Une première journée troublante

Autres informations / 15.08.2015

Une première journée troublante

 VENTE

D’AOUT ARQANA, JOUR 1.

Une

analyse stricte des chiffres de cette première journée de la vente d’août

Arqana peut inquiéter. Un taux de vendus de 76,5 % en baisse de quatre points

par rapport à la même journée de 2014 ; un prix moyen de 190.194 € (en recul de

24,71 %) ; un chiffre d’affaires de 11.792.000 €, alors qu’il était de

16.167.000 € au même stade l’an dernier… Mais il ne faut pas oublier que la

partie 1 de la vente s’articule autour de deux soirées, celle de samedi, et

celle de dimanche. Or la répartition des poulains s’y fait de manière

aléatoire, puisqu’elle est liée à l’ordre alphabétique… Difficile donc de se

prononcer de façon définitive avant d’avoir vu les 94 yearlings catalogués

dimanche, qui, notamment au vu de leurs pères, semblent plus attractifs pour la

clientèle très internationale de Deauville. Mais certains enseignements peuvent

tout de même être tirés de cette première soirée.

DUBAÏ,

PLUS QUE LE QATAR…

D’abord,

le cheikh Mohammed Al Maktoum, par l’intermédiaire de John Ferguson, s’est

montré particulièrement actif. Il a acheté le top price, le fils de Shamardal,

trois-quarts frère de Lope de Vega, pour 720.000 €, mais aussi un Redoute’s

Choice pour 450.000 €, et un Kitten’s Joy pour 150.000 €. Cela faisait quelques

années qu’il n’avait plus été l’acheteur numéro 1 de Deauville. À contrario,

les acheteurs qataris ont été assez discrets, même si Ross Doyle s’est

manifesté pour eux à 300.000 €– afin d’acquérir un yearling de Frankel, qui

était le premier proposé en vente publique. Malgré cette quasi-absence, si l’on

compare sur leurs volumes d’achat des années précédentes, la vente a enregistré

des scores assez similaires à ceux du dimanche de l’année passée. La présence

d’acheteurs américains, australiens, sud-africains, japonais, et bien sûr

européens a, en quelque sorte, permis de compenser ce repli qatari du

jour.  et si le jour 2 avait un peu

asséché le jour 1 ? La journée de dimanche sera décisive. Il va falloir mettre

les bouchées doubles pour combler le retard du jour 1. La tâche peut sembler

impossible, mais elle ne l’est pas. Car si plusieurs des gros acheteurs qui

étaient attendus sont restés muets samedi, cela peut être parce qu’ils ont

réservé leurs budgets pour les meilleurs lots du jour 2. Dans ce cas, les prix

pourraient flamber en ce dimanche avec, sur plusieurs yearlings, deux, trois

voire quatre acheteurs très bien armés – et fermement décidés à ne pas repartir

à vide, quitte à passer le million plusieurs fois dans la journée. Le genre de

grosses bagarres qui tirent une vente vers le haut.

 

LES

FAITS MARQUANTS

JOHN

FERGUSON CRAQUE POUR LE TROIS-QUARTS FRERE DE LOPE DE VEGA

#89 M

SHAMARDAL & LAVANDE VIOLET, PAR HURRICANE RUN 720.000 €

Acheteur

: John Ferguson

Vendeur

: Ballylinch Stud

À

720.000 euros, le trois-quarts frère de Lope de Vega (Sharmadal) est le top

price de ce jour 1 de la vente d’août Arqana. C’est John Ferguson (Darley) qui

s’en est porté acquéreur, devenant le top acheteur de ce Jour 1 : trois

yearlings achetés pour un prix moyen de 440.000 euros et un total de 1.320.000

euros. Il a expliqué : « Nous aimons l’étalon [Shamardal, un étalon Darley,

NDLR] ! C’est un très beau poulain. C’est aussi un proche parent de Lope de

Vega qui, comme étalon, a tout de même donné un gagnant de Dewhurst Stakes

(Gr1) dès sa première production [Belardo, NDLR]. Il a tout pour plaire : il

est par une jeune poulinière fille de Hurricane Run, il a un pedigree

magnifique. De plus, je l’avais vu au haras en Allemagne il y a quelque temps

et il s’est vraiment bien développé depuis, ce qui est positif. Nous n’avons

pas encore de plan établi pour lui. Nous allons commencer par le ramener à la

maison. C’est un poulain important. »

