Wagram ou waterloo ?

Autres informations / 28.08.2015

Wagram ou waterloo ?

WAGRAM OU WATERLOO ?

À la veille du dernier dimanche de Deauville, nous avons voulu savoir si la rumeur disait vrai : le meeting estival normand a-t-il vraiment été un Waterloo ? Clairement, la réponse est non. Au contraire, quand on compare 2015 à 2014, le bilan est bon sur toute la ligne (et même très bon pour notre élevage)... sauf chez les pères de 2ans. La difficile journée du 23 août a trompé certains observateurs ; heureusement, elle a plutôt été une exception.

ENTRAÎNEMENT

Cet été, certaines journées ont été très heureuses pour l'entraînement français... et d'autres traumatisantes, comme ce prestigieux dimanche 23 août, où les quatre Groupes du jour (dont le "Morny" et le "Jean Romanet", Grs1) ont été kidnappés par des étrangers. D'autant plus humiliant que la veille, le "Calvados" (Gr3) n'avait pas non plus échappé à nos hôtes. Et pourtant, si l'on juge le meeting dans sa globalité, le résultat final est stable par rapport à 2014. La France signe même une très légère hausse de victoires dans les courses black-types (Listeds et Groupes), qui demandera à être confirmée dimanche. Enfin, comme en 2014 avec Jean-Claude Rouget, l'entraîneur tête de liste en 2015 est un Français : il s'agit d'André Fabre.

2014 : 17 vict. FR (10 v. étrangères), soit 63 %

2015 : 18 vict. FR (10 v. étrangères), soit 64,3 % Bilan : En légère hausse

ÉLEVAGE

C'est lorsque l'on s'intéresse au pays d'élevage des gagnants black-type que les meilleures nouvelles affluent : les FR et assimilés s'étaient imposés douze fois au niveau Listeds-Groupes en 2014 ; ils ont amélioré leur score de cinq unités en 2015. En ratio, les petits frenchies passent de 44,4 % de victoires à 60,7 % ! L'élevage étant la vraie mesure de la vitalité d'une nation hippique, voilà qui est très positif.

2014 : 12 vict. FR (15 v. étrangères), soit 44,4 %

2015 : 17 vict. FR (11 v. étrangères), soit 60,7 % Bilan : En forte hausse

ÉTALONS

Du côté des sires, 2014 avait annoncé le renouveau de l'étalonnage français, avec des doublés pour Le Havre, pour Siyouni et pour Motivator. L'année 2015 confirme ce nouvel élan. Les pères stationnés en France marquent un point de plus notamment grâce à l'arrivée récemment annoncée de Dalakhani, qui signe un doublé deauvillais cet été. À ce propos, comme cela est expliqué à la fin de chaque tableau, nous avons choisi de considérer comme "français" les étalons qui seront effectivement sur notre sol l'an prochain. Ce choix est neutre. Par exemple, pour 2015/2016, cela prive notre contingent de deux unités (gagnants issus King's Best et de Country Reel)... et, en parallèle, cela l'enrichit de deux gagnants issus de Dalakhani.

2014 : 8 vict. FR (19 v. étrangères), soit 29,6 %

2015 : 9 vict. FR (19 v. étrangères), soit 32,1 %

 Bilan : En légère hausse

DANS LES GROUPES 1

Pour sortir de l'approche quantitative, nous avons voulu savoir comment les français s'étaient comportés cet été dans les Groupes 1. Eh bien, contrairement à l'impression qu'avait pu laisser la difficile journée du 23 août, la France a bien tiré son épingle du jeu. Côté entraînement, elle est toujours en léger retard (d'une unité). Mais côté élevage, elle double son score de 2014, prenant franchement l'avantage ! Enfin, elle améliore aussi son résultat chez les étalons confirmation du phénomène que nous décrivions au paragraphe précédent.

• Entraînement : 3 vict. FR en 2015 (3/7), contre 3 (3/7) en 2014. Bilan : Stable

• Élevage : 4 vict. FR en 2015 (4/7), contre 2 (2/7) en 2014. Bilan : En forte hausse

• Étalons : 3 vict. FR en 2015 (3/7), contre 2 (2/7) en 2014. Bilan : En hausse

CHEZ LES 2 ANS

Nous avons recherché la même approche qualitative en ce qui concerne les courses réservées aux 2ans. La France reste proche de ses scores de 2014 du côté des entraîneurs et du pays de naissance/d'élevage des chevaux. En revanche, nous souffrons énormément en regardant la statistique des pères de 2ans. Notre confrère Franco Raimondi l'a bien expliqué hier dans les colonnes de JDG : les Anglais (et dans une moindre mesure les Irlandais) sont en train de créer une "seconde" race de pur-sang, tout en précocité et en vitesse. Celle-ci repose sur des étalons qui ne font pas la monte chez nous. Et les statistiques que nous publions en sont le reflet.

• Entraînement : 4 vict. FR en 2015 (4/7), contre 5 (5/7) en 2014. Bilan : En baisse

• Élevage : 5 vict. FR en 2015 (5/7), contre 4 (4/7) en 2014. Bilan : En hausse

• Étalons : 1 vict. FR en 2015 (1/7), contre 3 (3/7) en 2014. Bilan : En forte baisse

LA MÉTHODE

Tous les chiffres que nous présentons ici sont issus des résultats officiels des courses, publiés sur le site Internet de France Galop. Ils ont été arrêtés au 28 août 2015. Cela représente vingt-huit courses

black-type en 2015 à Deauville et Clairefontaine depuis le début du meeting estival (30 juillet). À comparer aux vingtsept mêmes épreuves disputées à la même période (vingt-sept seulement, car le

Grand Prix de Clairefontaine a été annulé en 2014). Pour ne pas fausser la comparaison, les

trois derniers groupes du meeting (qui auront lieu le 31 juillet en 2015) n’ont pas été pris en compte. Il s’agit du Prix de Meautry, du Prix Quincey et du Grand Prix de Deauville.