Shadwell prix de pomone (gr2) : baino hope, reine deauvillaise

Autres informations / 14.08.2015

Shadwell prix de pomone (gr2) : baino hope, reine deauvillaise

En

remportant le Shadwell Prix de Pomone (Gr2), Baino Hope (Jeremy) est restée

invaincue à Deauville. Mais elle a aussi prouvé qu’elle faisait partie des

meilleures pouliches sur ce type de distance. La pensionnaire de Jean-Claude

Rouget a été vue dans le sillage des animatrices, Cocktail Queen (Motivator) et

Deuce Again (Dubawi). Il y a eu peu de rythme dans l’épreuve, mais Baino Hope a

bien voyagé,  détendue. Dans la ligne

droite, elle a assez facilement pris le meilleur sur Cocktail Queen, laquelle

n’a pas vraiment accéléré, tandis que Deuce Again était déjà battue dans le

tournant. Baino Hope a bien accéléré pour s’imposer facilement de presque deux

longueurs. Cocktail Queen est deuxième, n’étant pas vraiment inquiétée par le

retour de Friné (High Chaparral). Cette dernière a voyagé au sein du peloton, à

la corde.  Le peloton a plutôt évolué en

pleine piste sur un terrain jugé très souple. Friné a eu un bon passage pour

prendre la troisième place.

DIRECTION

LONGCHAMP

Baino

Hope a montré de la qualité tout au long de sa carrière. La représentante de

l’Écurie Fares n’a d’ailleurs jamais fini plus loin que troisième. Cette

troisième place avait été acquise dans le Qatar Prix Chaudenay (Gr2). Gagnante

de Listed, Baino Hope tentait pour la deuxième fois sa chance dans un Groupe à

l’occasion de ce Prix de Pomone. Elle confirme qu’elle aura de bons engagements

à honorer dans les Groupes réservés aux femelles sur 2.400m ou plus. Dotée de

tenue, elle possède aussi un beau changement de vitesse. Baino Hope court peu,

mais réussit chacune de ses sorties. Jean-Claude Rouget a expliqué : « Elle a

toujours été une bonne pouliche. Nous l’avons préservée, elle ne court qu’à bon

escient. Elle a en effet eu quelques petits problèmes, mais elle est tellement

bonne qu’elle arrive à occulter cela. Christophe Soumillon lui a donné une

super course. D’habitude, nous la montons encore un peu plus derrière. Mais

c’est une pouliche qui est facile et qui a un bon changement de vitesse. Pour

la suite, je ne pense pas aller vers le Grand Prix de Deauville Lucien Barrière

avec elle : c’est dans quinze jours, cela arrive un peu vite. Je pense plutôt

au Qatar Prix de Royallieu (Gr2). »

DERRIERE

LA NAISSANCE DE BAINO HOPE

Élevée

par le haras de Manneville, Baino Hope est une fille de Jeremy et de Baino

Ridge (Highest Honor). Jeremy (Danehill Dancer) – un neveu de Deep Impact

(Sunday Silence)– qui stationnait en Irlande au haras de Garrychard Stud, est

mort il y a presque un an alors qu’il était âgé de 11ans. Nous lui devons

notamment le rapide et précoce Kool Kompany, ou encore Success Days, qui avait

fait impression cette année dans un Gr3 préparatoire au Derby d’Epsom (Gr1). Il

a aussi produit en obstacle, notamment le regretté Our Conor, gagnant d’un

Triumph Hurdle (Gr1) à Cheltenham. Adrien Rambaud, stud manager du haras de

Manneville,  nous a expliqué : « Il est

vrai que Jeremy est assez atypique en France. En fait, nous étions allés à cet

étalon, car c’était le gain d’une saillie que nous avions gagné avec le

Syndicat des éleveurs. Baino Hope a toujours été une super pouliche. Cela nous

fait plaisir, car elle descend de la belle famille du haras de Manneville :

c’est la soeur de Baino Rock (Rock of Gibraltar) et la nièce de Take Risks

(Highest Honor). Sa mère a une 2ans par Holy Roman Emperor qui est à

l’entraînement chez Jean-Claude Rouget et elle a été présentée à Dream Ahead

cette année. »

COCKTAIL

QUEEN MALGRE UNE PREPARATION CONTRARIEE

Cocktail

Queen trouvait ce vendredi un terrain parfait pour elle. La pensionnaire de

Myriam Bollack-Badel court bien pour prendre la deuxième place, même si elle

n’a pas totalement montré son accélération habituelle. Son entraîneuse était

contente de la performance de la pouliche : « Elle aime le terrain très souple.