 

UN

PAPIER RARE DE POULINIÈRE POUR UN COLLECTIONNEUR

#44 F

INVINCIBLE SPIRIT & DEMURELY, PAR GALILEO 610.000 €

Acheteur

: James Harron/De Burgh Equine

Vendeur

: Écurie des Monceaux

Cette

fille d’invincible Spirit a donné lieu à une belle bataille entre Charlie

Gordon-Watson et Hubie de Burgh. À 610.000 €, Charlie Gordon-Watson a fini par

quitter la salle, et c’est donc Hubie de Burgh qui a signé le bon. Présentée

par l’Écurie des Monceaux, la pouliche est le premier produit de Demurely

(Galileo),  une soeur de Cerulean Sky

(Darshaan), gagnante du Prix Saint-Alary (Gr1), et de Moonstone (Dalakahni),

lauréate des Irish Oaks (Gr1). Demurely s’était elle-même classée deuxième des

Give Thanks Stakes (Gr3). Hubie de Burgh a commenté : « Elle est issue d’un

étalon qui ne sait faire que des gagnants, et dans sa famille maternelle, on trouve

énormément de gagnants de Groupe, et des juments qui produisent elles-mêmes des

black type. Elle provient d’un haras qui élève très bien, et qui progresse

d’année en année. C’est très rare sur le marché, et pour entrer dans ce genre

de pedigrees, on sait qu’il faut mettre de l’argent. Je l’ai achetée pour un

éleveur international, qui aime collectionner les top pedigrees. Aucun plan n’a

été encore vraiment finalisé pour elle. »

 

MAYFAIR

SPECULATORS DE RETOUR EN 2015

#50 F

INVINCIBLE SPIRIT & DUBAI ROSE, PAR DUBAI DESTINATION 550.000 €

Acheteur

: Mayfair Speculators/Peter Doyle

Vendeur

: Écurie des Monceaux

Parmi

les étalons confirmés, Invincible Spirit est décidément celui dont on s’arrache

les produits, et plus particulièrement les femelles. Celle-ci, présentée par

l’Écurie des Monceaux, est une fille de Dubai Rose (Dubai Destination), qui

sous l’entraînement de Henri-Alex Pantall, a gagné deux Listeds en Allemagne.

Son deuxième produit, the Juliet Rose (Monsun), avait été vendu 650.000 € ici,

il y a tout juste un an, et c’est le même acheteur, Mayfair Speculators, qui a

signé le bon, de 550.000 € cette fois. The Juliet Rose est entraînée par

Nicolas Clément, et Derek Brugman, racing manager de Mayfair Speculators, nous

a confié : « La réputation de son père n’est plus à faire. Dubai Destination se

révèle être un excellent père de mères. Nous avons sa sœur par Monsun, et nous

souhaitions entrer une nouvelle fois dans cette famille. Nous ne savons pas

encore chez quel entraîneur elle ira. » L’entité Mayfair Speculators a aussi

trois chevaux à l’entraînement chez André Fabre. Rappelons que Mayfair

Speculators possède un haras en Afrique du Sud avec une quinzaine d’étalons, le

plus marquant étant Variety club (Var), dans le top 10 des ratings internationaux

de la FIAH en 2014. Mayfair Speculators n’hésite pas à investir dans des

pouliches en vue de les faire rentrer au haras. Derek Brugman a précisé : « Nos

pouliches vont bien entendu courir et il n’est pas impossible qu’elles

rejoignent ensuite l’Afrique du Sud pour leur carrière au haras. Concernant

Variety Club, nous avons toujours dans l’idée de lui faire faire la navette

entre l’Hémisphère Nord et l’Hémisphère Sud dans le futur. Cependant, cela

tient plus actuellement de la possibilité, car nous n’avons pas encore entamé

de négociations à ce sujet. »

 

