Un nouveau défi pour ervedya

Autres informations / 12.09.2015

Un nouveau défi pour ervedya

QATAR PRIX DU MOULIN DE LONGCHAMP (GR1)

UN NOUVEAU DÉFI POUR ERVEDYA

Ils seront dix au départ du Qatar Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), ce dimanche à Longchamp. ervedya (Siyouni), meilleure pouliche européenne de 3ans sur le mile, affrontera pour la première fois les mâles dans ce Gr1. Pour son premier essai face aux juments d'âge, dans le Prix Rothschild (Gr1), à Deauville, Ervedya a conclu deuxième d'amazing maria (Mastercraftsman), qui était au départ des Matron Stakes (Gr1), ce samedi à Leopardstown. La pensionnaire de Jean-Claude Rouget n'avait pas démérité à Deauville, mais elle s'était inclinée face à une pouliche plus forte qu'elle ce jour-là. Gagnante de la Poule d'Essai des Pouliches et des Coronation Stakes (Grs1) à Royal Ascot, Ervedya n'a aucune fausse note dans sa musique et elle peut renouer avec le succès ce dimanche, d'autant plus qu'elle a déjà fait ses preuves sur piste assouplie.

Territories et ésotérique se retrouvent ésotérique (Danehill Dancer) et Territories (Invincible Spirit), tous deux entraînés par André Fabre, restent respectivement sur une première et une deuxième place dans le Prix du haras de Fresnay-le-Buffard Jacques Le Marois (Gr1).

Deuxième auparavant du Larc Prix Maurice de Gheest (Gr1), Ésotérique est au sommet de sa forme. La pensionnaire d'André Fabre a su se sortir d'un terrain pénible à Deauville et devrait donc s'adapter à la piste souple mais encore neuve de Longchamp. En 2014, elle avait conclu quatrième de ce Qatar Prix du Moulin de Longchamp, après avoir longuement patienté. Sa fin de course était bonne et elle a sa place parmi les premiers.  Deuxième du "Jacques Le Marois" et des 2.000 Guinées (Gr1), et gagnant du Prix Jean Prat (Gr1), Territories est l'un des tout bons milers européens. Mais le pensionnaire d'André Fabre a besoin de bon terrain pour placer sa belle accélération. Il s'était montré moins percutant à Deauville, en piste assouplie, et ne voit pas arriver les pluies d'un bon œil. Dans ces conditions, il paraît compliqué de le voir battre Ervedya.

Chez les pouliches de 3ans

Outre Ervedya, deux autres pouliches de 3ans seront au départ de ce Qatar Prix du Moulin de Longchamp : maimara (Makfi) et akatea K (Shamardal). Elles viennent toutes deux de disputer le Prix de Lieurey (Gr3), à Deauville, sur piste assouplie. Le terrain ne sera donc pas un problème

pour elles, mais elles affronteront un lot relevé. Maimara est une pouliche en plein progrès, avec une longue et puissante accélération, et ses limites actuelles sont difficiles à cerner. Elle pourrait, après le Moulin, courir les Sun Chariot Stakes (Gr1) et doit donc livrer une belle performance pour gagner son ticket pour le Gr1 de Newmarket. Akatea effectuait quant à elle une rentrée dans le Prix de Lieurey. Encore parmi les dernières dans le tournant, sa fin de course a crevé l'écran. Elle s'est classée deuxième, sans pouvoir inquiéter Maimara, mais son entourage était très satisfait. Akatea se rachetait de son échec dans le Prix Vanteaux (Gr3), où elle avait beaucoup trop tiré. Elle aura progressé sur sa sortie dans le Prix de Lieurey, appréciera la piste assouplie et, si elle est détendue, pourra prétendre à une place.

Karakontie poursuit sa préparation pour le Breeders' Cup mile

Sixième du Prix du haras de Fresnay-le-Buffard Jacques Le Marois pour sa grande rentrée, Karakontie (Bernstein) s'était montré très courageux. Il devrait avoir progressé sur sa rentrée et nous pouvons attendre du mieux du représentant de la famille Niarchos. Il peut aller en terrain souple, même si on le préfère malgré tout en bon terrain. Cependant, ce Qatar Prix du Moulin de Longchamp n'est pas l'objectif principal de Karakontie. Il réalisera certainement une bonne performance, mais prépare avant tout son grand objectif, situé à a fin du mois d'octobre : défendre son titre dans le Breeders' Cup Mile (Gr1). Le "Moulin" devrait lui permettre de monter encore en condition avant son voyage à Keeneland.

Du côté des étrangers

Sur le "papier", il est difficile de voir les étrangers jouer un premier rôle dans ce Qatar Prix du Moulin de Longchamp. Deuxième de solow (Singspiel) dans les Qatar Sussex Stakes (Gr1), arod (Teofilo) a besoin d'une piste plutôt rapide, il n'avait d'ailleurs pas couru le "Jacques Le Marois" en raison du terrain. Il ne la trouvera pas ce dimanche. Dutch connection (Dutch Art) n'a pas de référence sur piste assouplie. Il a été dominé par Territories dans le Prix Jean Prat et on le voit mal donner la réplique à Ervedya en terrain souple. wild chief (Doyen) a conclu troisième du Prix Jacques Le Marois, dominé par deux chevaux n'ayant pas la réputation d'être des plus à l'aise en terrain souple. Il aura bien du mal à prendre sa revanche, n'ayant jusquelà pas montré avoir le niveau des meilleurs milers européens. Enfin, guiliani (Tertullian) est raccourci après sa victoire dans un Gr1 sur 2.000m en Allemagne. Il s'attaque à forte partie.