Vraiment amazing !

Autres informations / 02.08.2015

Vraiment amazing !

Pour sa

première confrontation face à ses aînées, dans le Prix Rothschild (Gr1),

Ervedya (Siyouni) s’est inclinée. La lauréate de la Poule d’Essai des Pouliches

et des Coronation Stakes (Grs1) a été battue, sans démériter mais sans excuse,

par une 4ans, Amazing Maria (Mastercraftsman), la lauréate des Falmouth Stakes

(Gr1). La course a été limpide sous l’impulsion de deux autres anglaises,

Amulet (Ishiguru)  et Odeliz (Falco).

Amazing Maria a suivi Odeliz, et, contre la lice extérieure, Ervedya filait

Amulet. Quand les animatrices ont commencé à baisser de pied à trois cents

mètres du poteau, la bagarre s’est engagée. Même appuyée contre le rail,

Ervedya n’a rien pu faire contre Amazing Maria, lancée en pleine piste par

Olivier Peslier. Derrière ces deux pouliches, Bawina (Dubawi), qui a suivi

Amazing Maria dans le parcours, a bien conclu pour venir prendre la troisième

place. Amazing Maria, bien que lauréate des Duke of Cambridge Stakes (Gr2) à

Royal Ascot devant Rizeena (Iffraaj), avait créé une petite surprise en

dominant les Falmouth Stakes, devant Euro Charline (Myboycharlie) et Avenir

Certain (Le Havre), lauréates de trois Grs1 à elles deux. À l’issue d’une

course pas vraiment sélective, l’arrivée avait été particulièrement disputée,

et des battues, comme Bawina, n’avaient pas été très heureuses. Ce dimanche, sa

domination ne souffre d’aucune discussion, et David O’Meara, son entraîneur,

nous a confié : « Elle gagne vraiment bien aujourd’hui. Elle est très maniable.

À Ascot, elle avait attendu, et à Newmarket, elle avait été montée plus près,

vu les circonstances. Aujourd’hui, j’avais dit à Olivier Peslier de la monter

comme il le sentait, car il connaît beaucoup mieux l’hippodrome que moi… C’est

la première fois que j’ai un partant à Deauville ! Le Prix Jacques Le Marois ?

Je ne sais pas… Initialement, son programme était ensuite d’aller courir les

Matron Stakes, le 12 septembre, puis les Sun Chariot Stakes, le 3 octobre,

avant de tenter une épreuve du Breeders’ Cup. Nous allons en discuter avec son

propriétaire. »

UN

ITINERAIRE SINGULIER

Amazing

Maria n’est entraînée par David O’Meara que depuis son année de 4ans.

Auparavant, elle était aux soins d’Ed Dunlop. . 2ans, elle était très prometteuse

et avait remporté les Prestige Stakes (Gr3) en fin d’année. Mais l’année de

3ans ne s’est pas déroulée comme prévu. Elle n’avait pu courir les

"Guinées" en raison d’un mauvais "scope", puis avait

terminé non placée des Oaks (Gr1) pour sa rentrée.  Elle avait aussi été battue dans le Prix de

Lieurey et les Sceptre Stakes (Grs3).

QUI EST

DAVID O’MEARA ?

Installé

dans le nord de l’Angleterre, David O’Meara, natif d’Irlande, a d’abord été

jockey d’obstacle pendant treize ans. Il nous a expliqué : « Je me suis

installé comme entraîneur en 2009, et j’ai actuellement cent vingt chevaux à

l’entraînement, dans la très grande majorité des chevaux de plat. C’est la

deuxième année seulement que j’ai des chevaux appartenant au grand propriétaire

éleveur qu’est Sir Robert Ogden. » David O’Meara, un self made man à

l’irlandaise, s’est vite fait un nom grâce à des chevaux comme Penitent

(Kyllachy), deuxième du Qatar Prix de la Forêt (Gr1), G Force  (Tamayuz), lauréat du Sprint Cup  (Gr1), ou encore Move in Time (Monsieur

Bond), le dernier lauréat du QNB Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1).