#92 F

REDOUTE’S CHOICE & LOCKUP, PAR INCHINOR 350.000 €

Acheteur

: Form Blk & Mayfair Speculators

Vendeur

: haras de Tourgeville

Les

associés de Mayfair Speculators se sont montrés actifs jusqu’à la fin de la

vente, achetant le lot 92 moyennant 350.000 euros. Il s’agit d’une soeur de Loi

(Lawman), gagnant du Prix de Condé (Gr3). Derek Brugman, racing manager de

Mayfair Speculators, a expliqué : « À ce prix-là, vous ne pouvez que l’aimer

encore plus ! C’est une très belle pouliche. Elle est de plus par Redoute’s

Choice, qui est un étalon que nous aimons beaucoup. Il est apprécié en Afrique

du Sud. Il est notamment le père de Majmu, une pensionnaire de Mike de Kock qui

avait été couronnée meilleure 2ans d’Afrique du Sud en 2014. Elle a depuis

rejoint Dubaï. Redoute’s Choice est un excellent reproducteur dont le nom sur

un catalogue suffit à attirer l’attention. La pouliche va aussi rester en

France pour courir. »

 

#32 F

EXCEED AND EXCEL & CHANTERELLE, PAR TREMPOLINO 250.000 €

Acheteur

: Mayfair Speculators & Peter Doyle

Vendeur

: haras du Mézeray

C’est

Peter Doyle qui a signé le bon à 250.000 euros pour cette fille d’Exceed and

Excel, en compagnie des Sud-Africains de Mayfair Speculators. Les investisseurs

de Mayfair Speculator – dirigés par Markus Jooste et ses associés –s’étaient

pour la première fois manifestés à la vente d’août Arqana en 2014, achetant

deux lots à un million d’euros ou plus et déjà en compagnie de Ross Doyle. Le

courtier anglais a expliqué : « Mayfair Speculators a désormais des chevaux à

l’entraînement en France, chez André Fabre et Nicolas Clément. Cette pouliche

devrait aussi rester en France, mais nous ne savons pas encore chez qui. C’est

une très belle pouliche, qui m’a séduit par son physique. »

 

LA SOEUR

DE ZAGORA POUR COOLMORE

#7 F

GALILEO & ZANETON, PAR MTOTO 480.000 €

Acheteur

: M.-V. Magnier

Vendeur

: haras des Capucines

Cette

pouliche n’est autre que la soeur de Zagora (Green Tune), double gagnante de

Gr1 aux États-Unis (Diana Stakes et Breeders’ Cup Filly & Mare Turf), après

avoir débuté sa carrière en France, où elle avait remporté les Prix Vanteaux et

de Psyché (Grs3). Fille de l’étalon vedette Galileo, elle n’a pas échappé aux

hommes de Coolmore, qui ont tout de même dû monter jusqu’à 480.000 € pour

l’avoir. Andreas Putsch, puis Damon Gabedy, faisaient partie des autres

enchérisseurs importants. Michael-Vincent Magnier nous a déclaré: « C’est une

ravissante pouliche, soeur d’une championne. Elle se déplace très bien. Nous

allons la ramener en Irlande pour la débourrer, et ensuite nous aviserons. »

Comme Zagora, la pouliche a été élevée par le haras des Capucines.

 

UNE

FILLE DE SEA THE STARS RACHETÉE 750.000 EUROS

Le jour

1 de la vente d’août Arqana a cru tenir son top price lorsque le marteau s’est

abattu à 750.000 euros pour le lot 39, une pouliche par Sea the Stars (Cape

Cross) et Dance Secretary (Danehill Dancer), consignée par le haras de la

Reboursière et de Montaigu. Mais elle était finalement rachetée par son

propriétaire, l’américain Charles Fipke, qui a actuellement quatre chevaux à

l’entraînement en France, chez Alain de Royer Dupré et Yohann Gourraud. Aux

États-Unis, Charles Fipke a notamment eu Tale of Ekati (Tale of the Cat),

gagnant du Cigar Mile et des Wood Memorial Stakes (Grs1). Il a aussi eu sous

ses couleurs Golden Soul (Perfect Soul), qui avait créé la surprise en se

classant deuxième du Kentucky Derby de Orb (Malibu Moon) en 2013.

