Arabian queen s’offre golden horn

Autres informations / 19.08.2015

Arabian queen s’offre golden horn

Coup de

tonnerre à l’arrivée des Juddmonte International Stakes (Gr1). Le leader des

3ans en Europe, Golden Horn (Cape Cross), a été battu. Pas par Gleneagles

(Galileo), dont l’entourage a déclaré forfait à cause du terrain. Mais par

Arabian Queen, une fille de l’inévitable Dubawi, qui s’est imposée à la cote de

50/1. Après le forfait de Gleneagles, la course paraissait plus abordable pour

Golden Horn, mais le vainqueur du Derby d’Epsom (Gr1) a dû se contenter de la

deuxième place. Il a évolué en troisième position et s’est montré brillant

pendant le premier tiers du parcours. Pendant ce temps-là, son leader, Dick

Doughtywylie (Oasis Dream), n’a servi à rien car il a dirigé les débats détaché

de six longueurs sur le reste du peloton. Dans la ligne droite, Golden Horn n’a

pas laissé la même impression de facilité que lors de ses précédentes sorties.

Il a pris l’avantage, mais à l’aide de plusieurs coups de cravache. Après avoir

patienté, Arabian Queen l’a attaqué et Golden Horn lui a donné une bonne

réplique. Un moment, Arabian Queen et Golden Horn se sont retrouvés sur la même

ligne. Mais dans les cent derniers mètres, courageuse, Arabian Queen a donné un

dernier coup de reins pour signer sa plus belle victoire. Que s’est-il passé

pour Golden Horn ? "Bon à souple", c’est ainsi que le terrain était

officiellement annoncé à York. Mais en réalité, la piste était plus proche du

collant. Cela a pu déstabiliser Golden Horn, adepte du bon terrain. D’autant

qu’au canter, il ne paraissait pas très à l’aise sur la piste de York. En

course, Dick Doughtywylie, son leader, n’a pas joué son rôle à fond en partant

loin devant. Le jockey de Golden Horn, Lanfranco Dettori, a expliqué sa course

en ces termes : « Il était trop frais, car il a manqué les King George and

Queen Elizabeth Stakes (Gr1). Il a beaucoup tiré et perdu de l’énergie. Il n’a

pas réussi à produire son effort habituel sur ce terrain.» John Gosden,

entraîneur de Golden Horn, a ajouté : « Golden Horn était trop frais. Frankie a

eu du mal à le détendre durant les premiers 1.200 mètres. Maintenant, nous

savons que Golden Horn est meilleur sur un terrain plus rapide. C’est dommage

qu’il se soit mis à pleuvoir et que Gleneagles n’ait pas couru. La gagnante est

très bonne. Avec le recul, mieux aurait valu s’installer derrière le leader…

Nous pourrions maintenant aller sur un Arc Trial [le Qatar Prix Niel (Gr2), le

13 septembre, face à son compagnon d’entraînement Jack Hobbs, ndlr], mais il

aura besoin d’une piste rapide. »

QUI EST

ARABIAN QUEEN ?

Avant

son succès dans les Juddmonte International Stakes, Arabian Queen avait

simplement remporté les Duchesse of Cambridge Stakes (Gr2) et les Princess

Elizabeth Stakes (Gr3). Et elle avait montré ses limites face aux femelles dans

les Nassau Stakes (Gr1, 3e) et dans les Coronation Stakes (Gr1, 5e). Mais

l’allongement de la distance l’a certainement favorisée. À York, elle a réalisé

un petit exploit car la seule femelle de 3ans à avoir gagné ce Gr1, avant

Arabian Queen, est In the Groove, lauréate en 1990. À l’image d’Arabian Queen,

In the Groove était entraînée par David Elsworth. « Arabian Queen est sur une

courbe ascendante, a déclaré Jeff Smith, son propriétaire. Cela m’ennuyait que

les gens disent que les poulains de 3ans étaient meilleurs que les pouliches

alors qu’ils ne s’étaient pas rencontrés. Elle a un merveilleux tempérament.

Elle fait partie de ces chevaux qui peuvent devenir des champions. Elle a été

élevée pour faire 2.400m donc elle pourrait aller sur le British Champions

Fillies’and Mare (Gr1) à Ascot. Et peut-être que nous l’entraînerons en vue de

l'“Arc” l’année prochaine. »

NEW BAY

ET GLENEAGLES, LES SEULS 3ANS QUI FONT ENCORE DE LA RESISTANCE

La

défaite de Golden Horn, même si elle est toute relative car il a laissé un

cheval comme The Grey Gatsby (Mastercraftsman) à plus de trois longueurs, pose

des interrogations sérieuses sur la promotion des 3ans. Elle a fait baisser

d’un cran la (trop ?) haute valeur que l’on avait donnée au Derby d’Epsom. En

France, la "ligne" du Prix de Diane Longines (Gr1) a aussi pris une

claque. Dès lors, à l’heure actuelle, seul le vainqueur du Prix du Jockey Club

(Gr1), New Bay (Dubawi), et Gleneagles ont sauvé l’honneur des 3ans classiques.

