, a battu Frosted par une demi-longueur dans les Jim Dandy Stakes. Avantage "Pharoah". Invitational Stakes où Upstart effectuait une petite rentrée. Il peut y avoir une revanche entre les deux. Smart Transition (Curlin) franchit plusieurs paliers, mais il vient de montrer son aptitude à Saratoga en remportant par près de cinq longueurs une épreuve de Stakes. Cela n'est pas suffisant pour la victoire, mais une petite place est possible.

QUINZE MILLE PERSONNES VENUES ADMIRER AMERICAN PHAROAH CE VENDREDI

Bob Baffert a déclaré cette semaine qu’emmener American Pharoah sur un hippodrome revenait à accompagner les Beatles en tournée : on parle d’ailleurs de "Pharoahmania". Le champion a de nombreux fans. Ce vendredi matin, sur les coups de 8 h 30, près de quinze mille spectateurs et

tout autant de smartphones étaient présents pour assister au galop du champion américain. Le cheval, au tempérament très calme, ne s’est ensuite pas fait prier pour prendre la pose devant

ses admirateurs