Le grand  retour de miss france

Autres informations / 05.09.2015

Le grand retour de miss france

PRIX DE LA COCHÈRE (L)

LE GRAND  RETOUR DE MISS FRANCE

Miss France (Dansili) sera la grande attraction de ce Prix de la Cochère (L). La pensionnaire

d’André Fabre, gagnante des 1.000 Guinées (Gr1), n’a pas été revue depuis sa deuxième place dans les Sun Chariot Stakes (Gr1), en octobre 2014. Depuis, elle avait été engagée dans le Darley Prix Jean Romanet (Gr1) – annulation de partant probable – et elle a été déclarée forfait dans le Prix de Boulogne (L). André Fabre a finalement choisi ce Prix de la Cochère pour la faire rentrer. Elle a connu une longue absence, mais elle est la pouliche de classe de ce lot. Si le terrain est bon, elle peut bien faire d’emblée. Miss France dispose d’engagements dans le Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2), le Prix de l’Opéra Longines (Gr1) et les Sun Chariot Stakes (Gr1). André Fabre aligne aussi Alea Iacta (Invincible Spirit). Très plaisante pour ses premières sorties à 2ans, elle avait ensuite échoué dans le Critérium International (Gr1) où elle apparaissait un peu moins bien physiquement. Alea Iacta reste sur une septième place, pour sa rentrée, dans le Prix Amandine (L), en juillet dernier. Elle doit nous rassurer. Ultra régulière, Siyoushake (Siyouni) mériterait de remporter sa Listed. La pensionnaire de Jonathan Pease reste sur une deuxième place dans le Prix de Bagatelle (L). Elle était battue par la toute bonne Maimara (Makfi), pouliche en progrès qui reste sur un succès dans le Prix de Lieurey (Gr3). Fresles (Royal Applause) n’a pas été revue depuis sa quatrième place dans un Gr3 à Lingfield. La pensionnaire de Pia Brandt a des moyens et a déjà brillé au niveau Listed, mais elle reste meilleure sur la fibrée. Fresles est indissociable de Caointiorn (Stormy River), qu’elle avait devancée d’un nez dans le Prix Miss Satamixa (L). Caointiorn vient de montrer sa forme. Troisième du Prix Jacques de Brémond (L) derrière un spécialiste de Vichy et le bon Stillman (Vespone) – deuxième depuis du Prix Quincey (Gr3), puis deuxième du Grand Handicap de Deauville, elle a son mot à dire. Dixième du LARC Prix Maurice de Gheest (Gr1) sur 1.300m, Fontanelice (Vale of York) revient sur le mile et sur l’hippodrome

de Longchamp. Elle est capable d’aller devant et peut aller loin, comme elle l’a montré en se classant quatrième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Orcia (Shamardal) s’est bien comportée pour ses premiers pas en France et pour l’entraînement d’Henri-François Devin, mais monte de catégorie. Plaisante à Chantilly dans le Prix de la Colleraie Longines (B), Sonnerie (More than Ready) a ensuite déçu sur les 1.400m du Prix Amandine (L). Elle effectue une petite rentrée et doit encore faire ses preuves à ce niveau de compétition. Cinquième de Listed à York, Mothers Finest (Tamyuz) n’a pas été revue depuis sa quinzième place dans un très bon handicap de Royal Ascot

réservé aux pouliches de 3ans. Karl Burke a une bonne réussite avec ses pensionnaires en France et la méfiance est de mise.