 

JOHN

FERGUSON FAIT LE BONHEUR DU HARAS DU LIEU DES CHAMPS

#35 M

REDOUTE’S CHOICE & COPERNICA, PAR GALILEO 450.000 €

Acheteur

: John Ferguson

Vendeur

: haras du Lieu des Champs

John

Ferguson est allé jusqu’à 450.000 euros pour obtenir ce fils issu de l’alliance

de deux chefs de race : Redoute’s Choice, le top étalon australien, et par une

fille du top étalon européen Galileo. Darley est présent depuis de nombreuses

années sur le continent australien et les produits de Redoute’s Choice sont

donc bien connus de John Ferguson. « Redoute’s Choice est un étalon formidable

en Australie, et je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas le cas en Europe. Ce

sujet vient d’une très belle famille, celle d’High Chaparral. C’est un très

beau poulain. Les Redoute’s Choice européens ressemblent à ceux que j’ai vus en

Australie. Il est possible qu’il reste en France. »

 

UNE

GRANDE JOURNÉE POUR RICHARD POWELL

Richard

Powell, du haras du Lieu des Champs, a pour la première fois présenté des

yearlings à Arqana à l’occasion de la vente v.2 2014. À la vente d’octobre, un

des yearlings présentés par le haras du Lieu des Champs, par Lope de Vega,

avait été acheté 270.000 euros par Bertrand le Métayer. C’est donc un nouveau

cap passé pour Richard Powell lors de cette vente de yearlings d’août Arqana :

son yearling par Redoute’s Choice et Copernica (Galileo) a été adjugé 450.000

euros à John Ferguson. C’est un Richard Powell très ému qui est allé remercier

le courtier. Il nous a expliqué : « C’est vraiment génial. Ce yearling a

toujours été un chic cheval, avec un super caractère. Je m’attendais à ce qu’il

fasse un bon prix : il est issu d’un étalon exceptionnel et il avait quelque

chose de particulier. Il est magnifique, ayant un côté Galileo: belle tête et

grandes oreilles, et assez fin. Il a de la prestance et une belle locomotion.

Il appartient à un nouveau client, que je qualifierai de gentleman. Il a acheté

le poulain foal en Angleterre [175.000 Guinées à la vente de décembre

Tattersalls, acheté par Ballyhane Stud, NDLR] et il me l’a envoyé directement

après. »

 

LE

PREMIER PRODUIT DE FIRE LILY POUR HUBIE DE BURGH

#59 F

GALILEO & FIRE LILY, PAR DANSILI 410.000 €

Acheteur

: De Burgh Equine International

Vendeur

: haras d’Etreham

Le lot

59 était le tout premier produit de la rapide Fire Lily (Dansili), deuxième du

Prix Marcel Boussac (Gr1). Elle appartient donc à la famille de Glorious Sight,

deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches et troisième du Prix de Diane

(Grs1). Le marteau a failli s’abattre à 310.000 euros pour la fille de Galileo,

mais un nouvel enchérisseur s’est manifesté. C’est finalement Hubie de Burgh qui

a eu le dernier mot à 410.000 euros. Il a déclaré : « C’était assez évident :

elle est par un grand étalon et sa mère était une superbe jument de course. On

retrouve avec elle le croisement Galileo/Danehill. Il y a beaucoup de vitesse

dans sa famille. Le plan est de la faire courir en Europe. »

 

LE

PRINCE FAISAL CONTINUE D’INVESTIR EN FRANCE

#77 F

OASIS DREAM & JANE EYRE, PAR SADLER’S WELLS 380.000 €

Acheteur

: Ted Voute

Vendeur

: haras du Mézeray

Cette

pouliche grise, issue d’oasis Dream et présentée par le haras du Mézeray, est

le deuxième produit de Jane Eyre (Sadler’s Wells), qui n’a couru qu’une fois,

sans succès, mais qui est une fille de la championne allemande Albanova

(Alzao), gagnante de trois Grs1 et qui a produit All at Sea (Sea the Stars), la

lauréate du Prix de Liancourt (L). Le premier produit de Jane Eyre, par Sea the

Stars, avait été racheté 600.000 € l’an dernier. Celle-ci a été adjugée 380.000

€ à Ted Voute. Le courtier nous a dit : « Je l’ai achetée pour le Prince

Faisal. C’est une très jolie pouliche, qui en plus est éligible aux primes, ce

qui a joué dans notre achat. Pour le moment, elle va rentrer en Angleterre,

puis nous déciderons. Nous travaillons avec un seul entraîneur en France, André

Fabre… Grâce à lui nous avons remporté la Poule d’Essai des Poulains cette

année avec Make Believe. Cette pouliche a une page de pedigree très attractive…

»

