Ballydoyle, un nom et un statut à confirmer

Autres informations / 12.09.2015

Ballydoyle, un nom et un statut à confirmer

BALLYDOYLE, UN NOM ET UN STATUT À CONFIRMER

Se nommer Ballydoyle (Galileo) est symbolique. La pouliche appartenant à Coolmore porte tous les espoirs de Ballydoyle dans ces Moyglare Stud Stakes. Elle est bien née, puisque c'est la sœur de Misty For Me (Galileo), gagnante de ces Moyglare Stud Stakes en 2010, avant d'enlever le Total Prix Marcel Boussac (Gr1). Ballydoyle marche donc dans les traces de sa propre sœur et elle a même fait mieux qu'elle jusque-là, car elle a remporté les Debutante Stakes (Gr2), dont Misty For Me avait conclu deuxième. Ballydoyle a beaucoup progressé depuis sa deuxième place derrière l'ex-français Suits You (Youmzain) dans les Chesham Stakes (L), à Royal Ascot. Elle se présente comme la pouliche à battre dans les Moyglare Stud Stakes et sa performance sera à suivre avec attention depuis la France, car elle est engagée dans le prochain Total Prix Marcel Boussac.

Minding et Tanaza en embuscade

Dans les Debutante Stakes, Ballydoyle reléguait Minding (Galileo et Lillie Langtry) à deux longueurs. Minding est aussi une pouliche en progrès, mais il lui sera difficile de battre Ballydoyle. Pour ses débuts en juin, à Leopardstown, Minding était battue par Tanaza (Dubawi), qu'elle retrouvera ce dimanche. Tanaza, représentante de Son Altesse l'Aga Khan entraînée par Dermot Weld, est invaincue en deux sorties. Elle n'a pas été revue depuis fin juillet et son succès dans les Silver Flash Stakes (Gr3). C'est une sœur de Taniyar (Shamardal), gagnant du Prix du Pin (Gr3) il y a une semaine, à Longchamp. Elle représente l'opposition directe à Ballydoyle, même s'il lui faudra avoir encore progressé. Ballydoyle et Tanaza possèdent une autre ligne, puisqu'elles ont toutes deux battu Alice Springs (Galileo) : Ballydoyle l'a laissée à quatre longueurs dans les Debutante Stakes, tandis que Tanaza l'a devancée d'une longueur un quart dans les Silver Flash Stakes. Dans l'ensemble, les lignes de Ballydoyle sont plus solides : elle a aussi battu nettement Turret Rocks (Fastnet Rock), gagnante ce vendredi des May Hill Stakes (Gr2).

Now or Never face aux seules femelles, Great Page délaissée au betting

Now or Never (Bushranger) a tenté un pari difficile dans les Futurity Stakes (Gr2), face aux mâles. La pouliche n'a pas démérité, étant battue d'un peu plus d'une longueur par un certain herald the Dawn (New Approach), un pensionnaire de Jim Bolger, propre frère de Dawn Approach (New Approach). Elle retrouve les seules femelles ce dimanche et a son mot à dire pour le podium.

Gagnante du Longines Prix du Calvados (Gr3), Great Page (Roderic O'Connor) fait partie des pouliches les plus délaissées au betting chez les bookmakers, étant proposée à 25/1. Great Page est une bonne pouliche, mais elle n'a pas encore montré avoir la classe d'une Ballydoyle. Elle aura cependant pour elle d'avoir montré, à Deauville, qu'elle sait s'adapter à une piste assouplie et il y a des chances pour que le terrain soit souple ce dimanche au Curragh. Elle garde son mot à dire pour une place. Notons qu'elle avait été battue à Ascot, dans les Princess Margaret Stakes (Gr3), par une certaine Besharah (Kodiac), qui a depuis enlevé dans un excellent style les Lowther Stakes (Gr2), à York.