Isabe cueille les fruits d'un bel été

Autres informations / 11.09.2015

Isabe cueille les fruits d'un bel été

PRIX ROBERT DE GRANDRY (F)

ISABE CUEILLE LES FRUITS D'UN BEL ÉTÉ

Isabe (Diamond Green) a remporté le deuxième succès de saison 2015 dans le Prix Robert de Grandry (F), vendredi à Lyon. Cette victoire fait suite à deux places estivales obtenues dans des lots bien composés.La pensionnaire de Christophe Ferland s'est montrée froide durant le parcours, évoluant en troisième position. Elle s'est bien comportée dans la phase finale pour terminer vite en pleine piste et dominer Icar (Halling). Isabe avait pour elle des "lignes" séduisantes. Elle s'était classée troisième lors de sa précédente sortie dans le Prix Jean Boulard (D), à Deauville, derrière Vazirabad (Manduro), récent lauréat du Prix de Lutèce (Gr3) et Launched (Galileo) qui a remporté aussi sa sortie suivante dans une "B". Julien Augé, qui lui était associé une nouvelle fois ce vendredi, a déclaré au micro d'Equidia : " C'est une pouliche qui est très lymphatique et qui est rallongée à chacune de ses sorties. En partant, elle a eu du mal à se cadencer. J'ai dû pousser toute la course, mais elle est venue gagner, ce qui est de bon augure. Je ne sais pas s'il lui reste de la marge. Plus ce sera long, mieux cela sera. " L'outsider Icar (Halling) a créé la surprise, en finissant bien côté corde pour prendre la deuxième place, à une longueur de la lauréate.

La souche de Flûte Enchantée

Pour retrouver du caractère gras de manière concentrée dans le pedigree d'Isabe, il faut remonter à sa sixième mère Flûte Enchantée (Cranach). Cette dernière a remporté le Grand Prix de Deauville (Gr2). Elle s'était également classée deuxième du Grand Prix de Paris et troisième de la Poule d'Essai des Pouliches (Grs1). Au haras, elle a donné Luthier (Klairon), vainqueur du Prix Lupin et du Prix Jacques le Marois (Grs1) puis étalon influent en France. Elle est aussi la mère de Premier Violon (Klairon), gagnant du Prix Noailles (Gr2) et étalon en France. Il aura principalement été le père de Reine du Chant, lauréate de Prix Robert Papin (Gr1 à l'époque).