 

L’HISTOIRE

D’AMOUR ENTRE HOLY ROMAN EMPEROR ET HONGKONG

#78 M

HOLY ROMAN EMPEROR & JEU DE PLUME, PAR MONTJEU 320.000 €

Acheteur

: Hong Kong Jockey club

Vendeur

: haras des Capucines

« Ce

poulain me fait vraiment penser à Designs on Rome ! » s’est exclamé Mark

Richards, juste après avoir signé le bon à 320.000 € pour ce fils de Holy Roman

Emperor, le père du champion de Hongkong. Présenté par le haras des Capucines,

il est le deuxième produit de Jeu de Plume (Montjeu), une petite-fille de

Featherhill, la mère de Groom Dancer. L’homme qui achète pour le Hong Kong

Jockey Club a ajouté : « C’est un poulain avec beaucoup de présence,le genre de

poulain qui n’a besoin de personne pour se vendre ! Holy Roman Emperor réussit

très bien comme étalon à Hongkong. Ses produits s’adaptent très bien à nos

hippodromes,leur vitesse de base est très importante. Ce poulain dégage

beaucoup de force, et j’espère qu’il va devenir aussi bon que Designs on Rome !

Il a dépassé le budget que nous nous étions fixé, mais il avait tapé dans

l’oeil de beaucoup de personnes, et je pense qu’il mérite le prix que nous

l’avons payé. »

 

LE TOUT

PREMIER YEARLING DE FRANKEL POUR AL SHAQAB RACING

#41 M

FRANKEL & DANCEABOUT, PAR SHAREEF DANCER 300.000 €

Acheteur

: Peter & Ross Doyle

Vendeur

: Écurie des Monceaux

La salle

s’est remplie pour le tout premier yearling de Frankel à être proposé en vente

publique. Présenté par l’Écurie des Monceaux, et seul “Frankel” de cette

vacation, ce fils de Danceabout (Shareed Dancer) a atteint 300.000 €. Dance

About a remporté les Sun Chariot Stakes (Gr2) sous les couleurs de Bloomsbury

Stud, et elle a produit notamment Rainbow Dancing (Rainbow Quest), gagnante du

Prix Casimir Delamarre (L) sous l’entraînement de Cordelia Van Zuylen. Ross

Doyle restera donc dans l’histoire comme le premier acheteur d’un yearling par

Frankel ! Le courtier nous a expliqué : « Frankel était un cheval de course

exceptionnel, et c’est vraiment spécial de pouvoir acheter l’un de ses

produits. Celui-ci est fait comme un poulain précoce. Il se déplace très bien,

et provient d’un excellent haras. Je l’ai acheté pour Al Shaqab Racing. Je ne

sais pas encore par qui il sera entraîné, ni dans quel pays… » Al Shaqab Racing

est resté très discret lors de cette première journée, et ce yearling est même

leur seul achat important.

 

TING

KONG CHENG INVESTIT EN FRANCE

#15 M

INVINCIBLE SPIRIT & ANGEL FALLS, PAR KINGMAMBO 280.000 €

Acheteur

: Sun Bloodstock

Vendeur

: Écurie des Monceaux

Ce fils

d’Invincible Spirit restera dans l’histoire comme le premier yearling acheté à

Deauville par Ting Kong Cheng, président du groupe Sun International, qui a

fait l’actualité en achetant l’opération australienne Eliza Park en 2013.

Accompagné par leur conseiller David O’Callaghan, le Hongkongais et son épouse

ont jeté leur dévolu sur ce produit d’Angel Falls (Kingmambo), déjà mère de

Cascading (Teofilo), placé de Listed en Grande-Bretagne. Angel Falls est aussi

une soeur d’Anna Salai (Dubawi), gagnante du Prix de la Grotte (Gr3) et

deuxième des Guinées irlandaises (Gr1). Dave O’Callaghan nous a expliqué : «

Nous avions déjà acheté des poulinières à Deauville. Mais ce poulain est

destiné à rester à l’entraînement en France, chez Christiane Head-Maarek. Ting

Kong Cheng l’a acheté à titre personnel. Il souhaite développer son opération

en France, à la fois sur les chevaux à l’entraînement et dans l’élevage.

