Samima s’impose au courage

Autres informations / 13.09.2015

Samima s’impose au courage

 

SAMIMA S’IMPOSE AU

COURAGE

Samima (Dahess) a

gagné de bout en bout dans l’édition 2015 du Qatar Cup - Prix Dragon (Gr1 PA).

La pouliche a pris la tête dès le début de l’épreuve et elle s’est montrée très

courageuse pour conserver l’avantage jusqu’au bout. Elle s’impose du minimum

devant Loraa (Mawood), qui a

longtemps filé la future lauréate.

TM Thunder Struck

(Majd Al Arab) n’a pu trouver le passage que très tardivement. Il a été décalé

par Thierry Jarnet avant de remarquablement conclure pour échouer de peu, à un

nez du deuxième.

 

Samima aime Longchamp

Cinquième du Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA) en 2014,

Samima a été préservée cette saison, ne courant qu’à deux reprises avant un

temps de repos profitable cet été. Lors de son unique tentative sur le parcours

du jour, il y a deux ans, elle s’était imposée dans le Qatar Arabian Trophy des

Pouliches de 4ans (Gr1 PA). Samima n’a visiblement pas perdu ses repères sur

cette piste, sortant très vite des boîtes pour s’installer aux avant-postes,

sous la selle d’Antoine Hamelin qui la découvrait. Karin van den Bos,

l’entraîneur du lauréat, a expliqué : « C’est une jument qui peut aussi aller derrière. J’avais dit à son

jockey qu’il pouvait aller devant si la course manquait de rythme. Samima adore

le "souple". J’étais ravie qu’il pleuve aujourd’hui ! Sur ce

parcours, elle a gagné le Qatar Total Arabian Trophy des Juments (Gr1 PA) en

terrain souple. Il faut que je parle avec ses propriétaires, les Écuries Royales

d’Oman, de la suite de son programme. Aujourd’hui elle a fourni sa meilleure

valeur. »

Antoine Hamelin, jockey de la gagnante, nous a dit :

« C’est une jument vraiment dure.

Elle donne tout son cœur sur la piste. Aujourd’hui, elle est allée chercher la

victoire très courageusement. C’est une très bonne journée pour tout

l’entourage. Je suis très content.»

 

TM Thunder Struck et

Loraa échouent de peu

Loraa et TM Thunder Struck ont très bien couru, échouant de

peu pour la victoire. Leur prestation est pleine de promesses pour la fin de

saison.

Alban de Mieulle, le mentor de TM Thunder Struck, nous a

confié : « Je suis vraiment très

content de TM Thunder Struck. L'objectif aujourd'hui était de voir s'il tient

la distance. C'est pour cela que j'avais demandé à Thierry Jarnet de le monter

derrière. Il réalise une très belle ligne droite et aurait même gagné s'il

avait eu le passage. Mais c'est de bon augure pour la grande épreuve. Quant à

Majeed, il n'a jamais respiré. C'est la première fois qu'il se comporte comme

ça. Je pense que le terrain ne lui a pas plu. »

 

Al Mourtajez termine

à la cinquième place

Al Mourtajez

(Dahess), longtemps isolé en pleine piste, à l’écart du peloton, l'a ensuite

rejoint . Puis il a navigué à l’extérieur et n’a pu conclure qu’à la cinquième

place. Julien Augé soulignait que « le

terrain assoupli par les pluies n’était en rien responsable de la

contre-performance d’Al Mourtajez, simplement le cheval était dans un jour

"sans". Il est parti en étant mou du départ à l’arrivée et n’a jamais

fait sa valeur. C’est trop mauvais pour être exact. On le reverra dans trois

semaines le jour de l’"Arc". Cela reste son grand objectif. »

 

La famille de Kandar

du Falgas

Samima est une fille d’Oleya

du Loup (Kerbella), qui était également entraînée par Karin van den Bos.

Cette jument s’est imposée à deux reprises en France. Elle s’est troisième du

Critérium des Pouliches (Gr2 PA) en 2007. La deuxième mère de Samima est Ina Scot de Colmar (Olympe la Coste),

une sœur utérine d’Okapi Domenjoi (Tidjani),

la génitrice d’Ibn Battuta Monlau

(Dormane), troisième du Prix Chéri Bibi (Gr2 PA). Kalifa du Falga est la sœur

de l’étalon Kandar du Falgas

(Kesberoy), lauréat de l’Al Maktoum Challenge R1 (Gr1 PA) (2 fois) et du Prix

du Président des UAE (Gr1 PA). Nevada II est trois fois présente dans le papier

de Samima, par le biais de Fatouma, de Nerva du Cassou et de Kalifa du Falga.