Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Kotkikova laisse la voie libre à bandito conti

Autres informations / 16.09.2015

Kotkikova laisse la voie libre à bandito conti

PRIX THE FELLOW (PRIX EDMOND BARRACHIN) (GR3)

KOTKIKOVA LAISSE LA VOIE LIBRE À BANDITO CONTI

Grandissime favorite du Prix The Fellow (Gr3), mercredi à Auteuil, la championne Kotkikova  (Martaline) était l'objet de tous les regards pour sa rentrée. Mais l'élève du haras des Coudraies n'a pu éviter la chute au gros open-ditch. Elle a glissé, ne s'est pas enlevée et elle a chuté à la réception de l'obstacle. Une chute sans conséquences graves. Sans Kotkikova, la course est devenue beaucoup plus ouverte. Lieutenant de la lauréate du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), en début de parcours, Bandito Conti (Saint des Saints) a pris son relais après sa chute. Cheval de tenue, qui "va tout le temps", Bandito Conti ne s'est jamais avoué vaincu. À la corde, dans la ligne droite, son compagnon d'entraînement, Kobrouk (Saint des Saints), a fait illusion. Enfin, le fidèle dauphin de Kotkikova a pu entrevoir une première victoire de Groupe en 2015. Mais, courageusement, Bandito Conti est revenu lui prendre le meilleur pour renouer avec la victoire. Il ne s'était plus imposé depuis son succès sur les haies dans le Prix Ventriloque, le 8 mars dernier. Multiple placé en steeple ensuite, il est en progrès. Ce poulain tardif ne nous a pas encore tout montré. " Il le fait bien, nous a dit son jockey, James Reveley. Il a été courageux dans la ligne droite pour l'emporter. Il est en progrès. "

Kobrouk satisfait son entourage

Détendu à l'arrière-garde, Kobrouk s'est cependant montré allant par moment. Dans le tournant final, il s'est glissé à l'intérieur de Bandito Conti, puis il a donné l'impression de pouvoir gagner. Mais il s'est fait déborder par le poulain de Patrick Joubert tout à la fin. David Powell, qui gère les intérêts de John-Dawson Cotton, propriétaire de Kobrouk, nous a déclaré : " Nous sommes très satisfaits de sa prestation. Il s'est montré aussi gérable que lors de sa dernière sortie du printemps. S'il n'avait pas été aussi isolé à la fin, il aurait pu s'imposer. Mais le principal est qu'il ait bien prolongé son effort jusqu'au bout. " Affûté, Karelcytic (High Rock) a fait illusion pour la victoire, se montrant accrocheur, mais il s'est heurté à deux rocs. Le protégé de François-Marie Cottin a néanmoins conservé la troisième place. Fautive au brook, Kotkikova n'a pu éviter la chute au gros open-ditch, donc, mais elle s'est bien relevée. " Il faudra maintenant attendre quelques jours pour voir si tout va bien ", nous a dit son entraîneur, Jean-Paul Gallorini.

La famille de Tarla

Élevé par son propriétaire, Patrick Joubert, Bandito Conti est issu de Saint des Saints et d'Orne Saosnoise (Pistolet Bleu). Cette dernière est restée inédite et Bandito Conti s'annonce comme son produit le plus prometteur. La deuxième mère, African Vigy (African Joy), a donné Targerine (Gairlock), mère de Targentiel, deuxième du Prix Fifrelet (L), Overlord (Saint des Saints), gagnant du Prix Ketch (L) et Tarla (Lavirco), deuxième du Prix Bournosienne (Gr3) et triple gagnante de Gr3 ensuite en Irlande pour l'entraînement de Willie Mullins. Il s'agit de la famille de Valiant Heart (Matahawk), gagnant du Grand Prix de Paris (Gr1).