Karaktar gagne... mais renonce à "l'arc

Autres informations / 20.09.2015

Karaktar gagne... mais renonce à "l'arc

KARAKTAR GAGNE... MAIS RENONCE À "L'ARC"

LONGCHAMP, SAMEDI PRIX DU PRINCE D'ORANGE (GR3)

Alain de Royer Dupré était dans le doute en ce qui concernait Karaktar (High Chaparral) avant le Prix du Prince d'Orange (Gr3). Très bien au travail il y a deux semaines, il avait été moins convaincant lors de son dernier travail avant le Qatar Prix Niel (Gr2), d'où son absence à cette préparatoire du 13 septembre. Il lui aurait fallu gagner sans effort pour pouvoir envisager une participation au Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Gr1). Karaktar a gagné, mais il a vraiment dû lutter avec sumbal (Danehill Dancer) pour y parvenir. Et les espoirs d'"Arc" se sont envolés dans cette bataille... Christophe Soumillon a attendu avec Karaktar, dans une course très rythmée, sous l'impulsion de royal Dolois (Silver Frost) et de not so sleepy (Beat Hollow). Il a attendu les quatre cents derniers mètres pour lui demander d'accélérer. Karaktar est alors venu très facilement sur la ligne de Sumbal, monté en quatrième position dans le parcours. Mais Karaktar ne s'est pas détaché comme il l'avait fait dans le Prix Noailles (Gr3), au printemps. Il a lutté jusqu'au poteau avec Sumbal, qui ne s'est incliné que d'une encolure. L'entraîneur de Karaktar, Alain de Royer Dupré, nous a expliqué : " Même si c'est déjà bien qu'il s'impose, nous n'avons pas encore complètement retrouvé le poulain que nous avions en début d'année. Il s'est fait mal lors du Prix du Jockey Club. Il y a deux semaines, il était très bien, mais son travail avant le "Niel" était moins bon. C'est un poulain qui se fait mal facilement, et cela se ressent alors sur sa locomotion. Pour aller sur l'"Arc", il aurait fallu qu'il domine vraiment. Là, on lui a demandé un effort. Il lui faudra donc un intervalle de quatre à cinq semaines avant de recourir. Vous le reverrez cette année, peut-être une course comme le Prix du Conseil de Paris (Gr2), le 18 octobre. Il aime le terrain lourd, donc courir à l'automne ne lui posera pas de problème. "

Sumbal rassure

Sumbal a un profil un peu similaire. Le poulain de Qatar Racing venait de décevoir dans le Grand Prix de Deauville (Gr2), après avoir terminé bon cinquième du Prix du Jockey Club (Gr1). Francis-Henri Graffard avait expliqué que le poulain s'était bloqué le garrot. Lui aussi devait rassurer. C'est ce qu'il a fait en tenant tête jusqu'au bout à Karaktar. Francis-Henri Graffard nous a dit : " Je suis ravi. Il a eu une bonne accélération par rapport à sa dernière course. Le terrain était un peu trop collant. Il a néanmoins fait une bonne fin de course. Mécaniquement, j'ai retrouvé le cheval. " Le frère de Sumbal, par exceed and excel, passe en vente à Arqana en octobre. C'est l'avant-dernier produit d'Alix Road (Linamix), morte en mars dernier. Elle a aussi un foal par Frankel.

L'anglais Not So Sleepy a conservé la troisième place après avoir suivi le grand animateur Royal Dolois. Les deux poulains ont eu jusqu'à quatre longueurs d'avance sur le peloton. Lauréat des Dee Stakes (L) pour sa rentrée cette année, Not So Sleepy avait ensuite sombré dans les Tercentenary Stakes (Gr3). Dernièrement, à Windsor, il avait un peu rassuré en prenant la quatrième place des Winter Hill Stakes (Gr3). Lady Blyth, la propriétaire du cheval, nous a dit : " Il a donné le meilleur de lui-même. Nous sommes vraiment très contents de lui. Nous ne pensions pas qu'il ferait aussi bien avec des chevaux engagés dans l'"Arc". En juin, à Ascot, le terrain était trop ferme pour lui. Il pourrait aller courir en Allemagne. " La déception est venue de sainte amarante (Le Havre), incapable de produire l'accélération qui lui avait permis notamment de se classer cinquième du Prix de Diane Longines (Gr1). Elle se contente de la cinquième place.

La famille de Karasta

Élevé par les Aga Khan Studs, Karaktar est un fils d'High Chaparral et de Karawana (King's Best). Cette dernière évoluait sous l'entraînement de John Oxx, pour lequel elle a remporté son maiden et un handicap. Mère de sept produits, elle a déjà donné Karatash (Halling), placé de Listed en Irlande. La troisième mère est Karliyka (Last Tycoon), deuxième du Prix de Saint-Cyr (L). Elle a produit Kasthari (Vettori), gagnant de Gr2, Kargali (Invincible Spirit), gagnant de Gr3, et Karasta (Lake Coniston), qui fut deuxième du Prix Marcel Boussac (Gr1).

PAS DE QATAR PRIX DE L’ARC DE TRIOMPHE NON

PLUS POUR DARIYAN

Après le succès de Karaktar (High Chaparral) dans le Prix du Prince d’Orange (Gr3), Alain de Royer Dupré nous a dévoilé le programme de Dariyan (Shamardal), deuxième du Prix Guillaume d’Ornano – Haras du Logis Saint Germain (Gr2) derrière new Bay (Dubawi) : « Il ne courra pas l’"Arc". Nous le préparons pour le Breeder’s Cup Turf (Gr1). Il est assez gaucher, et la ligne

droite plutôt courte de Keeneland ne devrait pas le gêner. » Il n’est donc pas certain de voir un représentant de Son Altesse l’Aga Khan au départ du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) cette année, puisque Dolniya (Azamour) vise le Japan Cup (Gr1) et fera l’impasse sur l’"Arc" en cas de terrain trop souple. Quant à Vedevani (Dubawi), deuxième du Prix des Chênes (Gr3), il faudra attendre 2016 pour le revoir en piste : « Vedevani a déjà couru deux fois et s’est placé de Groupe. Nous le reverrons l’an prochain. C’est un cheval qui a énormément de classe ; je l’ai toujours estimé