Actuellement, il a déjà un yearling en France, chez l’Aga Khan. Invincible

Spirit est un étalon qui réussit très bien en Australie. L’idée avec ce poulain

est de le courir en France, et s’il s’avère très bon, peut-être l’essayer en

Australie… »

 

LE

PREMIER PRODUIT DE BRASILEIRA FAIT CHAVIRER LES COEURS

#27 F INVINCIBLE

SPIRIT & BRASILEIRA, PAR DUBAI DESTINATION 270.000 €

Acheteur

: Oceanic Bloodstock

Vendeur

: haras des Sablonnets

Brasileira

(Dubai Destination), la mère de cette pouliche, était une toute bonne jument de

course, lauréate des Prix Urban Sea et Panacée (Ls) pour l’écurie Serval. Pour

ses débuts au haras, elle a eu le droit de rencontrer Invincible Spirit.

Présentée par le haras des Sablonnets, sa fille a séduit Michel Zerolo, qui a

dû monter jusqu’à 270.000 € pour l’emporter. Le courtier nous a dit : « Je l’ai

achetée pour un vieil ami, qui l’avait repérée, mais qui s’est décidé un peu au

dernier moment. C’est un vrai coup de coeur ! »

 

CHEVELEY

PARK STUD TOUJOURS EN QUÊTE DE BONNES FEMELLES

#63 F

SHAMARDAL & GALIPETTE, PAR GREEN DESERT 260.000 €

Acheteur

: Equine Advisory Agency

Vendeur

: haras d’Etreham

Shamardal

n’est pas seulement l’auteur du top price de la journée. Il est aussi à

l’origine de cette pouliche présentée par le haras d’Etreham, et dont la mère,

Galipette (Green Desert), est une soeur de l’étalon très en vogue Showcasing,

mais aussi de Camacho. Cette famille très vivante a séduit Chris Richardson,

qui a laissé son frère Tim signer le bon à 260.000 €. Le manager de Cheveley

Park Stud nous a dit : « C’est une pouliche très athlétique, qui marche très

bien. Elle associe le sang de Shamardal et d’une famille maternelle qui bouge

beaucoup. Nous sommes toujours à la recherche de ce genre de pouliches. Elle va

aller à la maison et nous déciderons ensuite de son programme. J’espère qu’elle

réalisera de grandes choses en course avant de devenir poulinière ! »

 

URBAN

SEA, JEAN LESBORDES, JOHN OXX…L’HISTOIRE CONTINUE AVEC BORN TO SEA

#87 F

BORN TO SEA & LADY DETTORIA, PAR VETTORI 260.000 €

Acheteur

: Mandore International Agency

Vendeur

: La Motteraye Consignment

Cette

pouliche appartient à la première production de Born to Sea, un frère de

Galileo et Sea the Stars par Invincible Spirit, qui fut lui-même deuxième du

Derby irlandais (Gr1). Proposé à la saillie à 10.000 €, il a réalisé un joli

coup puisque sa fille a atteint les 260.000 €. Présentée par La Motteraye

Consignment, elle est issue d’une mère ayant déjà produit un black type,

Pepparone (Stormy River), troisième de Listed en Italie. C’est Nicolas de

Watrigant (Mandore International Agency) qui a signé le bon, accompagné par

Jean Lesbordes, l’homme d’Urban Sea, et John Oxx, l’entraîneur de Born to Sea.

Le courtier nous a dit : « Nous l’avons choisie avec Jean Lesbordes, qui lui a

trouvé beaucoup de similitudes, notamment dans son expression, avec Urban Sea,

et avec John Oxx. C’est vraiment une très belle pouliche, qui bouge très bien.

Nous l’avons achetée pour Sunderland Holdings, qui souhaitait aussi soutenir

l’étalon. Elle ira à l’entraînement chez John Oxx. »

 

LA SOEUR

DE KENHOPE RESTERA EN FRANCE

#21 F

KENDARGENT & BEDFORD HOPE, PAR CHATO 250.000 €

Qcheteur

: agence FIPS

Vendeur

: haras de Colleville

Le haras

de Colleville proposait à la vente cette propre sœur de Kenhope, gagnante du

Prix de la Grotte (Gr3), mais aussi deuxième des Coronation Stakes (Gr1), et

troisième du Prix Rothschild (Gr1). L’an dernier, le propre frère de cette

yearling était parti au Japon pour 250.000 €. Elle restera en France, et Hervé

Bunel a dépensé exactement la même somme pour se la faire adjuger. Le courtier

nous a dit : « Je l’ai achetée pour un nouveau client, qui va l’exploiter en

France. C’est une pouliche ravissante, et j’espère qu’elle sera aussi bonne en

course que sa soeur ! »

