Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les anglo-arabes réussissent la deuxième édition de leur grand show

Autres informations / 26.09.2015

Les anglo-arabes réussissent la deuxième édition de leur grand show

LES ANGLO-ARABES RÉUSSISSENT LA DEUXIÈME ÉDITION DE LEUR GRAND SHOW

Jeudi 24 septembre, le Syndicat Anglo Course organisait la deuxième édition du Grand Show de l'anglo-arabe de course. Cette manifestation, qui se déroule sur l'hippodrome de La Teste-de-Buch, a accueilli une soixantaine de 2ans. Les professionnels et participants ont souligné la qualité de l'accueil et de l'organisation.

Okelmanif, champion suprême 2015

C'est Okelmanif (Full of Gold) qui décroche le titre de champion suprême 2015. Cette pouliche était présentée par Jean-Charles Escalé, pour le compte de son éleveur Hubert Dumont Saint-Priest. Elle succède à Shrek (Full of Gold), un élève de Michel Parreau-Delhote qui a confirmé en piste en remportant le Grand Prix des anglo-arabes (A) à Longchamp. Nicolas de Lageneste, membre du jury des femelles, nous a expliqué : " Elle est au-dessus du lot. Cette pouliche a une très bonne locomotion. Elle est épaisse et a de vrais points de force. Nous sommes dans un concours d'élevage et, dans cette optique, on peut dire qu'elle est "faite en mère". "

Okelmanif est issue de la propre sœur d'Orfan de Roumanie (Chef de Clan), qui fut l'un des meilleurs anglo-arabes en steeple-chase de fin 2010 à début 2014, avec dix victoires et 210.000 € de gains. Hubert Dumont Saint-Priest, son éleveur et propriétaire, n'a pas pu assister à la victoire de sa pouliche. Il nous a confié : " Mon émotion est vive et ma joie immense. Elle est partagée avec toute ma famille. Mes remerciements, très chaleureux, vont d'abord à Jean-Charles Escalé, qui allie haute compétence [il a préparé et éduqué la pouliche, ndlr] et délicatesse, car il m'a associé en temps réel à ce succès. Clin d'œil de l'histoire, Okelmanif est fille de Okelebelle et de Full of Gold, qui était alors stationné au Haras de l'Abbaye. Sa beauté est aujourd'hui reconnue. Il lui appartient désormais, et ce n'est pas chose aisée, de prouver sa qualité par des victoires sur le turf... La quiétude des herbages limousins va lui permettre de s'y préparer. Nul doute que son oncle Orfan de Roumanie qui y prend une retraite méritée, lui donnera de judicieux conseils. Elle devrait rejoindre les écuries de Thierry de Laurière. À cet instant, j'ai bien naturellement une profonde pensée pour ceux qui, depuis cent cinquante ans, ont construit notre élevage anglo-arabe, et tout particulièrement mon père et mon grand-père. Une mention particulière aussi pour ceux qui, au quotidien, veillent à l'écriture du livre des chevaux de Bellabre. Avec mon frère Philippe, nous ne sommes que des maillons qui aspirent à transmettre cette passion faite de travail, patience et humilité. L'histoire des chevaux demeure toujours, et avant toute chose, une aventure humaine ! "

Woodtime Pontadour domine les mâles

Woodtime Pontadour a gagné la section des mâles à 12,5 % avant d'être sacré meilleur mâle du concours. François Rohaut, membre du Jury des mâles, nous a confié : " C'est un très beau sujet, très équilibré. Il est bien dans sa tête, tout en étant très vivant. Il est presque parfait dans ses aplombs. Ce poulain pourrait juste avoir un petit plus d'os. Ce lot était de bonne qualité. Nous avons vu des chevaux de course. En ce qui concerne le lauréat, la qualité de sa présentation a également fait la différence. " La victoire de ce poulain récompense le travail de François et Marie Maillot à double titre. Ils ont en effet également élevé son père, Ragtime Pontadour (Gnome), dont les premières générations se distinguent aussi bien en piste qu'en concours d'élevage. Sa mère, Perliwood du Lac (Satin Wood), a précédemment produit chez Mylène Bordes. Elle est en particulier la mère de la toute bonne Woodhasa de Bordes (Hasa), qui avait décroché huit victoires consécutives et très nettement dominé la saison 2012 chez les 37,5 %. Hasawood de Bordes (Hasa), son propre frère, a gagné le Prix du Ministère (B) et le Grand Critérium (B). Il est actuellement étalon au haras de Gélos. Il s'agit d'une des meilleures familles du stud-book anglo-arabe, celle de Perle de Pressac (Thalian).

