Bernay prend la tête mais rien n'est joué dans le défi du galop

Autres informations / 10.09.2015

Bernay prend la tête mais rien n'est joué dans le défi du galop

BERNAY PREND LA TÊTE MAIS RIEN N'EST JOUÉ DANS LE DÉFI DU GALOP

Bernay (King's Best) a pris une option dans l'édition 2015 du Défi du Galop, mais le challenge n'est pas encore gagné, puisqu'il reste encore cinq étapes à courir. En s'adjugeant le Grand Prix de la Ville de Craon-Mayenne (L) le 7 septembre, Bernay est en très bonne voie pour remporter le Défi du Galop de l'année 2015. Il est le seul à cumuler trois victoires à ce jour, dont une depuis le 1er septembre. Le bonus de 150.000 euros pourrait donc être remporté par son propriétaire, Gérard AugustinNormand.

Tout est encore possible dans l'édition 2015 du défi du Galop

Outre Bernay, sept chevaux semblent en mesure de prétendre à la victoire, alors qu'il reste encore cinq épreuves à disputer cette saison : celles de Strasbourg, Baden-Baden, Nantes, Marseille et Toulouse. Parmi eux, Golden wood (Gold Away), qui s'est imposé dans le Grand Prix de Lyon (L), rooke (Pastoral Pursuits), vainqueur du Vase d'Argent (L), Simba (Anabaa Blue), lauréat du Grand Prix de Compiègne (L), Solojorie (Solon), gagnante du Grand Prix du Conseil Général des Alpes-Maritimes (L), Scalambra (Nayef), qui s'est adjugé la Copa de Oro (L), ZipZip (Whipper), qui a remporté le Prix du Défi du Galop-École Blondeau (A), et thunder teddington (Halling), qui a gagné le Grand Prix d'Avenches (L). Peut-être, parmi ces sept prétendants, y aura-t-il un concurrent capable de venir remettre en cause le leadership de Bernay ? Même si le cheval de Christophe Ferland a pris une avance sur la victoire 2015, tout est encore possible.