 

UNE

EXCEED AND EXCEL POUR LE CHINA HORSE CLUB

#52 F

EXCEED AND EXCEL & ELA ATHENA, PAR EZZOUD 240.000 €

Acheteur

: China Horse Club

Vendeur

: Newsells Park Stud

Mick

Flanagan a eu le dernier mot sur Peter Doyle pour cette fille d’Exceed and

Excel issue d’Ela Athena (Ezzoud), multiple placée de Grs1 en Europe, aux

États-Unis ou à Hongkong. Mick Flanagan a signé le bon pour le China Horse

Club. Il a expliqué : « Exceed and Excel est un étalon qui a fait ses preuves

dans l’Hémisphère Sud. Cette pouliche a un très beau pedigree ainsi que le

physique. Elle a l’air d’être un vrai cheval de course. Elle devrait rester en

France. Nous avons plusieurs chevaux à l’entraînement ici et nous souhaitons

soutenir le programme français, que nous apprécions. Et les allocations sont

bonnes ! »

 

LE FRÈRE

DE CHARM SPIRIT… POUR FREDDY HEAD !

#85 M

MYBOYCHARLIE ET L’ENJOLEUSE, PAR MONTJEU 220.000 €

Qcheteur

: Freddy Head

Vendeur

: Écurie des Monceaux

Freddy

Head a vécu de grands moments avec Charm Spirit (Invincible Spirit), qui lui a

offert trois victoires de Grs1 : Prix Jean Prat, Qatar Prix du Moulin de

Longchamp et Queen Elizabeth II Stakes (Grs1). Il a déjà chez lui Reem

(Lawman), la soeur de Charm Spirit âgée de 2ans…Et le petit frère yearling ne

va pas tarder à rejoindre ses boxes. Freddy Head est en effet monté jusqu’à

220.000 euros pour obtenir ce fils de Myboycharlie. L’entraîneur était en

compagnie du propriétaire Olivier Thomas, qui a notamment sous ses couleurs

Free Port Lux (Oasis Dream), deuxième ce samedi après-midi du Prix

Gontaut-Biron Hong Kong Jockey Club (Gr3). Le propriétaire nous a expliqué : «

Nous avions payé Ride Like the Wind le même prix ! Je crois aux signes. Ce sera

le onzième cheval que j’aurai chez Freddy Head. » Freddy Head espère quant à

lui poursuivre la belle histoire entamée ave Charm Spirit avec ce poulain «

C’est la suite. S’il pouvait faire moitié aussi bien que Charm Spirit, ou

remporter un Gr1, ce serait déjà beau ! Il ne ressemble pas vraiment à son

frère, il est moins compact que ne l’était Charm Spirit. Mais c’est un très

beau poulain. S’il avait été par Invincible Spirit ou Frankel, il aurait fait

le double. Myboycharlie est moins commercial, mais c’est un super étalon, qui

donne beaucoup de gagnants et a brillé au haut niveau.  C’est donc très bien. »

 

POUR

MOI, POUR EUX…

#6 M

POUR MOI & YSOLDINA, PAR KENDOR 220.000 €

Acheteur

: M. V. Magnier

Vendeur

: haras de la Reboursière et de Montaigu

Ce

poulain présenté par le haras de la Reboursière et de Montaigu est le fruit

d’un croisement entre un jeune étalon prometteur, Pour Moi, et une poulinière

déjà très confirmée, provenant de la grande souche de la Reboursière. Ysoldina

(Kendor), qui fut troisième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), est en

effet une fille de Rotina (Crystal Glitters), la mère de Belle et célèbre,

Whortleberry, Appel au Maître, Valentino… Très chic poulain, il a été acheté

par Coolmore pour 220.000 €. Michael-Vincent Magnier nous a dit : « Pour Moi ne

cesse de faire des gagnants : l’un de ses 2ans vient de gagner il y a à peine

dix minutes ! Aidan O’Brien va d’ailleurs lui mettre de nombreuses poulinières,

car les 2ans qu’il a à l’entraînement sont vraiment très prometteurs. Le

poulain en lui-même était vraiment bien fait, et il mérite tout à fait ces

220.000 €. »