J’avais d’ailleurs été embêtée dans la préparation à cause de la chaleur

torride à Chantilly et des terrains légers. Je suis ravie d’être deuxième, il

n’y a rien à dire, la lauréate a bien gagné. Elle est engagée dans le Grand

Prix de Deauville (Gr2) et le Prix Jean Romanet (Gr1) mais je ne sais pas

encore sur quelle course elle ira. Ce qui est certain, c’est que la météo sera

une donnée déterminante pour elle. J’ai eu du mal à la ravoir. Mais,

aujourd’hui, c’était la même jument que l’année dernière. Elle a aussi des

engagements dans tous les Groupes allemands de fin d’année, pour être certaine

d’avoir le terrain lourd qu’elle aime. »

FRINE

PAS AIDEE PAR LE MANQUE DE TRAIN

Pouliche

attentiste possédant une belle pointe de vitesse, Friné n’a pas été aidée par

une course sans train. Elle conclut malgré tout correctement, confirmant sa

dernière bonne sortie dans le Prix Maurice de Nieuil  (Gr2). Carlos Laffon-Parias, son entraîneur,

ne cherchait cependant pas d’excuses : « Ils ne sont pas allés très vite, alors

que je m’attendais à l’inverse. Elle a mis un peu de temps à trouver son

action, mais elle finit bien. Elle n’a pas d’excuse. Nous avons eu un bon

parcours, il n’y a rien à dire. Elle devrait certainement courir le Prix

Vermeille (Gr1), mais rien n’est arrêté pour l’instant. »

SHADWELL,

NOUVEAU SPONSOR DU PRIX DE POMONE

Il y a

eu du changement du côté de la traditionnelle journée Shadwell à Deauville.

Auparavant, le haras du cheikh Hamdam Al Maktoum sponsorisait la journée du

Prix de la Nonette (Gr2). Richard Lancaster, directeur de Shadwell Stud, nous a

expliqué : « Cette année, Shadwell a choisi de tenir sa grande journée plus

tôt, car nous désirions que notre journée sponsor se trouve avant la vente

d’août Arqana. Je pense en effet que, le mardi après cette vente, beaucoup de

gens sont déjà partis. Nous souhaitions remercier les gens et faire une sorte

de "geste" avant les ventes. Et c’était le seul jour où cela était

possible. Je pense que nous avons vu deux très bonnes courses de 2ans,

notamment le gagnant de la première [avec humour, Qurbaan étant un élève et

représentant Shadwell, NDLR] mais la gagnante de la course des pouliches était

plaisante aussi. La course de Groupe est une très bonne épreuve pour pouliches.

C’était vraiment une très bonne journée pour nous et nous espérons, avec l’aide

de France Galop, pouvoir développer encore plus cette journée dans le futur. »

LA NIECE

DE TAKE RISKS

Élevée

par le haras de Manneville, Baino Hope est née pour aller vite puisqu’issue de

Jeremy, vainqueur de Gr2 et placé de Gr1 sur le mile… Mais cet étalon a déjà

donné des chevaux de tenue comme le champion hurdler Our Conor. Baino Ridge

(Highest Honor), la mère de Baino Hope, est lauréate de son maiden sur 1.600m.

Baino Hope est la sœur de Baino Rock (Rock of Gibraltar), gagnante du Prix Charles

Laffitte (L) et deuxième du Prix Fille de l’Air (Gr3) de l’espagnole Casaca.

Baino Hope est aussi la nièce de Take Risks (Highest Honor), triple vainqueur

de Gr3 et étalon qui a notamment donné le stayer Tac de Boistron.

 

SHADWELL

PRIX DE POMONE

Gr2 -

Plat - Femelles - 130.000€ - 2.500m

Pour

juments de 3 ans et au-dessus, n'ayant pas, cette année, gagné une course du

Groupe I. Poids : 3 ans, 54 kg, 4 ans et au-dessus, 59 kg 1/2.

1RE

BAINO HOPE (59,5) F4

(Jeremy

& Baino Ridge)

Pr/Ecurie

I. M. Fares - El/SCEA Haras de Manneville

Ent/J.-C.

Rouget - J/C. Soumillon

2E

COCKTAIL QUEEN (59,5) F5

(Motivator

& Premier Prize)

Pr/J.-C.

Smith

El/Littleton

Stud

Ent/Mme

M. Bollack - J/Alexis Badel

 3E FRINE (59,5) F5

(High

Chaparral & Castalia)

Pr/Duc

d' Alburquerque

El/Duc

d' Alburquerque

Ent/C.

Laffon-Parias - J/Gér. Mossé

Autre(s)

partant(s) dans l'ordre d'arrivée : All At Sea, Amour A Papa, Chalnetta,

Cascading, Variation, Princess Loulou, Deuce Again. Tous couru (10). (Turf)

Souple à très souple. 2'43". Ecarts : 1 3/4 - 3/4 - 1 1/4.