La plus belle victoire d'adagio des bordes

Autres informations / 02.09.2015

La plus belle victoire d'adagio des bordes

PRIX MARLY RIVER

LA PLUS BELLE VICTOIRE D'ADAGIO DES BORDES

Bien connu dans la catégorie des handicaps, Adagio des Bordes (Voix du Nord) a signé sa plus belle victoire à l'occasion du Prix Marly River. Le pensionnaire de François-Marie Cottin a battu plusieurs très bons sauteurs, qui n'étaient cependant pas dans leur discipline de prédilection et en condition avancée. Toujours pointé en quatrième position, Adagio des Bordes a pris franchement le meilleur entre les deux dernières haies.

Puis il s'est légèrement détaché et a maintenu à distance le favori, Ferruccio (Sageburg), lequel n'en était qu'à sa deuxième sortie en obstacle. Très beau au rond de présentation, Adagio des Bordes trouvait un lot peu fourni, un plus pour lui.

Monté dans le groupe de tête, il avait tous les atouts pour bien faire ce mardi. " C'est un cheval qui s'assagit, nous a dit François-Marie Cottin, son entraîneur. Il a travaillé tout l'été. Il n'aime pas trop la compagnie et le contact. Aujourd'hui, il a fait la meilleure valeur de sa vie, mais j'espère que c'est une juste valeur. " Longtemps absent, Turiamix K (Al Namix) a fait une très belle ligne droite pour se classer troisième. Sa performance est encourageante pour la suite de sa carrière. Il a devancé l'animateur, Lino Drop (Muhtathir), qui s'est bien comporté. Les deux chevaux de classe du lot, As d'Estruval K (Nickname) et Geluroni (Antarctique), se sont classés respectivement huitième et neuvième. Ils devraient accuser des progrès sur cette rentrée. As d'Estruval a longtemps évolué parmi les premiers avant de céder à la fin. Geluroni a constamment galopé en dernière position et ne s'est jamais montré menaçant.

Un petit-fils de Gamine Royale

Coélevé par Gérard Hanquiez (comme son nom l'indique) et l'E.A.R.L. Les Bordes de Mornay, Adagio des Bordes est un petit-fils de la bonne Gamine Royale (Garde Royale), gagnante du Prix Sagan (L). Il est donc le frère d'Olivia des Bordes (Antarctique), gagnante du Prix Rigoletto (L), de Bossa Nova (Network), vainqueur du Prix Pierre et Jean-Marie Mercier, ce mardi à Auteuil et de Lutin des Bordes (Épervier Bleu), double lauréat de Listed en cross à Merano. Mère d'Adagio des Bordes, Nostra des Bordes (Bateau Rouge), a couru six fois, sans se placer. Outre Adagio des Bordes, elle a produit Venus des Bordes (Assessor), double gagnante.