Great voltigeur stakes (gr2) : storm the stars repart au combat

Autres informations / 18.08.2015

Great voltigeur stakes (gr2) : storm the stars repart au combat

Storm

the Stars (Sea the Stars) a déjà beaucoup couru cette année, enchaînant

notamment le Derby d’Epsom, le Derby d’Irlande et le Juddmonte Grand Prix de

Paris (Grs1). Le pensionnaire de William Haggas s’est placé à chaque reprise,

répondant toujours présent. Il est l’un des favoris du prochain St Leger de

Doncaster (Gr1) et tentera de confirmer ce statut dans les Great Voltigeur

Stakes (Gr2), qui seront sa huitième sortie de l’année ! Il avait déjà été

moins tranchant à Longchamp et ses durs combats risquent de se faire encore

plus ressentir ce mercredi. Il a en tout cas la qualité pour s’imposer. Balios

(Shamardal) n’a pu faire mieux que cinquième à Longchamp, concluant tout près

de Storm the Stars. Le pensionnaire de David Simcock avait auparavant laissé

une belle impression à Royal Ascot dans les King Edward II Stakes (Gr2).

Contrairement à Storm the Stars, il a très peu couru puisque ce sera la

cinquième sortie de sa carrière. Son entourage prend tout son temps avec lui,

estimant qu’il a encore besoin de se développer et qu’il sera mieux à 4ans.

C’est un candidat à la victoire. Bondi Beach (Galileo) est lui aussi tardif. Il

vient de remporter un Gr3 de justesse pour sa troisième sortie. Il affronte un

lot plus relevé mais il est en progrès. Aloft 

(Galileo) reste sur un succès dans le Queen’s Vase (L) pour sa rentrée

et poursuit sa route vers le St Leger de Doncaster. On remarque cependant que

Joseph O’Brien, premier jockey de Coolmore en l’absence de Ryan Moore, lui a

préféré Bondi Beach. Giovanno Canaletto (Galileo), qui était la meilleure

chance de Coolmore dans le Derby d’Epsom 

(quatrième nettement battu), a montré ses limites face aux meilleurs

3ans et redescend de catégorie. Il peut prendre une place. Enfin, l’invaincu

Tashaar (Sea the Stars) reste sur un succès dans un handicap. Il passe un test

ce mercredi et risque de manquer d’expérience, n’ayant couru qu’à deux

reprises.