 

UN FRÈRE

D’AIGUE MARINE POUR NICOLAS CLÉMENT

#11 M

NEW APPROACH & AIGLONNE, PAR SILVER HAWK 210.000 €

Acheteur

: Nicolas Clément/Tina Rau

Vendeur

: haras du Mézeray

Nicolas

Clément connaît bien cette grande famille du Mézeray, puisqu’il entraînait la

soeur de ce poulain,  Aigue Marine

(Galileo), gagnante du Grand Prix de Clairefontaine (L) avant d’être exportée

aux États-Unis où elle a gagné au niveau Gr3. C’est donc en confiance qu’il a

acheté ce produit de New Approach pour 210.000 €. Il nous a dit : « C’est

sûrement un poulain qui aura besoin de temps, qui fera plutôt un 3ans, mais il

devrait faire un vrai cheval de course, et je suis content d’effectuer mon

premier achat au cours de cette vente ! »

 

SEPOY

POINTE LE NEZ EN EUROPE

#24 F

SEPOY & BLAUGRANE, PAR EXCEED AND EXCEL 200.000 € (AMIABLE)

Acheteur

: Peter & Ross Doyle

Vendeur

: haras des Capucines

C’est

finalement à l’amiable que Ross Doyle a réussi à négocier cette fille de Sepoy,

étalon de première production vedette en Australie. La pouliche présentée par

le haras des Capucines était la seule fille de Sepoy cataloguée dans la partie

1 de la vente.

 

PAROLES

DE VENDEUR

LES

PREMIERS YEARLINGS FRANÇAIS REDOUTE’S CHOICE

GEORGES

RIMAUD – MANAGER DES AGA KHAN STUDS OU OFFICIAIT REDOUTE’S CHOICE EN FRANCE

« Je

constate que le marché est sélectif. Il y avait un très bon Redoute’s Choice

dans ce premier jour et il a affiché 450.000 €. Deux autres numéros ont été

vendus 350.000 et 170.000 €. Il faut maintenant attendre le deuxième jour de

vente pour tirer une analyse plus complète. »

 

HARAS

DES MONCEAUX – 1ER CONSIGNER

Henri

Bozo – directeur et manager

8

présentés – 7 vendus – chiffre d’affaires : 2.190.000 €

Prix

moyen : 312.857 € - prix médian : 280.000 €

JOUR DE

GALOP. - COMMENT ANALYSEZ-VOUS CE PREMIER JOUR DE VENTE ?

Henri

Bozo. - Très bien. Je suis satisfait de ce lancement de vente. Le marché est

naturellement sélectif,

mais les

objectifs que nous nous étions fixés ont été atteints. Nous n’avons racheté

qu’un numéro, le 37 [110.000 €, NDLR], une fille de Sea the Stars que nous

n’avons pas pu présenter dans les meilleures conditions. Pour le reste, nos

objectifs de vente ont toujours été dépassés.

COMMENT

ABORDEZ-VOUS DE TELLES VENTES ?

Dans la

peau d’un vendeur. Nous sommes là pour vendre et il est bon de le rappeler.

Notre métier n’est pas forcément de faire un top mirobolant, mais de vendre

dans de bonnes conditions. C’est le cas aujourd’hui avec un prix moyen très

satisfaisant.

COMMENT

S’EST PASSEE LA VENTE DE VOTRE PREMIER FRANKEL (#41) ?

Très

bien. Il est parti à 300.000 € soit deux fois le prix de saillie. C’est très

correct. Et je suis particulièrement satisfait qu’il aille chez Richard Hannon.

C’est un poulain précoce qui devrait lui correspondre. C’est évidemment un

élément qui compte pour un vendeur.

L’ACTIVITE

PRE-VENTE AVEC LES NOMBREUSES VISITES ET LES MARQUES D’INTERET SE CONFIRME DONC

?

À mon

sens oui. Les signes favorables qui précédaient cette vente semblent se

concrétiser. Bien sûr, il est encore trop tôt pour faire un premier bilan ou

tirer une tendance, mais cette vente part sur de bonnes bases, de mon point de

vue.