Attendu... le 4 octobre !

Autres informations / 06.09.2015

Attendu... le 4 octobre !

ATTENDU... LE 4 OCTOBRE !

LONGCHAMP, DIMANCHE. PRIX LA ROCHETTE (Gr3)

Tête, courte encolure : les longueurs à l'arrivée du Prix La Rochette (Gr3) témoignent de la lutte à laquelle se sont livré les trois premiers, chacun ayant d'ailleurs pris l'avantage dans les deux cents derniers mètres. Si l'on voit le verre à moitié plein, on peut se réjouir que le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) garde tout son suspense. Si on préfère le voir à moitié vide, on peut déplorer que ce

déboulé de quatre cents mètres ne nous ait finalement pas appris grand-chose, ni permis d'établir une vraie hiérarchie chez les 2ans avant le grand week-end de l'"Arc". L'histoire retiendra qu'Attendu (Acclamation) a passé le poteau en tête devant Lawmaking (Zamindar) et Omar Bradley K (War Front)... Soit l'arrivée, dans le désordre, du Prix de Tancarville (F), disputé le 30 juillet à Deauville et où Omar Bradley avait dominé Attendu et Lawmaking. C'est ce dernier qui a pris la direction des opérations, bien détendu, alors qu'Attendu a pu trouver un dos, celui de Mangusto (Roderic O'Connor). Omar Bradley galopait à flanc de peloton, alors que la seule pouliche, Aim to Please (Excellent Art), se montrait brillante à la corde, après avoir été tamponnée en début de courbe. Les hostilités ont démarré à quatre cents mètres du poteau. Omar Bradley est alors venu très librement à l'extérieur et a pris l'avantage deux cents mètres plus loin. Mais Attendu a fait preuve de courage, alors que Lawmaking, un instant pris de vitesse, s'est relancé. Il a même eu l'avantage à cent mètres du poteau, mais dans un dernier effort, Attendu est revenu lui prendre une tête au passage du poteau.

Le "Jean-Luc Lagardère", selon toute vraisemblance

Sur ce parcours des 1.400m, alors que le Gr1 se disputera sur le mile cette année, Attendu a montré de la maniabilité et beaucoup de ténacité à la lutte. Il n'avait jusqu'à présent couru que sur 1.200m, le jour de ses débuts, puis lors de son désinvolte succès dans le Prix d'Exmès (F), à Deauville, où il s'était montré encore très vert. Son entraîneur, Carlos Laffon-Parias, nous a dit : " Le poulain a eu un bon parcours, caché derrière un bon dos. Omar Bradley a pris l'avantage mais Attendu s'est montré très courageux. C'est la même arrivée que dans le Prix de Tancarville, mais dans un ordre différent. Attendu a fait des progrès. Concernant la distance, j'ai l'impression qu'il n'a pas craqué à la fin, au contraire. La logique voudrait donc que nous allions sur le "Jean-Luc Lagardère". Nous allons en discuter avec Maxime Guyon pour avoir son sentiment. S'il faut le laisser sur 1.400m, il y a les Dewhurst Stakes à Newmarket, le 10 octobre, ou carrément le Critérium International, mais c'est beaucoup plus tard, le 1er novembre. A priori, ce sera donc Longchamp ! Les 1.600m sont un parcours coulant, mais on sait aussi que le nombre de partants et le numéro à la corde jouent beaucoup. "

Un peu long pour Omar Bradley

Vu sa façon de courir, Lawmaking ne devrait pas être dérangé par le mile. Le poulain était le moins expérimenté du lot, car il n'avait pas couru depuis ses débuts dans le Prix de Tancarville. Il a paru surpris au moment du démarrage avant de bien se relancer. Omar Bradley, à l'inverse, a trouvé le temps un peu long dans les derniers mètres. Son entraîneur, Jean-Claude Rouget, qui sellait aussi The Turning Point (Hurricane Cat), quatrième tout près, nous a dit : " Les poulains courent bien. Ce fut une course un peu tactique, où ils sont restés tous ensemble. Je pense que je vais raccourcir Omar Bradley dans le futur. Quant à The Turning Point, c'est plus un cheval de Listed ou de Gr3. Il pourra peut-être courir le Prix Thomas Bryon (Gr3), le 8 octobre. "

Aim to Please garde le cap

Les six poulains au départ ont terminé en moins de deux longueurs, et même si elle occupe la dernière place, Aim to Please, si plaisante dans le Prix François Boutin (L), a des excuses à faire valoir. Elle a été bousculée au début, avant de se montrer allante. Elle s'est toutefois relancée à la fin, et son entraîneur, François Doumen, nous a dit : " Elle a été un peu gênée quand un rival s'est rabattu devant elle, mais cela ne change rien. Je pense que finalement la course a été un peu trop lente pour elle. Les spécialistes de 1.400m ont effectué un démarrage brutal et ma pouliche a été un peu prise de vitesse à ce moment. Elle montre aujourd'hui qu'elle sera mieux sur 1.600m que sur 1.400m. On ne devrait pas changer son programme et elle devrait aller sur le Total Prix Marcel Boussac (Gr1). "

Le frère d'Impassable

Gwenseb (Green Tune) est la mère d'Attendu. Elle a été achetée yearling par l'écurie Wertheimer & Frère à la vente d'août 2004 d'Arqana pour la somme de 40.000 euros. Gwenseb, aussi entraînée par Carlos Laffon-Parias, a remporté le Prix du Bois (Gr3) mais s'est aussi placée de Gr2, terminant deuxième du Critérium de Maisons-Laffitte et troisième du Prix Robert Papin. Gwenseb a produit plusieurs vainqueurs, dont Foreign Tune (Invincible Spirit), qui a remporté le Prix Coronation (L) et s'est classé deuxième de sarkiyla (Oasis Dream) dans le Prix de Lieurey (Gr3) à Deauville. Gwenseb est aussi la mère d'Impassable (Invincible Spirit), révélation de cette année 2015 sur le mile, lauréate du Prix de Sandringham (Gr2). Elle a un yearling par Redoute's Choice et elle est pleine d'Oasis Dream. La troisième mère, Madonna sprite (Saint Cyrien), s'est classée deuxième du Critérium de Lyon (L). Il s'agit de la famille de Will Dancer, gagnant et placé de Gr1 en Italie et deuxième de l'Arlington Handicap (Gr1), mais aussi de Daneskaya et Boubskaia, toutes deux gagnantes de Groupe.