Le doublé de l'élevage de la Brunie

Jacques Crouzillac, installé aux portes de Pompadour, est l'éleveur de tous les "de la Brunie". La souche familiale, développée depuis les années 1970 à partir de Cornette (Le Tigre II), est connue pour l'excellent modèle de ses représentants. Jeudi, à La Teste, Duk de la Brunie (Carghese des Landes) a gagné la section des mâles à 37,5 %, alors que Delta de la Brunie (Carghese des Landes) s'imposait chez les femelles. Au sujet de Duk de la Brunie, Michel Bourgneuf nous a déclaré : " Il est très profond et n'a presque pas de défaut. C'est un poulain puissant et harmo-

nieux. Il domine sa catégorie. " Ce poulain a été débourré par Yann Creff. Guy Blasco et Nicolas de Lageneste, membres du jury des femelles, nous ont parlé de Delta de la Brunie : " Elle est plus "cheval de course" que les autres. C'est une belle pouliche, élégante, très "racing like". " Delta de la Brunie est une sœur utérine de l'étalon Ares de la Brunie (Khanjer Joli), qui fut le meilleur 3ans de sa génération. Son cousin, Duk de la Brunie, est issu d'une sœur de Ténor de la Brunie (Dan Music), lauréat du Prix du Ministère de l'Agriculture (B).

De nouveaux venus en Anglo-Arabie

Comme en 2014, le Grand Show de l'anglo-arabe fut l'occasion d'accueillir de nouveaux venus en "Anglo-Arabie". Jacques Grandchamp des Raux, éleveur et marchand très connu dans le monde des sports équestres, a acquis Clash Forez (Gris de Gris), la championne suprême en 2014. La pouliche s'est classée cette année deuxième du Grand Critérium des 12,5 % (A). Son propriétaire était de nouveau présent pour cette deuxième édition du Grand Show. Pierre François et Chantal Buffandeau sont les propriétaires de Quenelle du Py, une jument qui fait partie de l'équipe de France de CSO. Ils sont venus à la rencontre des galopeurs ce jeudi, à La Teste. Paul Basquin, animateur du Haras du Saubouas, a acquis un poulain. Il nous a expliqué : " Avoir un bon anglo-arabe est très intéressant en course. J'avais envie de me faire plaisir et j'ai acheté le lot 6, Baitainza, par Zamouncho et Thera, à l'amiable, en début de journée. Il a d'ailleurs terminé troisième au classement final ! Je pense qu'il a le physique pour faire un très bon cheval de course. Il s'agit d'une excellente famille maternelle. En effet Benevolo de Paban est issu d'une sœur de sa mère. C'est également une famille qui me tient à cœur, car j'avais acheté et valorisé la mère de Benevolo de Paban, Bee Blue, que j'avais ensuite conseillée à un éleveur. Celle-ci a produit un crack avec Benevolo. La journée était très bien organisée et très agréable. Nous avons vu un très bon lot de pouliches et quelques très beaux mâles également. "

TABLEAU

La Soirée de l'élevage intègre le Grand Show Précédemment organisée en dehors du traditionnel concours d'élevage de Tarbes, la Soirée de l'élevage a rejoint cette année le Grand Show de l'anglo-arabe. Organisée en fin de journée, elle a permis de récompenser les lauréats des différentes sections du concours. Cette soirée fut également l'occasion de récompenser l'entourage des meilleurs chevaux de la saison 2014. Un hommage a été rendu à Paulin de Sourniac (Zeffir), qui fut l'un des meilleurs anglo-arabes en cross country de 2010 à 2015. Il vient de prendre sa retraite chez son éleveur, Michel Larroumets.

LE MOT DU PRÉSIDENT

Paul Couderc, président du Syndicat Anglo Course, nous a expliqué : « Nous avons vu un bon lot de 2ans, principalement dans la catégorie des 12,5 et 25 %. Cette année la section des 37,5 et 50 % était un peu creuse mais si l’on se réfère aux saillies des saisons 2013 et 2014, cette catégorie devrait être plus fournie à l’avenir. Les personnes qui ont découvert la manifestation, en particulier celles qui ne viennent pas des régions traditionnelles d’élevage d’anglo-arabes, nous ont fait part de leurs impressions très positives. D’autre part, je tiens à remercier l’ensemble des partenaires et institutions qui nous soutenus, mais également les bénévoles et les haras qui ont offert des saillies pour récompenser les lauréats des différentes sections. » Les haras et propriétaires suivants ont offert des saillies : Élevage de Pontadour et Haras de Gélos-Sorelis (Ragtime Pontadour), Haras de l’Abbaye et Philippe Viallard (Frisson du Pecos), Haras d’Ayguemorte (Vertigineux), Haras des Faunes (Amadeus Wolf), Haras de Gélos-Sorelis (Carghese des Landes), Haras des Granges (Diamond Green), Haras de la Hêtraie (Nicaron), Haras de Lassos (Olzarte de Collongues), Haras du Lion (Feel Like Dancing), Haras du Mazet (Nom de D’la), Haras de Saint-Vincent (Loup Breton et Anabaa Blue), Haras de Treban et Rolland Monnier (My Risk).