Une nouvelle réglementation pour le crowdfunding et les écuries de groupe

Autres informations / 19.08.2015

Une nouvelle réglementation pour le crowdfunding et les écuries de groupe

La

nouvelle réglementation de l’A.M.F. (décret d’octobre 2014) encadre le

financement participatif, connue sous le nom anglais de crowdfunding. Le

principe est le suivant : l’auteur d’un projet – dans des domaines aussi

différents que la culture, l’écologie ou les écuries de courses de groupe –

propose au grand public de financer son opération, le plus souvent moyennant un

ticket modeste. On peut ainsi devenir actionnaire d’une entreprise en devenir,

à partir d'un euro. Pascal Adda a expérimenté cette méthode dans notre univers.

Il nous a expliqué : « Du fait de l’existence de l’écurie RMC 2014 créée avant le

décret, nous avons eu des discussions avec l’A.M.F. et nous intervenons auprès

des groupes de travail en relation avec les institutions financières encadrant

le financement participatif. Les porteurs de projet doivent s’adresser à des

plateformes financières agréées pour respecter la législation certes encore

"lourde" mais permettant d’encadrer un mode de financement

n’intéressant pas encore les banques. Ces raisons ont retardé le lancement de

l’écurie 2015 au printemps [lancement début septembre, ndlr], le temps de

contracter avec une plateforme financière ayant tous les agréments nécessaires.

Le risque, réel, de lancer des projets en dehors du cadre "A.M.F."

est de se voir sommer d’arrêter quasi immédiatement l’activité engagée. Je

n’ose pas imaginer annoncer à des milliers d’actionnaires que leur écurie doit

cesser son activité en cours de vie ! Ce serait une très mauvaise image de

marque pour notre activité "courses". »