UNE

GRANDE CASAQUE, BIEN CONNUE EN FRANCE

Amazing

Maria a fait briller la casaque de son éleveur, Sir Robert Ogden. Cette casaque

mauve et rose avait brillé au meilleur niveau à Auteuil grâce à Gray Steel

(Turgeon), lauréat du Prix Amadou (Gr2) pour l’entraînement de Jehan Bertran de

Balanda. L’homme a fait sa fortune en achetant des terrains désolés, comme ceux

des docks de Londres, qu’il a ensuite réhabilités et vendus à prix d’or. Il a

été anobli par Sa Majesté la reine d'Angleterre en raison de ses nombreuses

oeuvres caritatives, notamment en faveur des jeunes désoeuvrés. C’était à

l’origine un passionné d’obstacle, et Voy por Ustedes, élevé et entraîné en

début de carrière par Guillaume Macaire, lui a offert de nombreux Grs1

outre-Manche. Mais au milieu des années 2000, sa casaque a commencé à briller

également en plat, et l’homme a beaucoup investi aux ventes, notamment à

Arqana. Dorénavant, ce sont les produits de son élevage qui lui permettent de

gagner au meilleur niveau.

ERVEDYA

ET BAWINA BATTUES PAR MEILLEURE

Jean-Claude

Rouget savait qui il affrontait, puisque Amazing Maria avait battu Avenir

Certain à Newmarket. Cette fois, c’est Ervedya qui subit sa loi. Les trois

kilos d’avantage pour la 3ans n’ont pas été suffisants pour faire pencher la

balance du côté de la française. Bien que la pouliche de Son Altesse l’Aga Khan

se soit bien comportée, elle est simplement tombée sur plus forte qu’elle, ce

qui remet en cause, comme ce fut le cas samedi dans le Prix de Psyché (Gr3), le

niveau général des 3ans de 2015. Jean-Claude Rouget a commenté : « Ervedya

court très bien, elle a fait sa valeur et est battue à la régulière. Nous

allons essayer d'éviter Amazing Maria à l'avenir! » Bawina, qui avait déjà subi

la loi d’Amazing Maria, finit un peu plus loin d’elle cette fois, sans pouvoir

invoquer d’excuses elle non plus. Son entraîneur, Carlos Laffon-Parias, nous a

déclaré : « Il n’y a rien à dire, elle est battue par meilleure... . la fois

par la meilleure 3ans française et par une pouliche qui nous avait déjà battus

en dernier lieu à Ascot. Dans les Falmouth Stakes, Bawina avait été

malheureuse. Mais ce dimanche, elle n’a aucune excuse et l’arrivée est logique.

Elle a couru comme une pouliche qui pourrait éventuellement aller sur plus

long. Je pense qu’elle pourrait faire 2.000m sans problème. On peut penser au

Darley Prix Jean Romanet (Gr1) dans trois semaines, mais seulement si la

pouliche a bien récupéré. »

LE

MEILLEUR ELEMENT DE SA FAMILLE

Sir

Robert Ogden avait acheté la mère d’Amazing Maria, Messias Da Silva (Tale of

the Cat), aux breeeze up de Fasig-Tipton, en mars 2007, pour 700.000 dollars.

La jument a gagné à 2ans sur 1.200m, et Amazing Maria est son premier produit.

Elle a une 3ans par Rip van Winkle, chez David O’Meara, qui s’est placée deux

fois, un 2ans par Danehill Dancer et un foal par Mastercraftsman. Pour

retrouver du caractère gras, il faut aller à sa troisième mère, Clever Power

(Lines of Power), gagnante de Gr3 aux États-Unis.

 

PRIX

ROTHSCHILD

Gr1 -

Plat - Femelles - 300.000€ - 1.600m

Pour

juments de 3 ans et au-dessus. Poids : 3 ans, 55 kg, 4 ans et au-dessus, 58 kg.

 1re AMAZING MARIA (58) F4

(Mastercraftsman

& Messias Da Silva)

Pr/Sir

R. Ogden - El/Sir Robert Ogden

Ent/D.

O'Meara - J/O. Peslier

 2e ERVEDYA (55) F3

(Siyouni

& Elva)

Pr/S.A.

Aga Khan - El/S.A. Aga Khan

Ent/J.-C.

Rouget - J/C. Soumillon

 3e BAWINA (58) F4

(Dubawi

& Esneh)

Pr/Wertheimer

& Frère - El/Wertheimer & Frère

Ent/C.

Laffon-Parias - J/M. Guyon

Autre(s)

partant(s) dans l'ordre d'arrivée : Odeliz, Fintry, Rizeena, Usherette, Amulet.

Tous couru (8). (Turf) Bon. 1'34"72. Ecarts : 1 1/4 - 1 1/4 - ENC.