ésotérique : c’est clair !

Autres informations / 16.08.2015

ésotérique : c’est clair !

Ésotérique

(Danehill Dancer) a remporté de toute une classe le Prix du Haras de

Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Gr1), dimanche sur la ligne droite

deauvillaise. Et ce une semaine seulement après sa deuxième place du

"Maurice de Gheest" (Gr1), derrière le roi du sprint européen,

Muhaarar (Oasis Dream).  La jument

d’Édouard de Rothschild se plait à Deauville, où elle est d’ailleurs restée

entre ses deux courses. Elle y gagne, année après année, course après course,

ses galons de duchesse normande : l’an dernier, elle avait dominé le (bien

nommé) Prix Rothschild et double la mise cette année au niveau Gr1 avec ce

"Jacques Le Marois". Il lui reste encore trois Grs1 à gagner le long

de la Touques pour égaler Goldikova… ESOTERIQUE PARFAITEMENT PILOTEE PAR

"P.C." BOUDOT

Dans le

"Maurice de Gheest", Ésotérique était partie un peu tôt à l’assaut.

Cette fois, Pierre-Charles Boudot a attendu le plus longtemps possible en queue

de peloton. Mais sa jument avait tellement de gaz qu’à trois cents mètres du

but, elle a littéralement transpercé le peloton sans que son jockey ne bouge.

Le reste ne fut qu’une formalité. Quand Ésotérique a "retiré

l’échelle", Territories (Invincible Spirit) a semblé surclassé. Mais il

s’est courageusement "accroché au pinceau" – penchant sous l’effort,

certes, mais se relançant bien pour assurer sa deuxième place, sans jamais

avoir l’ombre d’une ambition pour la victoire. Suite au forfait de Vadamos, qui

avait 40°C de fièvre dimanche matin, André Fabre n’avait plus que deux partants

dans la course. Ils ont fini premier et deuxième, signant par la même occasion

un jumelé de JDG Rising Stars, ce label que nous décernons aux chevaux qui

débutent de manière prometteuse.