Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Ole companero peut prendre sa revanche

Autres informations / 26.09.2015

Ole companero peut prendre sa revanche

GRAN PREMIO DI MERANO (GR1)

OLE COMPANERO PEUT PRENDRE SA REVANCHE

Guillaume Macaire a découvert l'hippodrome de Merano en 2003. Son pensionnaire, Tempo d'Or (Esprit du Nord), avait gagné cette année-là le Gran Premio di Merano, avec dix-sept longueurs d'avance. Cette épreuve est le steeple-chase le plus populaire et le plus doté de la Péninsule. Depuis cette victoire, les chevaux entraînés par Guillaume Macaire ont participé à dix-neuf courses en Italie. Ils ont décroché sept victoires, dont trois dans le Gran Premio di Merano. Rigoureux (Villez) s'est imposé à deux reprises et Chercheur d'Or (Robin des Champs) une fois. Les statistiques du professionnel français dans le "Gran Premio" sont exceptionnelles, avec quatre victoires et quatre places pour douze partants.

Ole Companero tente à nouveau sa chance à Merano Ole Companero (Sholokhov) est l'un des quatre partants de Guillaume Macaire qui n'a pas réussi à prendre une allocation dans la plus belle épreuve de Merano. En 2011, alors âgé de 5ans, il arrivait en Italie fort de ses performances à Auteuil. Mais il n'est jamais facile d'aborder pour la première fois le parcours de Maia... Au talus, à un tour de l'arrivée, Ole Companero allait très bien quand un adversaire est tombé devant lui. Son jockey, Jacques Ricou, n'a pas pu éviter la chute. Guillaume Macaire gagnait l'épreuve avec Chercheur d'Or... Quatre ans après, Ole Companero est encore là, prêt pour sa deuxième tentative à Merano. Il vient de gagner deux steeple-chases à Pompadour, sans trop forcer son talent.

Les autres partants des entraîneurs français

Guillaume Macaire sera également présent par le biais de Marinas, un autre fils de Sholokhov.

Après deux années d'absence, ce dernier a remporté deux victoires et a terminé cinquième dans le Grand Steeple Chase de Deauville. Or, la piste de Clairefontaine a des points communs avec celle de Merano. Patrick Quinton a choisi de présenter Tomcat de Kerser (Al Namix), lauréat sur le cross et troisième dans le Grand Steeple Chase de Waregem.

La concurrence étrangère

L'Italie n'a pas grand-chose à proposer cette année. Les meilleurs chevaux italiens engagés sont le 4ans Company of Ring (Windsor Knot), pour Paolo Favero, et Ciro Vincenti (Clodovil). Ce dernier est le premier partant de Raffaele Romano dans le "Gran Premio". Il a remporté trois fois la course en tant que jockey, avant de se diversifier vers l'entraînement.

Romano sera tout de même en selle sur son pensionnaire. Alpha Two, le gagnant des deux dernières éditions, a renoncé. Le meilleur des trois concurrents venus de l'Est est la jument d'origine française Kamelie (Martaline). Elle n'est pas très régulière, mais semble capable de surprendre dans un bon jour. C'est ce qu'elle a fait en juillet dans le Grand Steeple Chase d'Europe (Gr1).

Le danger pour les français viendra donc de l'irlandais Perfect Gentleman (King's Gentleman), représentant du duo Mullins-Walsh. Cheval tardif, il a gagné un Gr3 la saison dernière, à 9ans. Les sauteurs anglo-irlandais ne sont pas souvent venus à Merano. Ceux qui ont tenté l'aventure ne s'y sont pas montrés très performants, sur une piste où il faut sauter vite et beaucoup tourner.