Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Ce qui s'est dit à la réunion du groupe cheval de l'assemblée nationale

Autres informations / 21.09.2015

Ce qui s'est dit à la réunion du groupe cheval de l'assemblée nationale

CE QUI S'EST DIT À LA RÉUNION DU GROUPE CHEVAL DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE

Par Paul Naïm, administrateur de l'Association des propriétaires d'Île-de-France, du Nord et de Haute-Normandie. " À l'occasion de la récente réunion du Groupe Cheval à l'Assemblée nationale, à l'initiative et sous la présidence de Jacques Myard, une grande convergence de vue est apparue entre les parlementaires. J'y participais, au titre d'administrateur de l'Association des propriétaires d'Île-de-France, du Nord et de Haute-Normandie, et j'y ai fait part de la volonté des propriétaires de maintenir la configuration actuelle des hippodromes parisiens, et d'assurer notamment la pérennité de Maisons-Laffitte et de son centre d'entraînement. Tant les députés que les sénateurs ont montré une très bonne connaissance des problématiques de notre filière : Nouveau Longchamp, augmentation des taux de T.V.A., baisse des enjeux, concurrence des paris sportifs et de la Française des Jeux, graves difficultés rencontrées par les entraîneurs se traduisant par de nombreux arrêts d'activité, situation propre de France Galop, etc... Pour Jacques Myard, il y a péril en la demeure.

Certains élus ont, en effet, fait état de leur vive préoccupation concernant le coût élevé du Nouveau Longchamp, ce qui risque fort, en raison des incertitudes actuelles, d'assécher les finances de France Galop au détriment des allocations et primes versées aux acteurs. N'oublions pas qu'au passif de France Galop, dans les engagements hors bilan, figurent les ARS (allocations de retraites supplémentaires) pour un montant de 160 millions d'euros ! Il revient désormais aux élus d'agir rapidement pour que soient prises les mesures propres à redonner confiance aux différents acteurs de notre filière. "