Un suédois à deauville

Autres informations / 30.08.2015

Un suédois à deauville

PRIX DE MEAUTRY BARRIERE (GR3)

UN SUÉDOIS À DEAUVILLE

Après avoir longtemps patienté, Suédois (Le Havre) a tracé une bonne fin de course pour venir s'imposer dans ce Prix de Meautry Barrière (Gr3). Le pensionnaire de Christian Baillet décroche ce dimanche sa première victoire de Groupe. Grégory Benoist a placé Suédois à l'arrière-garde et a attendu le dernier moment pour lui demander d'accélérer. Le hongre a bien répondu et a ensuite pris le meilleur, à la lutte,  sur  The right man (Lope de Vega), très plaisant deuxième pour son premier essai à ce niveau Groupe. Queen Bee (Le Havre), vue à l'arrière-garde, s'est bien comportée pour prendre la troisième place, tout en n'ayant pas franchement eu le passage. Finsbury Square (Siyouni), qui a tenté de "croquer" le gagnant, est quatrième après avoir été vu aux avant-postes, calé contre le rail extérieur. Deux produits de l'étalon du haras de la Cauvinière, Le havre (Noverre), montent sur le podium.

Un programme sur mesure.

Lorsque Suédois a remporté le Prix Servanne (L), en avril à Maisons-Laffitte, Christian Baillet nous avait expliqué : " J'aimerais beaucoup l'emmener à Deauville pour courir le Prix de Meautry... " L'entraîneur a réalisé son objectif et même mieux encore, car Suédois s'est imposé. Pourtant, il n'avait pas forcément tout pour lui ce dimanche, et notamment le terrain. Ce dernier était collant à Deauville, alors que Suédois avait jusque-là réalisé ses meilleures performances en bon terrain ou sur P.S.F. Christian Baillet nous a expliqué : " Je croyais aussi qu'il avait besoin de bon terrain. Mais nous avons fait le choix de ne pas courir le Prix Maurice de Gheest et d'aller plutôt sur la Listed [le Prix du Cercle, le 30 juillet à Deauville, ndlr] pour lui laisser plus de fraîcheur. Cela aurait été aussi très dur dans le Gr1. C'est un bon cheval, qui a de l'avenir. Il est né en mai, donc il n'est pas précoce, mais il est rapide. Pour la suite, il devrait aller vers le Qatar Prix de la Forêt (Gr1). Je pense que les 1.400m sont le bout du monde pour lui, mais je n'ai pas trop le choix. C'était soit cette course, soit le Qatar Prix de l'Abbaye de Longchamp (Gr1), mais les 1.000m sont trop courts pour lui. "

Sylvain Vidal, propriétaire et éleveur de Suédois, était aux anges après la course et ce d'autant plus qu'il s'agit d'un fils de l'étalon du haras de la Cauvinière, Le Havre. Il nous a déclaré : " Nous sommes très heureux. Quelle performance ! Il faut vraiment féliciter Christian Baillet et toute son équipe. Grégory Benoist a monté une très belle course, en patientant au maximum. C'est aussi formidable pour Le Havre, puisque Suédois et la troisième, Queen Bee, sont ses produits. Nous avions choisi de mettre sa mère, cup cake (Singspiel), à Le Havre car elle manquait un peu de taille et de vitesse. Il a apporté cela à Suédois. "

The right man confirme, Queen Bee bonne troisième Deuxième à une encolure, The Right Man prouve qu'il a sa place à ce niveau de compétition. Le pensionnaire de Didier Guillemin restait sur quatre victoires consécutives, dont une au niveau B à Deauville, et franchissait donc un nouveau palier. Sa performance ce dimanche est séduisante et il devrait confirmer dans le futur. Troisième, Queen Bee étrennait ses nouvelles couleurs, celles de Katsumi Yoshida. La pensionnaire d'Élie Lellouche a bien conclu, sans pour autant inquiéter les deux premiers. Elle n'a pas franchement eu le passage mais son entraîneur ne cherche pas d'excuse de ce côté-là. Il nous a déclaré : " Queen Bee court très bien. Je suis très content. Elle n'a pas franchement eu le passage mais son jockey m'a expliqué qu'elle avait eu un peu de mal à enclencher. Cela n'a pas changé grand-chose, elle aurait peut-être juste pu les inquiéter un peu plus. Nous allons réfléchir au contenu de son futur programme. "

La famille d'honours List

Suédois porte les couleurs de son éleveur, Élisabeth Vidal. Sa mère, cup cake (Singspiel), est une petite-fille de Gold Script (Script Ohio), gagnante du Prix de Thiberville (L), et mère d'honours List (Danehill), gagnant des Railway Stakes (Gr3) et deuxième du Prix La Salamandre (Gr1).