Même si l’on privilégiera New Bay qui, contrairement au second, a recouru et

gagné le Prix Guillaume d’Ornano-Haras du Logis Saint-Germain (Gr2). La défaite

de Golden Horn interroge aussi sur ce que pourront faire les 3ans dans le Qatar

Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Golden Horn a de fortes chances de ne pas le

courir. Jack Hobbs (Halling) a gagné facilement le Derby d’Irlande (Gr1), mais

il avait été nettement dominé par Golden Horn à Epsom. Dès lors, il ne reste

que New Bay comme véritable porte drapeau des 3ans en vue de l'“Arc”. Une

question demeure sans réponse concernant le pensionnaire d’André Fabre :

tiendra-t-il les 2.400m ?

L’ELEVAGE

DE JEFFREY COLIN SMITH

Arabian

Queen est une élève de Littleton Stud, le haras anglais de Jeffrey Colin Smith.

Cet éleveur et propriétaire anglais est connu dans l’Hexagone suite aux

performances de trois pensionnaires de Myriam Bollack-Badel, Cocktail Queen

(Motivator), lauréate de l’édition 2014 du Grand Prix de Deauville (Gr2), Norse

King (Norse Dancer), gagnant du Prix du Conseil de Paris (Gr2), et Norse Prize

(Norse Dancer) lauréat du Prix Francois Mathet (L). Jeffrey Colin Smith est

également l’éleveur de Dashing Blade (Elegant Air), lauréat de Gr1 puis étalon

influent en Allemagne, mais aussi de Lochsong (Song), double gagnante du Prix

de l'Abbaye (Gr1), et de Air de Rien (Elegant Air), gagnante du Prix

Saint-Alary (Gr1) et troisième du Prix de Diane (Gr1). Il fut également le

propriétaire de Persian Punch (Persian Heights), stayer aux multiples victoires

de Groupe et Chief Singer (Ballad Rock), champion sprinter en 1984.

DUBAWI

NE S’ARRETE PLUS

Dubawi

est l’étalon de cette année 2015. Après New Bay, vainqueur du Prix du Jockey

Club (Gr1), Erupt, héros du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1), Al Kazeem,

gagnant du Tattersalls Gold Cup (Gr1), Almanaar, lauréat des Prix Daphnis et

Paul de Moussac (Grs3), Time Test, vainqueur des Tercentenary Stakes (Gr3),

Postponed, lauréat des "King George" (Gr1), voilà qu’Arabian Queen

remporte les Juddmonte International Stakes, quelques jours après la vente d’un

produit de Dubawi pour 2.600.000 euros à la vente de yearlings d'Arqana…Le

croisement de Dubawi sur une fille de Barathea Arabian Queen est issue du

croisement Dubawi sur une fille de Barathea, comme Hunter's Light, double

lauréat de Gr1 et deuxième du Prix Dollar (Gr2), mais aussi comme Monterosso,

gagnant du Dubai World Cup. Barshiba (Barathea), la mère d’Arabian Queen, a

gagné deux fois les Lancashire Oaks (Gr2).

LES

FEMELLES DANS LES JUDDMONTE INTERNATIONAL STAKES

Être une

femelle n’est pas un atout lorsque l’on prend le départ des Juddmonte International

Stakes. La dernière femelle en date à avoir gagné la course est One So Wonderful

(1998) et la dernière pouliche (et la seule !) de 3ans au palmarès est In the

Groove (1990). Dahlia, à deux reprises, Triptych et Cormorant Wood se sont

aussi imposées.

LES

IRISH CHAMPION STAKES, UNE POSSIBILITÉ POUR GLENEAGLES

Gleneagles

a été déclaré forfait dans ces Juddmonte International Stakes à cause du

terrain jugé trop souple. Un mois après avoir déjà évité les Qatar Sussex

Stakes (Gr1) face à Solow (Singspiel), il nous a privé d’un autre match, contre

Golden Horn cette fois. Si le terrain lui convient, c’est-à-dire s’il est très

rapide, Gleneagles pourrait participer aux Irish Champion Stakes (Gr1, 12/09).

Sinon, il aura deux autres options : les Qipco Queen Elizabeth II Stakes (Gr1)

ou les Champion Stakes (Gr1), le 17 octobre à Ascot.