Ile de re galop, une ecurie de groupe d’un nouveau genre

Autres informations / 05.08.2015

Ile de re galop, une ecurie de groupe d’un nouveau genre

L’île de

Ré. Un peu plus de 17.000 habitants l’hiver, pas loin de 150.000 l’été. Tout au

bout de ce territoire de 85 km2, aux Portes-en-Ré, Capucine Nicot entraîne une

petite dizaine de chevaux. D’abord cavalière, puis permis d’entraîner, la jeune

femme a obtenu sa licence d’entraîneur public depuis un peu plus d’un an.

Véronique Vigouroux, elle, est un nouveau visage dans l’univers des courses.

Cavalière de concours hippique et de complet, elle s’est orientée vers les

courses et exerce désormais le métier de courtier. Consciente de l’attrait de

l’île de Ré, où elle réside, la jeune femme lance ce 5 août une écurie de

groupe d’un nouveau genre. Et logiquement, elle a fait appel à Capucine Nicot

pour entraîner les futurs chevaux de l’écurie. Ré est au centre de la démarche.

La Communauté de communes de l’île de Ré soutient le projet, et prête même son

logo pour la casaque, consciente du vecteur de communication inédit que constitue

cette démarche. C’est une première dans l’univers hippique. Et l’écurie

baptisée Île de Ré Galop s’est trouvé une vocation : lancer la carrière de

jockey d’un jeune Rétais, Damien Morin, actuellement apprenti chez Carlos

Laffon-Parias, mais qui a découvert les pur-sang chez Capucine Nicot. Plutôt

que de parler d’écurie de groupe, les deux associées préfèrent d’ailleurs

parler d’écurie de partage. Et grâce à ces éléments fédérateurs, elles espèrent

recruter parmi les habitants de l’île bien sûr, mais aussi tous les amoureux de

cette terre bien singulière. L’objectif ? Vendre 4.000 parts d’ici le 29

octobre, et acquérir ensuite trois chevaux clés en main, choisis par Capucine

Nicot et Véronique Vigouroux. Lesquels seront pilotés en priorité par le jeune Damien…Un

site internet a été créé où les personnes intéressées peuvent découvrir le

projet et y adhérer (www.iledere-galop.fr). En contrepartie d’une mise de

départ très abordable (quelques dizaines d’euros), les adhérents auront accès

aux hippodromes sur lesquels les chevaux vont courir, et suivront grâce au site

internet et aux réseaux sociaux toutes les actualités concernant leurs chevaux

: entraînement, engagements, performances… Des événements autour de l’écurie

sont déjà en préparation, notamment sur la plage paradisiaque qui sert

régulièrement de terrain d’entraînement aux chevaux de Capucine. Car ici, on

utilise les éléments naturels pour préparer la compétition : les pare-feu en

guise de piste, la plage pour se changer les idées, la mer pour soigner les

jambes… Un cadre particulièrement adapté aux chevaux d’âge, d’où la volonté de

se concentrer sur le marché des chevaux "clés en main".